×

3 questions pour se fixer des résolutions centrées sur Dieu

Beaucoup de mes résolutions et de mes projets pour 2020 ont été détournés. (C’est un euphémisme.) Certains domaines pour lesquels j’avais de grandes intentions ne se sont pas améliorés, tandis que j’ai constaté une croissance dans d’autres domaines pour lesquels je n’avais même pas fixé d’objectifs.

Le début d’une nouvelle année est le moment idéal pour réévaluer ce que Dieu fait dans votre vie, le louer pour tout ce qu’il a fait et se fixer des résolutions centrées sur Dieu pour la nouvelle année. Des leaders chrétiens tels que Jonathan Edwards ont modelé cette poursuite disciplinée de la divinité – un jeune Jonathan Edwards s’était fixé 70 résolutions qui allaient l’aider dans son souhait de glorifier Dieu.

Avant de fixer vos résolutions pour la nouvelle année, voici trois questions à prendre en considération:

1. Est-ce que je veux glorifier Dieu ou me glorifier moi-même ?

La quatrième résolution d’Edwards est « de ne jamais chercher à faire ou être autre chose que ce qui glorifie Dieu ; sans me déplorer des conséquences, si je le peux ».

Si je ne fais pas attention, je peux aller vers des résolutions qui ont la motivation subtile de me glorifier. La forme physique, les finances et les fans peuvent tous être des outils pour glorifier Dieu. Mais si ces choses deviennent des fins en elles-mêmes, je suis en danger d’idolâtrie.

Si je ne fais pas attention, je peux graviter vers des résolutions qui ont la motivation subtile de me glorifier.

Notre génération risque sérieusement de présenter une façade extérieure (même une façade chrétienne), tout en passant à côté des questions les plus importantes qui concernent la piété et le caractère. La vie chrétienne ne consiste pas à ce que Dieu vous aide à réaliser tous vos objectifs et vos rêves. Il s’agit de définir vos rêves et ambitions afin d’embrasser son projet pour votre vie (Matt. 16:24-25).

2. Cela m’aide-t-il à accomplir ma mission?

Vous êtes appelé à faire des disciples (Matt. 28:18-20). Dieu vous a conçu sur mesure pour le faire d’une manière unique (Eph. 2:10).

Si vous n’êtes pas sûr de ce que Dieu vous appelle à faire spécifiquement dans votre vie, peut-être pourriez-vous cette année explorer la manière dont Dieu vous a préparé pour servir sa mission. (Une ressource utile :  « Le vrai changement, c’est maintenant ! » par David Platt).

Encore une fois, le processus de découverte de la mission de votre vie ne doit pas être égocentrique, mais centré sur Dieu. Assurez-vous de passer plus de temps à étudier la Parole de Dieu qu’à découvrir vos points forts avec le test CliftonStrengths. Claude Hickman, dans son livre It’s All Backward, donne des conseils solides pour découvrir votre mission dans la vie :

Tous les conseils que l’on vous a donnés sur vos vies sont faux. C’est en fait tout le contraire de ce qu’il faut faire. J’aimerais bien exagérer ! Mais sérieusement, après des années de lecture de livres, d’écoute de nombreux séminaires et de sermons pour aider les gens à découvrir leur orientation de vie, je constate qu’ils ont tous le même problème : ils commencent avec la mauvaise personne – vous. Dieu ne veut pas approuver votre vie, il veut la diriger.

3. Comment vais-je rester cohérent ?

Une fois que vous vous êtes fixé des résolutions qui sont correctement motivées et en cohérence avec la mission que Dieu a pour votre vie, il est important de réfléchir à la manière dont vous allez rester cohérent. Il ne suffit pas d’avoir de bonnes intentions. Vous devez établir un plan spécifique pour savoir comment vous allez intégrer ces nouvelles habitudes.

Par exemple, si votre résolution est de passer 30 minutes par jour à lire la Bible et à prier, voici une série de questions auxquelles vous devrez répondre :

  • A quel moment vais-je faire mon culte personnel ?
  • Comment vais-je éviter d’être distrait ? (Par exemple, pourriez-vous mettre votre téléphone en mode avion ?)
  • Quel est mon plan de secours si mon plan A n’a pas pu avoir lieu ?
  • A qui serai-je redevable de cette habitude ?

Je ne saurais trop insister sur l’importance de la redevabilité pour garder des objectifs centrés sur Dieu. La plupart des questions dans nos relations de redevabilité sont liées à la confession des péchés, ce qui est essentiel. Cependant, j’ai constaté d’énormes avantages lorsque les groupes de redevabilité posent des questions plus proactives sur les disciplines spirituelles.

Il ne suffit pas d’avoir de bonnes intentions. Il faut établir un plan précis.

N’ayez pas peur de la discipline. La discipline n’est pas du légalisme. Je crois que l’un des mensonges que l’ennemi utilise pour empêcher les gens d’être cohérents dans les disciplines spirituelles est: « vous êtes juste légalistes ».

Nous savons que la poursuite de disciplines spirituelles ne gagne pas la faveur de Dieu (Tite 3:5). Dieu ne vous aime pas plus si vous lui avez consacré du temps aujourd’hui. La discipline spirituelle consiste à se connecter avec le Seigneur, et non à « cocher les bonnes cases ». Beaucoup ont appelé les disciplines spirituelles « moyens de grâce » parce qu’elles vous mettent sur le chemin de la puissance de Dieu. Un chemin où vous pouvez davantage faire l’expérience de sa grâce. Comme l’a écrit Dallas Willard, « La grâce ne s’oppose pas à l’effort, mais au mérite. Vouloir mériter est une attitude. L’effort est une action. »

Des résolutions pour l’éternité

Il y a quelques années, j’ai vu le nageur olympique Michael Phelps remporter médaille d’or sur médaille d’or. Une chaîne de télévision a fait une émission spéciale qui décrivait son régime d’entraînement. Tout ce qu’il faisait, c’était manger, dormir et nager. Ils montraient les quantités folles de nourriture qu’il consommait chaque jour, le « carburant » en vue de son prochain entraînement. Et lorsqu’il n’était pas au gymnase à soulever des poids ou à nager, il se reposait. Tous les aspects de sa vie tournaient autour de la conquête de ces médailles d’or.

Un verset de l’Écriture que je mémorisais m’a traversé l’esprit :

Tous les athlètes s’imposent toutes sortes de privations, et ils le font pour obtenir une couronne qui va se détruire ; mais nous, c’est pour une couronne indestructible. Moi donc, je cours, mais pas comme à l’aventure ; je boxe, mais non pour battre l’air. Au contraire, je traite durement mon corps et je le discipline, de peur d’être moi-même disqualifié après avoir prêché aux autres. (1 Cor. 9:25-28)

Et si nous poursuivions la connaissance et le service de Dieu en 2021 comme seul objectif ? Qu’arriverait-il si les disciples du Christ avaient le même engagement envers les disciplines spirituelles que les athlètes olympiques envers leurs objectifs et leurs routines ? Mes amis, ce pour quoi nous vivons est bien plus important que les médailles d’or olympiques. Une vie d’obéissance devant Dieu sera un héritage qui durera pour l’éternité.

EN VOIR PLUS
Chargement