La dépression

unsplash.com

Je ne peux qu’imaginer à quel point la rédaction d’un livre au sujet de la dépression est un exercice difficile et délicat. Ce sujet touche tant de personnes, chacune de manière si différente, qu’écrire un livre pertinent semble presque impossible. C’est pourtant ce à quoi s’est attaché l’auteur, Ed Welch, qui s’est donné comme objectif de s’adresser à la fois à la personne qui souffre de dépression, et à son entourage. Il s’adresse donc parfois à l’un, parfois aux autres, mais finalement toujours à tous, pour permettre de mieux comprendre la dépression, à la lumière de la Parole de Dieu, et de réfléchir aux moyens existants pour être soulagé de cette souffrance.

Divisé en 4 parties très claires, ce livre est facile à lire, et détaillé : il permet de mieux appréhender cette souffrance si on n’y a jamais été confronté, sans jugement ni complaisance. Il permet également à la personne qui en souffre de trouver le réconfort d’un regard juste sur sa grande souffrance.
En entamant la lecture, il me paraissait important d’y trouver deux éléments : que la question de la prise de médicaments et des parcours de soin soit abordée, et que le livre ne soit pas juste un manuel explicatif, mais une vraie source d’encouragement. J’ai eu la bonne surprise d’y trouver ces deux aspects. Chaque chapitre est écrit avec un regard pastoral que j’ai trouvé très encourageant lorsqu’il parle notamment de la peur, et de la colère que ressentent les personnes en dépression.

La dépréssion
Ed Welch
acheter
La dépréssion
Ed Welch
Excelsis. 296 pages. 18,00 €.

La dépression, maladie du siècle que certains décrivent comme une tempête qui se déchaîne dans le cerveau, une « tempête des ténèbres », touche plus de personnes qu’il n’y paraît : cette pathologie psychique, que l’on appelait jadis « mélancolie », figurera en 2020, selon l’Organisation mondiale de la santé, au deuxième rang des maladies affectant l’espèce humaine.

Pour Edward Welch, le propre de la dépression est de ramener la personne atteinte aux questions fondamentales de l’existence, comme la souffrance, Dieu et le sens de la vie. C’est pourquoi, dans sa volonté d’apporter une aide à la guérison, il présente la dépression dans toute sa complexité, avec compassion et perspicacité, loin des platitudes simplistes ou des formules passe-partout irréalistes. Il en expose les causes et les facteurs multiples, sans oublier les conséquences auxquelles le malade doit faire face : la peur, la colère, le désespoir, l’échec et la honte, la culpabilité, la mort.

Tout au long de sa réflexion, empreinte de sagesse biblique, d’empathie personnelle et où transparaît une longue expérience de conseiller, Edward Welch, s’adressant la plupart du temps au malade lui-même, fait appel aux trésors infinis de l’Évangile pour encourager celui-ci dans son combat, raviver son espérance et lui faire retrouver la vraie joie.

À lire par ceux qui, plongés dans le gouffre du désespoir, veulent retrouver la lumière, et par ceux qui, avec un dévouement sans égal, cherchent à leur apporter un soutien de tous les instants.

Pour faciliter l’amorce d’une discussion entre la personne qui souffre et son entourage, Ed Welch pose régulièrement des questions tout au long du livre ; et plus particulièrement dans la 3ème partie,  il s’adresse à la famille et aux amis pour leur donner des pistes très concrètes à explorer.

Dans la dernière partie du livre, il est question d’humilité et d’espérance, de joie et de reconnaissance. Et parce que l’auteur a su décrire, expliquer, rendre palpable la réalité de la souffrance profonde que vit une personne en dépression, ces derniers chapitres ne sonnent ni creux ni faussement spirituels.

Comme le rappelle l’auteur, le propre de la souffrance est de nous ramener à l’essentiel. C’est une vraie source d’espérance que de se souvenir que « la joie n’est pas l’opposé de la dépression. Elle est plus profonde que la dépression. Ainsi nous pouvons expérimenter les deux à la fois ».

Partager
EN VOIR PLUS
Chargement