Aidez TGC Évangile à équiper les croyants pour qu'ils restent fermement attachés à l'Évangile dans une culture qui change radicalement.

×
Note de l'éditeur : 

Cet article est un extrait édité et adapté du livre de Tim Chester : « Mission Matters » (La mission est importante). Mission Matters est disponible au Royaume-Uni chez ThinkIVP et aux États-Unis chez amazon.com.

Pourquoi la mission ? Pourquoi devriez-vous vous intéresser à la mission mondiale ? Comment répondriez-vous à cette question ?

Il y a bien des façons de répondre à la question : « Pourquoi la mission ? ». Nous pourrions parler de la nécessité de transformer notre monde brisé et de combattre l’injustice. Nous pourrions parler de la nécessité de sauver les gens du jugement de Dieu. Nous pourrions parler du commandement de Christ et de l’appel qu’il a adressé par le Mandat missionnaire à aller vers les nations.

Dans cette session, je prêche presque par définition à des convertis. Mais je veux présenter ce que je pense être le fondement le plus profond et le plus glorieux de la question « Pourquoi la mission ? ».

Le Père se réjouit de partager son plaisir dans son Fils.

Toutes les réponses précédentes sont bonnes. Mais aucune d’entre elles n’est le point de départ de la mission. Le point de départ est le suivant : Dieu le Père aime son Fils.

Quand Jésus a été baptisé, la voix venant du ciel disait : « Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi j’ai mis toute mon affection. » (Luc 3.22) Le Père trouve son plaisir en son Fils. Et, parce que le Père se réjouit en son Fils, il se réjouit de partager ce plaisir. Il aime que les autres se réjouissent en son Fils. Le sentiment est mutuel : le Fils se réjouit en son Père et veut glorifier son Père. Ils se réjouissent l’un l’autre par le Saint-Esprit et veulent partager leur joie avec les autres.

Tel est le point de départ de la mission. Tout le reste découle de cela. Le mot « mission » est un mot d’origine latine qui signifie « envoyer ». Durant les quinze premiers siècles de l’histoire de l’Église, le terme n’était utilisé que pour décrire ce que Dieu fait. La mission est l’envoi par Dieu de son Fils dans le monde et l’envoi de son Esprit dans le monde. Notre mission est l’extension de la Trinité. Et la mission de la Trinité est de partager leur joie et leur amour.

En Jean 17.24, Jésus prie : « Père, je veux que là où je suis, ceux que tu m’as donnés soient aussi avec moi, afin qu’ils voient ma gloire, la gloire que tu m’as donnée, parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde. » Notez de quelle manière ces déclarations sont liées l’une à l’autre. Jésus veut que des gens soient avec lui. Pourquoi ? Afin qu’ils voient la gloire que Dieu lui a donnée. Pourquoi ? Parce que Dieu l’a aimé avant que le monde commence. La mission commence par l’amour du Père pour son Fils.

La mission commence par l’amour du Père pour son Fils. C’est Dieu qui dit à travers nous : « Regardez mon Fils. Il est si beau. »

Dieu n’a pas créé le monde pour répondre à un besoin qu’il avait. Dieu n’était pas au ciel, à se sentir seul. Il n’a pas besoin du monde. Ce dernier ne lui apporte rien. Dieu n’était pas un Souverain frustré à la recherche de quelque chose sur quoi régner. Il n’était pas non plus un Créateur frustré à la recherche de quelque chose à créer. Il n’était même pas un Être plein d’amour frustré à la recherche de quelque chose à aimer. Il était un Père avec un Fils vivant dans un amour parfait par l’Esprit. La raison pour laquelle Dieu a créé le monde et le rachète maintenant est qu’il veut partager son plaisir dans son Fils. Dieu nous a créés pour être ses enfants et il nous recrée en tant que tels à partir du trop-plein de son amour et de sa joie.

