L’effet cumulatif de nos choix quotidiens

par Arek Socha de Pixabay

Avez-vous déjà vu des dolines, ces effondrements terrestres géants ? Sur une rue, des voitures sont garés depuis plusieurs jours, tout semble normal. Puis un beau jour, le sol se creuse et elles disparaissent dans un trou gigantesque.

Tout le monde s’écrie : « Ce trou a surgi de nulle part ! » Mais c’est faux. L’effondrement a été soudain, certes, mais le processus en est à l’origine durait déjà depuis de nombreuses années. L’érosion souterraine était invisible, mais elle existait bel et bien.

De la même manière, lorsqu’un homme commet un adultère et abandonne sa famille, on peut avoir l’impression que la situation tombe du ciel, que personne n’aurait pu la prévoir. Et pourtant…

Les dolines nous rappellent deux choses :

1) De l’extérieur, tout peut sembler aller pour le mieux. Mais sous la surface, de sérieux problèmes traînent depuis des années et un désastre peut être sur le point de se produire.

2) Tous les petits choix que nous faisons ont un impact sur nos vies, et le cumul de leurs effets peut soit renforcer notre moral, soit l’effondrer.

On peut enfoncer mille fois la porte d’une forteresse avec un bélier et croire que rien ne se passe — mais ce n’est qu’en apparence, car la porte finit bien par céder. De même, les péchés que nous commettons ne surgissent jamais de nulle part. Ils sont le fruit d’une accumulation de petits compromis moraux faits au fil du temps et qui débouchent sur un comportement indigne de Dieu. L’inverse est aussi vrai : nos actions dignes de Dieu sont le fruit d’une accumulation de petits choix dont nous avons pris l’habitude, des choix qui rendent gloire à Jésus-Christ et sa justice.

Quelle personne devenez-vous ?

Nous devenons jour après jour « quelqu’un ». La question est qui ? En m’entendant poser cette question, l’auteur Jerry Bridges m’a dit que Dawson Trotman [1] avait l’habitude de dire : « Vous serez la personne que vous êtes en train de devenir. »

Les Écritures parlent de ce processus de développement de notre caractère : « Nous tous qui, sans voile sur le visage, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés à son image, de gloire en gloire, par l’Esprit du Seigneur. » (2 Corinthiens 3:18, S21)

La personne que vous deviendrez sera le résultat de tous les choix que vous faîtes actuellement. « Le sentier des justes ressemble à la lumière de l’aube : son éclat grandit jusqu’au milieu du jour. » (Proverbes 4:18) C’est pourquoi les Écritures nous avertissent sans cesse au sujet des mauvais choix : « N’emprunte pas le sentier des méchants et ne t’avance pas sur le chemin des hommes mauvais. Évite-le, n’y passe pas ! Détourne-toi de lui et passe plus loin ! » (Proverbes 4:14-15)

Vous devenez ce que vous choisissez de voir. Contemplez Christ, et vous lui ressemblerez davantage. Admirez la superficialité et l’immoralité, et vous développerez vous-mêmes ces traits.

Choisir la piété

Selon Eugene Peterson, pour demeurer longtemps obéissant sans s’écarter du chemin, il faut faire les bons choix au quotidien. La plupart d’entre nous savons faire la différence entre le fromage blanc et les beignets quand nous mangeons. Ou encore, distinguer la pratique d’un exercice physique au quotidien et une vie passée vautrée sur le canapé. Je sais que mon alimentation et mon niveau d’activité déterminent l’état de mon corps. La même chose vaut pour ma vie spirituelle. Que je lise les Écritures ou de superbes livres, que je passe mes plus belles heures à regarder la télévision ou mon téléphone… ce sont tous ces choix qui feront de moi la personne que je serai dans plusieurs années.

J’ai besoin d’une discipline dès aujourd’hui, non pas parce que je prends plaisir à la discipline, mais parce que je choisis la piété (1 Timothée 4:7,8).

