×

La matière que Dieu a utilisée en créant le premier homme nous surprend : « L’Éternel Dieu façonna l’homme avec la poussière de la terre… » (Genèse 2.7).

Poussière au présent

En parlant de la compassion de Dieu, le psalmiste se console : « Il sait de quoi nous sommes faits, il se souvient que nous sommes poussière » (Psaume 103.14). Même si ces petits grains de terre ne sont pas jolis, je trouve une beauté extraordinaire dans ce verset. Le Seigneur comprend ma fragilité ; Il pardonne mes péchés ; Il ne me quitte pas, même si je le mérite.

Poussière et paradis à l’avenir

L’Enseignant inspiré de Dieu, l’Ecclésiaste, nous révèle que nous ne sommes pas seulement créés de la poussière, mais que nous allons y retourner. « Tout (hommes et animaux) va au même endroit. Tout a été fait de la poussière et tout retourne à la poussière » (Ecclésiaste 3.20). Cela fait écho à ce que Dieu a dit au premier homme : « … Oui, tu es poussière et tu retourneras à la poussière » (Genèse 3.19). L’Ecclésiaste termine le corps de son livre en disant que nous retournons à la terre à la fin de notre vie (Ecclésiaste 12.9). Mais aussi, et combien ce « mais aussi » est important, « l’esprit retourne à Dieu, celui qui l’a donné ! » ( 12.9).

Mais ce n’est pas tout, pas du tout ! Le Maître affirme que le croyant (son esprit) ira auprès de Dieu quand il décédera, et qu’il restera dans son « habitation éternelle » (Ecclésiaste 12.7) avec Dieu. L’Ecclésiaste ne prétend pas que chaque être humain ira au paradis (l’universalisme). Pour celui (celle) seul(e) qui croit en Jésus, son esprit ira auprès de Dieu au moment de son décès. Il habitera avec son Père céleste pendant l’éternité. L’apôtre Paul le dit ainsi :

Nous savons, en effet, que si notre habitation terrestre, qui n’est qu’une tente, est détruite, nous avons dans le ciel un édifice qui est l’œuvre de Dieu, une habitation éternelle qui n’est pas faite par la main d’homme […]. Nous sommes pleins de confiance et nous aimerions mieux quitter ce corps pour aller vivre auprès du Seigneur (2Corinthiens 5.1, 8).

Quelle joie de savoir que c’est ce qui nous attend après notre existence éphémère sur terre, après nos douleurs, nos difficultés et notre souffrance. Nous avons une fin glorieuse. Le meilleur est à venir ! De la poussière au paradis !

EN VOIR PLUS
Chargement