Aux Jeux Olympiques de 2012, le nageur sud-africain Chad Le Clos a remporté une médaille d’or. A la suite de cette victoire, son père, Bert Le Clos, a été l’objet d’une interview. Sa joie était incontrôlable. Il ne cessait de répéter : « Regardez mon garçon, il est si beau ! » Dieu le Père nous crée afin de pouvoir dire : « Voici mon Fils bien-aimé en qui j’ai mis toute mon affection. » La mission, c’est Dieu qui dit à travers nous : « Regardez mon Fils. Il est si beau. »

La raison pour laquelle Dieu a créé le monde et qu’il le rachète maintenant est qu’il veut partager le plaisir qu’il a dans son Fils.

Dans Proverbes 8 « la sagesse » parle. C’est une référence à Jésus. Jésus, la Sagesse de Dieu, dit : « L’ÉTERNEL m’a acquise au commencement de ses voies, avant ses œuvres les plus anciennes. J’ai été établie depuis l’éternité, Dès le commencement, avant l’origine de la terre. » (Prov 8.22-23). Quand Jésus dit qu’il est la « première des œuvres de Dieu », il ne dit pas qu’il y a eu un temps qui a précédé le moment où Dieu a créé Jésus. Cela veut dire que Jésus a été éternellement engendré avant que quoi que ce soit d’autre n’ait été créé.

La sagesse poursuit : « J’étais alors à côté de lui son nourrisson, j’étais ses délices tous les jours, toujours en joie devant lui, me réjouissant en la partie habitable de sa terre, et mes délices étaient dans les fils des hommes. (Prov 8.30-31, version Darby) » Que faisait Jésus avant la création du monde ? Il était « ses délices…se réjouissant constamment dans la présence de Dieu. » Et qu’est-ce que Jésus faisait lors de la création du monde ? « Il se réjouissait en la partie habitable de sa terre » et « ses délices étaient dans les fils des hommes. » Notez la répétition des termes « délices » et « réjouit ».

Avant la création, Jésus fait de Dieu ses délices et se réjouit de sa présence. À la création, Jésus fait ses délices de ceux qui sont faits à l’image de Dieu et se réjouit dans le monde de Dieu. La création est le débordement de la joie de Dieu. L’humanité est le débordement des délices de Dieu.

Le Fils fait ses délices de l’amour de son Père et se réjouit de partager cet amour. Le Père et le Fils sont tous deux un amour qui se donne et se répand. Et ils déversent cet amour entre eux par l’Esprit et ils le déversent aux autres par l’Esprit. Paul dit en Romains 5.5 : « L’amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint, qui nous a été donné ». Alors qu’il prêchait sur Jean 16, Gottfried Osei-Mensah, l’homme d’État missionnaire africain, a déclaré à la Convention de Keswick : « Les trois mots, ‘Il me glorifiera’, résument toute la mission du Saint-Esprit… Et la manière dont il accomplira cette œuvre… a été clairement énoncée : il prend ce qui appartient au Christ et le divulgue à ceux qui appartiennent au Christ. » (Gottfried Osei-Mensah, « The Helper from Heaven », God’s Very Own People, Keswick Yearbook 1984, STL, 1984, 165). Les personnes de la Trinité font leurs délices le partage de leur amour avec les autres et elles font de leurs délices l’accueil de l’amour des autres.

Dieu veut que nous nous réjouissions de l’amour de la communion de la Trinité, que nous soyons participants à la communion de la Trinité.

La nuit avant qu’il fût livré, Jésus a prié : « Père juste, même si le monde ne te connaît pas, je te connais et ils savent que tu m’as envoyé. Je t’ai fait connaître à eux et je continuerai à te faire connaître afin que l’amour que tu as pour moi soit en eux et que moi-même je sois en eux » (Jean 17.25-26). Jésus connaît le Père et à ce moment-là, il a fait connaître le Père à ses disciples.  Jésus est aimé par le Père et maintenant il nous a fait connaître le Père comme notre Père, afin que l’amour du Père soit en nous. Dieu veut que nous nous réjouissions de l’amour de la communion de la Trinité, que nous soyons participants à la communion de la Trinité. Nous sommes unis au Fils afin que nous soyons autant participants de la famille divine que l’est le Fils.

 

Traduit de : Why do mission?

EN VOIR PLUS
Chargement