×

Lorsque vous traversez une crise dans votre vie, il est naturel de se préoccuper de cette crise plus que de toute autre chose. Qu’il s’agisse d’un petit dilemme personnel ou d’une pandémie mondiale comme celle que nous vivons actuellement, la réponse spontanée de notre cœur est de méditer sur l’anxiété.

Cela ressemble-t-il à votre routine quotidienne ? Lorsque vous vous réveillez chaque matin, la première chose que vous faites est de consulter les nouvelles pour découvrir les dernières statistiques et les derniers développements :

Combien de cas de COVID-19 y a-t-il dans ma ville ou mon état ?
Combien de temps cette distanciation sociale devrait-elle durer ?
Que font les marchés financiers aujourd’hui ?
Quelle est la contribution du dernier expert en date ?

(Si vous êtes un peu comme moi, vous serez tentés de refaire la même chose avant de vous coucher … et de recommencer plusieurs fois au cours de la journée !)

Rester informés et prendre des décisions judicieuses sur la base de ces informations est une bonne chose. Le problème est que nous pouvons développer une habitude malsaine dans notre cœur de méditer sur les problèmes et d’oublier Dieu.

Lorsque nous faisons cela, la crise paraît de plus en plus grande, et Dieu apparaît de plus en plus petit.

Une seule chose peut résulter d’une telle habitude : la peur.

Une peur paralysante, qui produit de la panique, qui résulte de l’anxiété.

Aujourd’hui, je veux vous aider à lutter contre la peur et à briser cette habitude malsaine.

L’arme la plus puissante contre la peur en temps de crise est la gratitude.

Lorsque nous cherchons intentionnellement des raisons d’être reconnaissants, nous ne nions pas la réalité de la situation. Nous ne négligeons pas les sombres statistiques ni n’ignorons les conseils de nos représentants gouvernementaux.

Au contraire, nous regardons la réalité à travers la lentille de toutes les choses pour lesquelles nous devrions être reconnaissants.

La première chose à faire est de regarder verticalement. Rendez grâce pour ce que Dieu est. Méditez sur sa sainteté. Vivez dans la crainte de sa puissance. Souvenez-vous de sa fidélité. Adorez sa justice. Louez-le pour sa justice. Remerciez-le pour sa patience, son amour, sa miséricorde et sa grâce.

Après avoir regardé avec gratitude verticalement, cherchez toutes les raisons d’être reconnaissants horizontalement. Plus précisément, pour les personnes, les lieux et les choses.

Remerciez Dieu pour les personnes qu’Il a placées dans votre vie. Même pendant ce moment de distanciation sociale, vous êtes entourés de personnes qui vous connaissent, qui vous aiment, qui vous envoient des SMS, vous appellent ou vous font un FaceTime, et qui marcheront avec vous.

Remerciez Dieu pour les endroits dans votre vie. Peut-être que c’est un parc local où vous pouvez vous promener. Peut-être que c’est un magasin de quartier qui propose de la nourriture et des produits de première nécessité. Remerciez Dieu pour votre maison, où vous pouvez être en sécurité. Remerciez Dieu pour les pièces spécifiques : où vous pouvez manger, vous détendre, faire de l’exercice et dormir.

Remerciez Dieu pour les choses de votre vie. Avez-vous pris pour acquis la technologie qui nous permet à tous d’être connectés ? Qu’en est-il des livres, des films, de la musique ou des jouets que votre famille peut utiliser pour se divertir et se distraire ? Avez-vous inventorié avec gratitude les assiettes et les tasses de votre maison que vous utilisez pour manger et boire ?

Soyez reconnaissants !

Lorsque David a été confronté à une horrible crise personnelle dans le Psaume 27, il dit : « J’ai demandé une chose à l’Éternel, que je cherche : que j’habite dans la maison de l’Éternel tous les jours de ma vie, pour contempler la beauté de l’Éternel et m’informer dans son temple ». (v. 4, ESV)

David n’est pas un homme léger et peu spirituel, il n’ignore pas la réalité de ce à quoi il est confronté. Au contraire, David comprend qu’il n’interprétera correctement sa situation et ne réagira de manière appropriée que lorsqu’il la regardera à travers la lentille de l’étonnante beauté de son Rédempteur.

Comme David, vous ne comprendrez cette crise (ou toute autre situation troublante) correctement et n’y répondrez bibliquement que si vous la regardez à travers la splendeur spectaculaire de votre Seigneur : son caractère, sa grâce, et les personnes, les lieux et les choses qu’Il vous a fournies.

Si vous faites cela, vous serez toujours tempérés par ce que vous affrontez et vous prendrez des décisions sages, mais vous ne serez pas paralysés par la peur.

Il y a peu d’outils plus puissants contre la peur en ce moment que la gratitude.

Comptez sur vos bénédictions !

Que Dieu vous bénisse

Paul Tripp

 

Questions de réflexion

1. Combien de temps consacrez-vous à suivre la situation actuelle ? Investissez-vous ce temps pour vous éduquer, ou est-ce devenu une habitude malsaine de ruminer sur la crise ?

2. Faites une liste de toutes les choses dont vous devez être reconnaissants. Détaillez votre liste par personnes, lieux et choses. Discutez de cette liste avec d’autres personnes et utilisez-la comme un outil pour réorienter votre gratitude verticalement.

3. Qui a eu un impact sur votre vie récemment ? Avez-vous communiqué votre appréciation à leur égard ? Répétez l’expérience aujourd’hui en exprimant votre affection.

4. Comment pouvez-vous incarner l’amour du Christ pour les autres aujourd’hui ? Prenez des mesures spécifiques et pratiques pour représenter sa générosité et son amour.

EN VOIR PLUS
Chargement