×

Vous cherchez des lectures édifiantes à l’approche de Noël ? Les fêtes de fin d’année sont justement l’occasion idéale pour se plonger dans les trésors de sagesse qu’offre l’histoire de l’Église ! Voici trois ouvrages écrits par des théologiens de diverses époques qui ne manqueront pas de vous encourager dans votre chemin de foi …

De l’Incarnation du Verbe

Sur l'incarnation du verbe Athanase d'AlexandrieQui est l’auteur ? Athanase d’Alexandrie (298-373), un évêque qui a vaillamment défendu la doctrine de la Trinité face aux hérésies, malgré la persécution.

De quoi parle l’ouvrage ?  De la venue dans le monde de la Parole de Dieu (la seconde personne de la Trinité) dans un corps d’homme pour restaurer les humains dans leur dignité.

Pourquoi le lire ? Pour contempler la sagesse et la beauté infinie du plan de Dieu pour l’humanité, et défendre la réalité de l’incarnation face aux nombreuses objections qu’elle suscite.

Un extrait : « Lorsqu’une figure tracée sur le bois a été effacée à cause des souillures de l’extérieur, on a besoin de celui dont c’est la figure, pour pouvoir renouveler l’image de la même manière (…) De la même façon, le Fils très saint du Père, étant l’Image du Père, est venu dans nos contrées, pour renouveler l’homme fait d’après lui et pour le retrouver, alors qu’il était perdu, par la remise de ses péchés ».

Pourquoi Dieu s’est fait homme

Lettre sur l'incarnation du Verbe. Pourquoi un Dieu-homme d' Anselme de CantorbéryQui est l’auteur ? Anselme de Cantorbéry (1034-1109), un moine érudit qui s’est intéressé aux rapports entre foi et raison tout en occupant de hautes fonctions dans l’Église de son temps.

De quoi parle l’ouvrage ? De la raison de l’incarnation : Dieu le Fils se donne volontairement sur la croix pour satisfaire aux exigences de Dieu le Père afin de racheter ses frères et sœurs en humanité de leurs fautes.

Pourquoi le lire ? Pour reprendre conscience de la gravité du péché tout en s’émerveillant devant l’amour de Dieu pour ses créatures manifesté par le sacrifice volontaire de Jésus-Christ.

Un extrait : « Peut-on concevoir conduite plus miséricordieuse que celle de Dieu le Père disant au pécheur condamné aux tourments éternels et dépourvu de ce qui pourrait le racheter : Prends mon Fils unique et offre-le à ta place, et que celle du Fils lui-même (disant à son tour à l’homme) : Prends-moi et rachète-toi ? »

La gloire de Christ

Qui est l’auteur ?John Owen (1616-1683), un pasteur qui a soutenu la piété calviniste dans de nombreuses controverses, et a plaidé pour l’indépendance des communautés congrégationalistes face à l’Église établie.

De quoi parle l’ouvrage ? Des différentes facettes de la gloire de Christ le médiateur qui s’est humilié pour mieux être exalté afin de restaurer l’harmonie dans l’univers pour le bénéfice de l’Église.

Pourquoi le lire ? Pour mieux admirer la richesse infinie déployée par Dieu dans la personne du Christ, et grandir dans l’espérance de son retour prochain.

Un extrait : « Dieu avait le dessein merveilleux et éternel de se glorifier lui-même par l’incarnation de Christ en homme. Le but était que toute la création, mais plus particulièrement l’Église, qui devait hériter de la bénédiction éternelle, ait un nouveau chef (…) Cette appréhension par la foi de la beauté divine du rassemblement de toutes choses en Christ doit remplir les cœurs des croyants de délices et de joie, plus que tout autre chose ».

Si ces trois classiques de la littérature chrétienne ont été écrits à des époques bien différentes de la nôtre, ils peuvent néanmoins nous aider à détourner le regard du matérialisme ambiant à Noël pour mieux garder « les yeux fixés sur Jésus, celui par qui notre foi a commencé et qui la mène à sa perfection » (Hébreux 12.2).  Que le Seigneur Jésus nous donne ainsi, au contact des géants de la foi qui nous ont précédés, de grandir en adoration et en consécration envers lui, le Dieu fait homme qui vit et règne pour toujours !

EN VOIR PLUS
Chargement