×

Introduction

En méditant le livre de l’Ecclésiaste ces dernières années, j’ai ressenti une joie de vivre qui vient de Dieu, bien que je me décourage facilement pour un tas de raisons. La vie est un labyrinthe semé d’embûches, mais si nous connaissons personnellement le Dieu Créateur, nous pouvons éprouver de la joie tout au long de notre chemin.

Pas pessimiste, mais réaliste, l’auteur du livre de l’Ecclésiaste ne se fait pas d’illusion sur la condition humaine. Il appelle la vie sous le soleil et sous le ciel : « vanité ». Néanmoins, il présente qui est Dieu et comment survivre au cours de cette vie éphémère et difficile, pleine de douleurs et de questions sans réponse. Craindre Dieu pendant cette vaine existence est l’idée fondamentale du livre.

L’Ecclésiaste me motive, malgré mes fragilités, mes limites et mes péchés, à aimer Dieu davantage et à le mettre au centre de ma vie. À travers l’Ecclésiaste je vois Dieu, je me vois et je vois le monde dans lequel je vis tel qu’il est. Il m’indique comment vivre et ce don de sa part me rend joyeux ! Je prie que ces méditations sur le livre biblique de l’Ecclésiaste aient le même effet sur vous.

Si vous voulez approfondir le livre de l’Ecclésiaste, je vous encourage à vous procurer le commentaire que j’ai écrit et qui s’intitule : Ecclésiaste : vivre avec sagesse (Éditions Clé) chez votre libraire ou à www.editionscle.com. Certaines parties se retrouvent dans ces méditations.

Remarque : « L’Ecclésiaste » est un titre, et pas un nom. Il veut dire : « celui qui rassemble pour enseigner ». Dans ces méditations je l’appellerai donc : « l’Enseignant » ou « le Professeur de la vie » et d’autres titres semblables, ainsi que « l’Ecclésiaste ». En somme, « l’Ecclésiaste » peut concerner le livre biblique ou son auteur.

Je vous souhaite beaucoup de joie en méditant les propos de l’Ecclésiaste.

EN VOIR PLUS
Chargement