Le ministère pastoral : une vocation !

Voici la raison pour laquelle il faut être appelé pour entrer dans le ministère pastoral : parce que les personnes que vous aimez ne vous aimeront pas en retour, ou du moins, certaines d’entre elles. Certaines iront même jusqu’à dire des choses absolument affreuses sur vous, c’est pourquoi il vaut mieux être sûr de vouloir faire ce travail. Être rejeté par le monde est une chose, mais être dénigré par sa propre Église, alors que l’on met toute son énergie à travailler pour elle, en est une autre.

Attaques personnelles

C’est la pire particularité du ministère pastoral. Tout pasteur, sauf s’il est entouré de personnes qui le protègent de la critique, a des tas d’histoires douloureuses à raconter. Par exemple, le pasteur qui reçoit chaque semaine des lettres anonymes d’une habituée de l’Église qui affirme qu’elle parle pour beaucoup d’autres en disant qu’elle prie tous les jours pour qu’il quitte l’Église. Les lettres sont découpées dans des magazines, ce qui donne à l’ensemble un air de menace de mort peu rassurant.

Mais il y a aussi une bonne nouvelle. Vous n’êtes pas seul. En lisant la deuxième épître de Paul aux Corinthiens, vous vous identifiez probablement au personnage. Vous savez exactement de quoi Paul parle.

Commençons-nous de nouveau à nous recommander nous-mêmes ? Ou avons-nous besoin, comme quelques-uns, de lettres de recommandation auprès de vous, ou de votre part ? (2 Corinthiens 3:1)

Donnez-nous une place dans vos coeurs ! (2 Corinthiens 7:2)

Paul a démarré l’Église de Corinthe à partir de zéro. Il y est resté pendant un an et demi, sans jamais être un fardeau pour la communauté, et n’a cessé de démontrer son amour pour elle.

Leur réponse ? « Qui est donc Paul après tout, comparé à ces brillants prédicateurs itinérants qui nous visitent ? Nous ferions mieux de suivre quelqu’un qui présente bien et qui requinquerait notre communauté en lui donnant plus de crédibilité. Choisissons quelqu’un qui fait mieux l’affaire. » Ils étaient plus à la recherche d’un gourou spirituel qui correspondrait au profil du leader aux yeux du monde.

Les souffrances de Christ

Pasteurs, ceci est pour vous encourager. Paul ne fait pas que raconter son expérience à Corinthe, il prophétise aussi : les pasteurs qui lui succéderont feront face à ce genre d’épreuve. Sa logique est simple : Jésus a été abandonné et trahi par ces amis, nous pouvons nous attendre à ce qu’il arrive la même chose dans le cercle pastoral moderne. En sachant cela, notre confiance dans les Écritures augmente, et cela peut nous aider à être plus audacieux lorsque nous affrontons l’adversité. Lorsque la Bible recadre nos épreuves et nous rappelle que nous marchons dans les traces du Messie, on se sent presque indigne d’un tel honneur.

Cela n’excuse en rien les paroles irrespectueuses des fidèles de l’Église. Mais vous pouvez remettre cela à un autre jour. Pour l’instant, souvenez-vous que vous vivez la continuation des souffrances de Jésus et soyez encouragés, car cela signifie que vous êtes honorés. Les gens qui vous dénigrent auront des comptes à rendre.


Traduction : Myriam Legrand

Partager
EN VOIR PLUS
Chargement