Devenez un partenaire mensuel d'Évangile21 pour nos aider à produire des ressources centrées sur l'Évangile

×

L’article précédent a montré que le Nouveau Testament présente la vie chrétienne comme un combat. Nous nous attardons ici plus particulièrement sur le combat spirituel. Cette expression n’apparaît pas telle quelle dans l’Écriture mais elle évoque la lutte contre le diable et les esprits mauvais. La notion de combat spirituel connaît un regain d’intérêt ces dernières décennies. De nombreux ouvrages invitent le chrétien à lui-même prendre les armes et aller combattre les démons.

1) Une réalité négligée et parfois méprisée

Si certains auteurs semblent donner une importance considérable à la lutte contre les esprits mauvais, d’autres théologiens tombent dans un autre extrême et nient l’existence du diable et des démons. Frederick Leahy, dans son ouvrage de référence, décrit les fausses théories qui présentent les esprits démoniaques comme des forces impersonnelles [1] Cet enseignement de plusieurs théologiens libéraux a ridiculisé la croyance en l’existence d’êtres spirituels mauvais en la présentant comme totalement dépassée.

Cette approche est pernicieuse car elle correspond bien à la mentalité actuelle occidentale. Le chrétien peut facilement interpréter le monde qui l’entoure en suivant les présupposés naturalistes de la société et croire que tout ce qui existe découle d’une cause matérielle et scientifiquement explicable.

2) Un enseignement clair

La Bible décrit clairement l’activité du diable et des démons. Le chrétien ne lutte pas contre « la chair et le sang » (Ephésiens 6.12), mais bien contre un ennemi spirituel. Le diable est très actif, animé d’une grande colère, sachant qu’il n’a que peu de temps à disposition (Apocalypse 12.12). Il multiplie donc les attaques :

– Il cherche à perturber l’unité des chrétiens et désire diviser les Églises (2 Corinthiens 2.10-11).

– Il est aussi à l’œuvre lorsque les chrétiens sont persécutés (Apocalypse 2.10). Derrière les régimes hostiles et les hommes qui combattent les enfants de Dieu, c’est bien le diable qui œuvre et manipule ceux qui s’opposent à la foi.

– Plus généralement, le diable aveugle spirituellement les êtres humains afin qu’ils ne discernent pas que le message de l’Évangile est vrai (2 Corinthiens 4.4 ; Actes 26.18 ; Ephésiens 2.2). Cette réalité n’enlève nullement la responsabilité de tout homme face au message de l’Évangile, mais elle souligne l’inlassable activité du diable qui veut empêcher les hommes d’accéder au salut (Marc 4.15).

– Le diable tente aussi les chrétiens pour les faire chuter (1 Corinthiens 7.5). Si l’enfant de Dieu est spécialement gardé par son Père céleste (1 Jean 4.4), il n’est pas à l’abri de l’influence du diable qui cherche à le détourner de Dieu et de ses commandements.

Le diable exerce donc une large influence au point que l’apôtre Jean a écrit : « le monde entier est au pouvoir du Malin » (1 Jean 5.19, version Colombe). Sans nier la souveraineté de Dieu, Jean rappelle ici l’influence bien réelle de Satan sur ce monde et sur ceux qui ne se placent pas sous la protection divine.

3) Un combat à mener

Le chrétien doit tenir compte de ces vérités pour ne pas se laisser piéger par les ruses du diable. Il lui est donc nécessaire de connaître l’ennemi, d’identifier ses attaques et ses ruses et d’utiliser les armes dont il dispose.

Lorsque les auteurs du Nouveau Testament citent le combat spirituel et l’action du diable, ils traitent de la vie et de l’unité de l’Église, de la gestion de la colère, du pardon, de la peur de la mort, de l’orgueil, des doutes ou de la souffrance.

Le combat spirituel ne se limite donc pas à quelques sorties d’évangélisation ou à des phénomènes spectaculaires. Il est lié au quotidien de la vie chrétienne. L’enfant de Dieu doit ainsi veiller à ne négliger ni les avertissements concernant le diable et ses ruses, ni les moyens donnés pour résister et sortir vainqueur du combat.

Le monde invisible existe. Il est décrit dans la Bible, qui nous donne aussi les indications nécessaires pour résister à l’influence des esprits mauvais.

La suite des articles de cette série s’appuiera sur la suffisance de l’Écriture qui donne au chrétien tout ce qui est nécessaire pour sa croissance spirituelle et sa vie dans ce monde. La première étape consiste à croire l’enseignement de la Parole de Dieu qui décrit cette lutte et choisir de faire confiance dans les principes donnés par l’Écriture pour mener le combat.

Si le diable a presque réussi à se rendre invisible dans les sociétés occidentales, son influence est immense et doit être combattue avec les armes adaptées par tous ceux qui confessent Jésus-Christ comme Seigneur.

[1] F. LEAHY, « Satan, vaincu et chassé », Europresse, 2010, p. 112-119.

EN VOIR PLUS
Chargement