×

Aujourd’hui, j’ai écouté un chant magnifique, émouvant interprété par quelques jeunes de Suisse. J’ai été tellement édifié par les paroles  qui rappellent le sens de Pâques que j’ai aussitôt demandé l’autorisation de le diffuser.

Mais avant de vous donner ce lien prenons quelques minutes pour faire silence et réfléchir sur le sens de Pâques.

Kevin DeYoung dans son exposé lors de la E-conférence de jeudi soir a mis l’accent sur la croix et le sens de la mort de Jésus. À cet égard, les documents historiques attestant de la vie et de la mort de Jésus abondent.

Mais, qu’en est-il de sa résurrection ? Aujourd’hui, la résurrection est contestée, ridiculisée mais, ne l’oublions pas, elle l’était tout autant au premier siècle et c’est ce qui a occasionné ce magnifique texte de Paul sur la résurrection : 1 Corinthiens 15 : 12-19.

S’il n’y a pas de résurrection des morts, Christ non plus n’est pas ressuscité. Et si Christ n’est pas ressuscité…

1. …alors notre prédication est vaine ou inutile

Paul et tous les apôtres ont prêché le même message ! Mais il reconnaît clairement que transmettre le message de l’Évangile est parfaitement inutile sans un Christ ressuscité !  Pourquoi parler de Jésus à qui que ce soit s’il n’est pas ressuscité ? A ce moment-là on peut parler de Jésus comme on parle de Socrate, de Jules César ou de Napoléon. Où est la différence ?

2. …alors votre foi aussi est vaine ou inutile

L’idée de fonder sa vie et son avenir sur l’enseignement de quelqu’un qui est mort et enterré relève de la folie. Un Jésus mort ne peut aider personne ! Après tout, le christianisme ressemblerait alors à toutes les autres religions avec son cortège d’interdits et de règlements.

3. Il se trouve même que nous sommes de faux témoins.

Paul renchérit car affirmer que Dieu a ressuscité Jésus alors qu’il ne l’aurait pas fait c’est très grave ! Cela veut dire que les apôtres ont délibérément annoncé un faux message ! Réfléchissez ! Les apôtres ont été élevé au biberon des 10 commandements qui interdisaient le faux témoignage et qui prévoyaient une sanction sévère pour ceux qui l’auraient fait ! Donner un faux espoir à ceux qui nous écoutent, c’est les tromper, c’est du mensonge ! L’apôtre Paul lui-même a été transformé par sa rencontre avec le Christ ressuscité.

4. Vous êtes encore dans vos péchés…

Paul leur rappelle ce qu’il venait d’écrire quelques versets auparavant : « Christ est mort pour nos péchés selon les Écritures ». Mais s’il n’est pas sorti vivant du tombeau, chacun demeure esclave du péché avec son cortège de culpabilité et condamné à l’enfer éternel !

5. Et ceux qui sont morts en Christ sont perdus !

Paul souligne le désespoir de tous ceux qui sont morts en Christ s’il n’y pas de résurrection. Parmi eux, plusieurs qui ont subi le martyre – Étienne, Jacques et bien d’autres. Si Christ n’est pas ressuscité les morts périssent et notre message n’est en rien différent de celui de nos philosophes qui remplissent les agoras !

6. Nous sommes les plus malheureux de tous les hommes…

Paul, avant de conclure, insiste sur le fait que nous sommes à plaindre si Christ n’est pas ressuscité. Implicitement il rappelle que le message de l’Évangile expose le chrétien à l’hostilité, à la privation, à la souffrance et à la persécution. Persévérer dans une telle voie relève de la stupidité voire du masochisme si Christ n’est pas ressuscité.

Mais laissons Paul terminer son exposé sans faire de commentaire

Mais maintenant, Christ est ressuscité d’entre les morts, il est les prémices de ceux qui sont décédés. Car, puisque la mort est venue par un homme, c’est aussi par un homme qu’est venue la résurrection des morts. Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ, mais chacun en son rang : Christ comme prémices, puis ceux qui appartiennent au Christ, lors de son avènement. Ensuite viendra la fin, quand il remettra le royaume à celui qui est Dieu et Père, après avoir aboli toute principauté, tout pouvoir et toute puissance. Car il faut qu’il règne jusqu’à ce qu’il ait mis tous ses ennemis sous ses pieds.

Et maintenant, écoutons ce chant et, laissons le Saint Esprit nous emporter dans un élan de reconnaissance et d’adoration.

Ecouter sur YouTube

EN VOIR PLUS
Chargement