Ministère au travers de l’alphabétisation

by NeONBRAND on Unsplash

Cet article fait partie de la série: Le ministère féminin sous toutes ses formes

Notre église se situe dans un quartier populaire et multiculturel. Ayant à cœur d’être une lumière là où elle a été placée, elle a commencé petit à petit à répondre à différents besoins des familles résidant dans le quartier.

Un de ces besoins : les cours d’alphabétisation. Beaucoup de personnes du quartier, issues essentiellement des pays d’Afrique de l’ouest et d’Afrique du nord, n’ont pas eu la chance d’aller à l’école dans leur pays. Si elles peuvent, pour la plupart, communiquer en français, elles ne savent pas lire et écrire. Leur quotidien est donc vraiment compliqué dans un pays comme la France où tout passe par l’écrit et où les démarches administratives sont omniprésentes. Apprendre à lire et écrire, apprendre aussi à reconnaître les écrits types du quotidien (formulaires administratifs, tickets de caisse, chèques, plan de transports en commun, etc.), leur permettent de gagner en autonomie dans leur vie quotidienne.

Une association laïque avait commencé à donner quelques cours dans nos locaux et le pasteur a eu à cœur que ce projet continue au travers de chrétiens.Il a donc contacté un organisme chrétien qui avait mené un projet similaire à plusieurs endroits. En 2011, une équipe de l’église a pris le relais. Nous avons, à ce jour, 4 niveaux différents et 5 formatrices. Trois d’entre nous sommes enseignantes de profession (une professeur d’anglais, une enseignante à l’école primaire et une professeur de français langue étrangère) et les deux autres travaillent dans un tout autre domaine. Nous basons nos cours sur des méthodes, chacune selon notre niveau. Il existe aujourd’hui beaucoup de ressources pédagogiques qui sont d’une grande aide. Environ 30 femmes viennent régulièrement. Nous avons occasionnellement distribué des invitations présentant nos cours, à la sortie de l’école ou aux alentours de l’église, mais la plupart sont venues après avoir entendu parler du cours par des amies. Les cours ont lieu le lundi et le jeudi pendant 2h. En plus de l’alphabétisation, nous avons étendu nos cours à l’enseignement du français (les personnes ont donc été scolarisées dans leur pays mais veulent apprendre à communiquer en français). Nous faisons le choix, jusqu’à maintenant, de proposer ces cours pour les femmes (même si le besoin de cours d’alphabétisation est une réalité pour les hommes aussi). Cela nous paraît plus adapté culturellement et relationnellement.

Si nous voulons être une bénédiction pour ces femmes en les aidant à apprendre à lire et écrire, nous souhaitons aussi de tout notre cœur leur transmettre la Vie et le chemin qui mène à Dieu. Au début de chaque cours, nous racontons une histoire de la Bible en commençant par les histoires de l’Ancien Testament puis en continuant par la vie de Jésus. Ces femmes aiment Dieu et partagent beaucoup d’histoires de l’Ancien Testament dans ce qu’elles croient. Elles écoutent donc avec attention. L’une d’elle m’a dit un jour « Quand j’écoute ces histoires, quand je pense à Dieu, je sens mon cœur plus léger. » Nous prions pour que l’image qu’elles ont de Dieu deviennent de plus en plus précise au travers de ces histoires et qu’elles comprennent la grâce manifestée en Jésus. A l’occasion de Pâques, nous expliquons clairement le message du salut au moyen des histoires de la mort et de la résurrection de Jésus.

Depuis la rentrée 2018, nous avons commencé des études sur l’évangile de Jean en plus de nos cours. Nous leur proposons, pour celles qui le veulent, de nous rejoindre pour lire un texte de l’évangile et de lever ensemble les yeux vers Dieu pour rechercher sa face et ce qu’il veut nous transmettre. Nous sommes encouragées par cette nouvelle étape.

Le partage de notre Bonne Nouvelle va de pair avec les relations que nous développons avec ces femmes. Pour nous, c’est essentiel de créer un lien de confiance et d’aimer avant tout. Une femme, très sincère dans sa foi, m’a dit un jour qu’elle avait hésité à venir à nos cours à cause de l’histoire du début. Après avoir demandé conseil à un imam, elle s’est finalement inscrite. Elle a apprécié entendre ces histoires et partager avec nous. Elle dit avoir vu nos cœurs et avoir changé l’opinion qu’elle se faisait des chrétiens puis m’a dit « Tu es comme ma sœur ». Nous passons du temps avec ces femmes à l’occasion du cours mais aussi en dehors, dans la mesure de nos possibilités. Nous avons organisé des pique-niques ou goûters pendant les vacances, dans un parc ou chez nous. Nous faisons aussi des visites chez elles. Ce sont souvent de très bons moments, l’occasion de partager plus profondément. Plusieurs sont venues aussi à l’église pour nos fêtes de Noël ou à d’autres occasions.

Si ces activités sont menées par notre petite équipe, nous sommes soutenues par l’ensemble de notre église et des responsables qui prient pour nous. Ces cours d’alphabétisation sont réellement une occasion d’entrer en relation, de refléter la personne de Jésus, de bénir et transmettre la vie à notre quartier.

EN VOIR PLUS
Chargement