Le Psaume 1 dit que celui qui médite continuellement la Parole de Dieu « trouve son plaisir dans la loi de l’Éternel (…) et ressemble à un arbre planté près d’un cours d’eau : il donne son fruit en sa saison, et son feuillage ne se flétrit pas. » Les arbres ne décident pas où se planter, mais nous, nous le pouvons. Nous pouvons déterminer quelles seront nos sources de nourriture.

Prendre des habitudes empreintes de piété

Suivre Jésus-Christ n’a rien de magique. Cela implique de notre part des actions répétées tant et tant qu’elles se finissent par se transformer en habitudes et en disciplines de vie. Notre spiritualité repose sur la manière dont nous développons ces habitudes : lire la Bible, la mémoriser, prier, etc. En mettant un pied devant l’autre, jour après jour, nous devenons le genre de personne qui ressemble de plus en plus à Christ. Dès lors que nous prenons de bonnes habitudes honorant Christ et que nous expérimentons leurs fruits, nous nous concentrons instinctivement sur ce qui peut nous rendre heureux en notre Seigneur.

Dans dix ans, lorsque vous considérerez votre vie passée, aimeriez-vous constater que vous avez toujours pris de bonnes décisions en matière d’alimentation et d’exercice physique ? Bien évidemment. Mais il y a un énorme décalage entre nos souhaits et la réalité. Pour le combler, revêtons-nous de l’un des fruits de l’Esprit : la maîtrise de soi (Galates 5:22-23).

La clé de la maîtrise de soi est la discipline : elle nous conduit à faire des choix durables par lesquels nous nous soumettons à l’Esprit de Dieu. Le résultat est alors de nouvelles habitudes et un nouveau mode de vie. Dans la Bible, la maîtrise de soi et la maîtrise que le Saint-Esprit exerce sur nous sont en réalité étroitement liées, car la maîtrise de soi qui plait à Dieu revient à la soumission de notre être au Saint-Esprit.

C’est vrai qu’il est difficile de changer ses habitudes, mais c’est également vrai que Christ peut nous rendre capable d’en prendre de nouvelles.

Nos choix aujourd’hui

Alors comment pouvons-nous commencer à faire les bons petits choix au quotidien ?

Éphésiens 5:15-16 nous dit ceci : « Faites donc bien attention à la façon dont vous vous conduisez : ne vous comportez pas comme des fous, mais comme des sages : rachetez le temps (…). »

Pourquoi ne pas racheter deux heures de notre journée et les sauver de la télévision, des journaux, des jeux-vidéo, du téléphone, des heures supplémentaires ou de nos loisirs ? Changeons nos habitudes et passons plutôt une heure à méditer et/ou à mémoriser les Écritures. Passons une autre heure à lire un bon livre. Partageons ce que nous apprenons avec notre conjoint et nos enfants, ou avec un ami.

Écoutons la Bible et des livres audio, louons Dieu en musique pendant que nous plions nos vêtements, arrachons les mauvaises herbes ou conduisons. N’écoutons pas les talk-shows à la radio ou les programmes sportifs ; pas parce qu’ils sont mauvais, mais parce que nous avons mieux à faire. Faisons un jeune numérique, coupons-nous de la télévision, d’Internet et des réseaux sociaux pendant une semaine. Découvrons combien de temps libre nous disposons en réalité et rachetons-le en prenant de nouvelles habitudes afin de cultiver notre vie intérieure et d’apprendre à demeurer en Christ. « Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. » (Jean 15:5)

Puissions-nous faire appel à la force de Jésus-Christ aujourd’hui pour faire des choix qui l’honorent, qui nous apporteront un grand bonheur et qui nous aideront à devenir le genre de personne que nous voudrions être dans dix ans !

[1] Le fondateur de « The Navigators », une organisation chrétienne tournée vers le discipulat.

Traduit par Mikaël S.O. de The Cumulative Effect of Our Little Choices

EN VOIR PLUS
Chargement