Voici la valeur que Dieu accorde aux parents

by Juliane Liebermann on Unsplash

Parler de la valeur de l’éducation parentale, c’est parler de ce qui est au cœur de tout ce que Dieu aimerait que tout être humain sache et devienne. L’ignorer, c’est perdre une partie de votre humanité. L’éducation parentale est au cœur de tout ce qui devrait motiver chaque pensée, désir, parole, décision ou action de tout être humain. Rien, dans la vie d’un enfant, n’est plus indispensable que cela. C’est ce qui fait de l’éducation parentale une chose d’extrême importance, une chose sainte dans le vrai sens du terme. Tel devrait être l’objectif de tout ce que vous faites et de tout ce que vous souhaitez pour vos enfants. Le perdre de vue, c’est simplement passer à côté de ce que signifie être parent. Le perdre de vue, c’est enlever les rails qui donnent une direction à tout ce que vous faites avec chacun de vos enfants. C’est ce qui devrait vous procurer une profonde satisfaction les jours où tout va bien avec vos enfants, et vous maintenir motivé quand les temps sont plus difficiles. C’est vraiment la tâche essentielle qui fait de votre travail parental un trésor d’une immense valeur. Prêtez attention aux paroles suivantes :

Écoute, Israël ! L’Éternel, notre Dieu, est le seul Éternel. Tu aimeras l’Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Les commandements que je te donne aujourd’hui seront dans ton cœur. Tu les répéterasà tes enfants ; tu en parleras quand tu seras chez toi, quand tu seras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. Tu les attacheras à tes mains comme un signe et ils seront comme une marque entre tes yeux. Tu les écriras sur les montants de la porte de ta maison et sur les portes de tes villes. (Deutéronome 6 : 4-9)

Lorsque ton fils te demandera un jour : Que signifient les instructions, les prescriptions et les règles que l’Éternel, notre Dieu, vous a données ? tu lui diras : Nous étions esclaves du pharaon en Égypte et l’Éternel nous a fait sortir de l’Égypte par sa main puissante. L’Éternel a accompli sous nos yeux de grands miracles et prodiges, porteurs de malheur pour l’Égypte, pour le pharaon et pour toute sa maison. Il nous a fait sortir de là pour nous amener dans le pays qu’il avait juré à nos ancêtres de nous donner. (Deutéronome 6 : 20-23)

ÊTRE PARENTS, 14 principes bibliques qui transformeront votre famille
acheter
ÊTRE PARENTS, 14 principes bibliques qui transformeront votre famille
BLF Éditions. 228. 17.90€.

La corvée de linge, la préparation des repas, les trajets pour emmener les enfants au sport, la recherche des meilleures punitions possibles pour qu’ils arrêtent enfin de faire toujours les mêmes bêtises… Beaucoup de parents se sentent perdus. Il semble y avoir une pression constante d’être le parent parfait.
Nous perdons si vite de vue notre objectif ultime en ne cherchant que des outils, des astuces ou des formules toutes faites.
Dans ce livre inspirant, Paul Tripp nous aide à saisir les vrais enjeux du rôle de parent selon Dieu. Il aborde 14 principes bibliques fondamentaux pour nous montrer que nous avons besoin d’autre chose que la dernière stratégie à la mode ou une liste de techniques. En fait, nous avons besoin de la grâce de Dieu. Cette grâce qui a la capacité de modeler nos cœurs, forger notre vision et nous armer de courage.
Nous serons libérés de ce «devoir» de fabriquer nous-mêmes un changement profond dans le cœur de nos enfants. Notre rôle de parents prendra alors du sens, nos objectifs seront clairs et notre joie de le faire sera encore plus grande!

Voici la valeur que Dieu confère à l’éducation parentale, résumée en deux paragraphes succincts mais profonds. Votre tâche de parent a une valeur considérable parce que Dieu a décidé que vous seriez, entre ses mains, l’outil principal, fiable et fidèle pour générer dans vos enfants une conscience de Dieu et une soumission à son autorité. Vous ne pouvez pas créer cela par vous-même, seul Dieu le peut, mais vous avez été choisi pour être un outil unique entre ses puissantes mains. Vous voyez qu’au cœur du projet de Dieu pour les hommes coexistent deux données fondamentales : une reconnaissance de l’existence de Dieu, et une soumission à son autorité. Voilà ce qui, selon Dieu, devrait gouverner le cœur de tout être humain. Vos enfants ne seront jamais ce qu’ils sont censés être et ne feront jamais ce qu’ils devraient faire s’ils n’ont pas en eux cette conscience de la réalité de Dieu. C’est la chose essentielle qui doit être développée dans le cœur de chaque enfant, et les textes bibliques ci-dessus indiquent que cette tâche incombe aux parents.

Votre Église n’a pas pour vocation de vous remplacer, mais de vous assister et de vous équiper pour cette tâche essentielle. Votre gouvernement n’a jamais été destiné à vous remplacer, mais à vous protéger dans l’accomplissement de votre travail.

L’école près de chez vous ne vous remplacera jamais ; au mieux, elle vous soutiendra dans l’œuvre que vous êtes seul en mesure d’accomplir. Vous pouvez affirmer haut et fort que la raison principale pour laquelle Dieu met des parents dans la vie des enfants, c’est pour que ceux-ci apprennent à le connaître. La chose la plus importante qu’un enfant puisse apprendre, c’est l’existence, la nature et le projet de Dieu. Si vous savez cela, cette vérité modifiera votre façon de comprendre et d’interpréter tous les autres faits de votre vie.

