×

Voir le Christ dans la structure des Psaumes

Luc 24 contient sans doute la plus belle étude biblique jamais réalisée. Jésus explique que les prophètes ont parlé de lui et montre comment tout ce qui a été écrit à propos de lui dans la loi de Moïse, les prophètes et les Psaumes doit s’accomplir (Luc 24:25-27; 44). (Le terme « Psaumes » fait très probablement référence aux livres poétiques et aux livres de sagesse des Écritures). Dans tous les cas, Luc 24 est clair : d’après Jésus, les 150 Psaumes parlent de lui. Mais nous pouvons être encore plus précis. Les spécialistes des Psaumes s’accordent de plus en plus pour dire que la structure de ce...

La plénitude du Saint-Esprit

Quand on aborde la question de l’œuvre et de la personne du Saint-Esprit, c’est trop souvent dans la confusion. Pour y échapper, Henri BLOCHER, de la rédaction d’ICHTHUS, serre le texte biblique de près. Dans le bouillonnement des recherches contemporaines sur le Saint-Esprit, ces précisions prendront tout leur relief. 1) Pour plus de clarté « L’Esprit souffle où il veut » (Jean 3:8). Le jeu de mots de Jésus dans son entretien avec Nicodème sert d’excuse à bien des confusions. Jésus tirait une parabole-express du double sens d’un même terme (vent et Esprit) ; il voulait illustrer le « comment »...

Saül, profil d’un “croyant” toxique

Le roi Saül est un homme plein de qualités. Fils d’un vaillant guerrier, il a la stature d’un leader (1Sm 9.1-2). Sa mort sur un champ de bataille témoigne de son courage, son engagement, sa capacité à diriger par exemplarité. Premier des rois d’Israël, il accepte un rôle encore indéfini avec sa lourde charge. Il a tout à construire, et il commence plutôt bien, il est à l’écoute du prophète Samuel, il montre un sentiment pacifique envers ceux qui le critiquent, endosse son rôle de meneur au combat, et donne la gloire à Dieu pour sa première victoire (1Sa 11.13)....

Devons-nous accueillir les pervers narcissiques ?

Il ne fait pas bon être un pervers narcissique. Vous me direz… normal ! Pourquoi faudrait-il qu’il en soit autrement ? Ce type de personnalités ne détruisent-elles pas les autres qui, à cause d’influences manipulatrices, voient leur vie s’effacer ? Y a-t-il une intégration possible des « pervers narcissiques » dans l’Église, tout en reconnaissant leur comportement destructeur et manipulateur, ainsi qu’en œuvrant pour la restauration de ceux qu’ils ont fait souffrir ? Entendons-nous bien… D’abord, comprenons-nous bien. Je ne cherche pas à minimiser la nature destructrice d’un tel comportement, notamment lorsque ce dernier se manifeste sous couvert de « service ». Il est  facile de se laisser...

Plus de ressources

Trier par :
EN VOIR PLUS
Chargement