Devenez un partenaire mensuel d'Évangile21 pour nos aider à produire des ressources centrées sur l'Évangile

×

Comme la plupart d’entre vous, je suis retranché dans ma maison, je ne sors pas et je prends mes distances avec tout le monde sauf avec ma femme. Il est particulièrement crucial pour moi de respecter des ordres stricts d’isolement car je fais partie de la catégorie des personnes à haut risque.

Je ne suis plus un jeune homme, mais plus important encore, je vis avec un système immunitaire affaibli. Après avoir subi des lésions rénales et les six opérations qui ont suivi, j’ai dû accepter que je ne serai plus en parfaite santé pour le reste de ma vie.

En réfléchissant et en priant au sujet du coronavirus qui s’est propagé dans le monde entier, je vois comment cette pandémie nous prêche l’Évangile.

1. Cette pandémie se heurte à l’illusion d’indépendance et d’autosuffisance humaines.

Nous aimons à penser, en tant qu’êtres humains, que nous sommes si avancés et si capables. Mais regardez autour de vous – il suffit d’un seul virus pour fermer le monde entier. Laissez ces événements vous rappeler que vous avez été créés pour être dépendants du Créateur.

Le développement de la maturité spirituelle est un passage de l’indépendance à une plus grande dépendance de Dieu. Exposer notre illusion d’autosuffisance est une chose douloureuse, mais une bonne chose.

2. Cette pandémie fait briller encore davantage la puissance souveraine et la grâce étonnante de Dieu.

Dans les moments où notre impuissance est pleinement exposée, n’est-il pas étonnant que Dieu reste maître de son monde ? Il n’est ni confus ni surpris par tout cela.

Il est normal que nous ne soyons pas capables de comprendre ce qui se passe. Mais il y a Quelqu’un qui n’a pas peur en ce moment. Nous ne saurons pas toujours pourquoi Il fait ce qu’Il fait, mais nous savons qui Il est, et nous savons ce qu’Il a promis à ses enfants.

3. Cette pandémie nous rappelle qu’il existe une pandémie plus grande, plus sombre et plus dangereuse – le péché.

Tout le monde ne sera pas testé positif au coronavirus, mais tout le monde a été infecté par le péché, dès sa naissance. « Voici que j’ai été engendré dans l’iniquité, et c’est dans le péché que ma mère m’a conçu. » (Psaume 51:5)

Le péché est éternellement plus destructeur que le coronavirus ne le sera jamais, mais il existe un remède connu. Dieu a regardé son monde avec une miséricorde et un amour impressionnants et a décidé qu’Il ne nous laisserait pas périr de cette maladie (Jean 3:16).

4. Cette pandémie nous rappelle que rien dans la création ne peut nous séparer de Dieu et de son amour sans limites (Romains 8:31-39).

Ce dimanche, Luella et moi avons dû assister au culte depuis notre petit salon. C’était triste. Nous ne pouvions pas saluer nos frères et sœurs, les serrer chaleureusement dans nos bras, entendre leur voix en chantant et nous rappeler les uns les autres la grâce de l’Évangile. Nous ressentons tous l’effet de la distanciation sociale.

Mais sachez ceci : Votre plus grand ami, votre amour le plus profond et votre plus doux compagnon ne connaît aucune distance entre lui et vous. Il se rapproche particulièrement des personnes seules et au cœur brisé dans des moments comme celui-ci.

5. Cette pandémie nous fait aspirer à notre destination finale.

Voici la promesse finale de l’Évangile : Il y aura un jour où de telles choses finiront pour toujours, et nous serons dans un lieu où il n’y aura plus de maladie et plus de souffrance (Apocalypse 21:4).

L’espoir dans le ciel n’est pas un rêve, un souhait lointain, pour ceux qui se laissent aller à une illusion religieuse. L’espoir dans la promesse de Dieu est une attente confiante dans un résultat garanti. Le paradis arrive ; il est à vous par grâce.

C’est difficile à imaginer pour l’instant, mais il y aura un moment où nous considérerons cela comme un bref moment de trouble. Nous le ferons dans un monde parfait, avec des corps parfaits, des cœurs parfaits, et en parfaite relation avec Dieu. Tout se passera comme prévu, et nous vivrons dans la paix et la justice pour toujours et à jamais.

Ce moment effrayant nous rappelle les vérités les plus précieuses de l’Évangile. Au lieu de nous concentrer sur les « si », la négativité et la peur, pourquoi ne pas méditer sur ces vérités aujourd’hui ?

Restez en sécurité, ne sortez pas et souvenez-vous de Jésus et des gloires de son Évangile de grâce.

Que Dieu vous bénisse

Paul Tripp

Questions de réflexion

  1. Quelles autres preuves existe-t-il qui révèlent que vous n’êtes pas aussi indépendants et autonomes que vous voulez le croire ? Comment cette réalité effrayante peut-elle être un rappel spirituel?
  2. Quels versets des ÉCRITURES pouvez-vous vous prêcher à vous-mêmes et à ceux qui vous entourent pour vous rappeler le pouvoir souverain et le contrôle de Dieu pendant cette période sombre ?
  3. Cette quarantaine ou cette situation stressante a-t-elle exposé le péché dans votre cœur ? Où devez-vous demander pardon au Seigneur et aux autres pour les paroles et les comportements récents ?
  4. Qui connaissez-vous qui est seul et isolé ? Comment pouvez-vous incarner la présence et l’amour de Dieu aujourd’hui ? Tendez la main !
  5. Comment le désir d’éternité change-t-il notre façon de penser, de parler et de vivre aujourd’hui ? A-t-il des implications spécifiques en cas de pandémie mondiale ? Soyez précis.
EN VOIR PLUS
Chargement