Dieu, dans sa grâce, vous a placés, vous et vos enfants, dans un monde physique qui pointe constamment dans sa direction. Toutefois, vos enfants viennent au monde avec un terrible handicap : ils ont une capacité perverse de regarder le monde autour d’eux sans y discerner Dieu, et ceci façonne leur vie. Ils aperçoivent constamment les signes (le monde créé), mais sont incapables de percevoir ce vers quoi les signes dirigent les regards (l’existence et la gloire de Dieu). Et si vous ne reconnaissez pas Dieu, vous êtes non seulement un être humain profondément désavantagé, mais de plus, très rapidement vous vous glisserez au centre de votre univers et vous commencerez à croire que tout tourne autour de vous. Les enfants qui ne reconnaissent pas Dieu comme Dieu agiront comme s’ils étaient eux-mêmes Dieu et résisteront à l’aide et au secours que Dieu a prévus pour eux, par le biais de leurs parents.

Mais il y a plus. Après un certain temps passé à vos côtés, vos enfants commenceront à se demander pourquoi ils ont des règles à observer, pourquoi on leur a dit de croire certaines choses, et qui vous a établis chefs sur eux. Malheureusement, de nombreux parents n’ont alors pas d’autres réponses que : « Fais-le parce que je te dis de le faire » ou : « Fais-le, sinon tu seras puni.» Vos enfants se contenteront de ces explications aussi longtemps qu’ils vous craignent, mais viendra un temps où ils ne vous craindront plus. Si tout ce que vous avez légué à vos enfants c’est la crainte des parents, alors quand ils quitteront le nid familial, ils n’auront plus rien qui les motive à faire ce qui est bien.

Dans le deuxième paragraphe de Deutéronome 6, l’auteur nous dit d’enraciner les règles et les croyances que nous apprenons aux enfants non seulement dans l’existence de Dieu, mais aussi dans les choses que, dans sa grâce, il a accomplies pour nous. On pour- rait dire qu’il s’agit de rattacher tout ce que vous exigez de vos enfants en matière de comportement et de croyances à l’histoire de la rédemption. Lorsque votre enfant conteste les règles, ne vous contentez pas de bomber le torse en lui disant qu’il a intérêt d’obéir sinon… Parlez-lui plutôt d’un Sauveur plein d’amour qui ne l’a pas seulement créé, mais qui a versé son sang pour lui afin qu’il puisse connaître ce qui est juste et bien, et qu’il puisse l’accomplir. Lorsque votre enfant se pose des questions au sujet de ce qui est bien et ce qui est mal, ne le menacez pas de la loi de Dieu ; attirez-le plutôt par la douce musique de la grâce de Dieu. S’il lutte pour savoir si ce que Dieu dit est juste, ne lui présentez pas Dieu uniquement comme un juge, mais comme une aide et un ami qui vient à la rencontre de notre faiblesse avec son par- don, sa sagesse et sa force. Surprenez votre enfant en décrivant la grande patience de Dieu, sa bonté, son amour. Dites-lui sans cesse que Dieu utilise sa force pour nous venir en aide, nous faire du bien et nous secourir. Plutôt que d’insister uniquement sur votre autorité, insistez sur celle de Dieu, et allez au-delà de son autorité pour parler à vos enfants de sa grâce.

Dieu vous a rencontré pour que vous soyez prêt à faire connaître sa gloire et sa grâce à vos enfants.

Dieu n’a pas commis d’erreur en vous chargeant d’être son instrument pour façonner les âmes de vos enfants. Il a ouvert les yeux de votre cœur pour que vous reconnaissiez son existence, sa présence et son autorité, et que vous serviez d’instrument pour que vos enfants vivent la même chose. Il s’est révélé à vous non pas pour votre seul intérêt mais aussi pour celui de vos enfants. Et il a fait encore autre chose. Il vous a accordé sa grâce qui pardonne, sauve, transforme et affranchit afin de faire de vous son instrument dans la vie de chacun de vos enfants. Son cadeau de la grâce ne vise pas seulement à faire de vous un bénéficiaire de cette grâce, mais aussi l’instrument quotidien de cette même grâce dans la vie de ceux qu’il a confiés à vos soins. Et c’est dans sa grâce que vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour devenir tout ce que Dieu veut que vous soyez dans la vie de vos enfants, et pour faire ce qu’il vous a appelé à faire avec eux.

Voici donc l’essentiel : Dieu vous a rencontré pour que vous soyez prêt à faire connaître sa gloire et sa grâce à vos enfants. Chaque journée est remplie de multiples occasions d’orienter leurs regards vers Dieu : l’eau qui bout, les feuilles qui changent de couleur, le lever du soleil, la puissance d’un orage, le goût d’un steak, la beauté d’un coucher de soleil, le miel d’une abeille ; toutes ces choses existent et subsistent parce que Dieu les a créées et qu’il contrôle le monde matériel. Dieu a ouvert vos yeux à sa présence et à sa gloire, pour vous aider à ouvrir ceux de vos enfants. Saisissez donc toutes les occasions qui se présentent à vous pour orienter leurs regards vers lui. Ne passez une seule journée sans le faire. Ne trouvez pas cela bizarre de constamment parler de Dieu. Il est si présent dans toute sa création, que ce serait au contraire bizarre de ne pas penser constamment à lui et de ne pas parler de lui. Rappelez-vous que l’adolescent en a autant besoin que le tout-petit. Il n’y a rien de plus important dans la vie. Et c’est cela qui confère une telle valeur aux parents.

Autre chose encore ; ce sera d’ailleurs un thème récurrent dans ce livre. Personne ne peut mieux communiquer la grâce qu’un parent qui reconnaît humblement en avoir lui-même désespére- ment besoin. Et si vous deveniez aujourd’hui, avec vos enfants, ce genre de parent ?

EN VOIR PLUS
Chargement