9 infos au sujet de l’État Islamique que tout chrétien devrait savoir

L’État Islamique revendique les attaques de Paris du 13 novembre 2015 qui ont tué 127 personnes. Dans une déclaration, le groupe a affirmé que le but de ces massacres était, « d’enseigner à la France et à toutes les nations qui suivent sa trace, qu’elles resteraient en haut de la liste des cibles de l’État Islamique et que l’odeur de la mort ne quittera pas leur nez tant qu’elles participeront à leur croisade. » 

Voici 9 infos au sujet du groupe terroriste de l’État Islamique que tout chrétien devrait savoir.

  1. L’État Islamique est le nom d’un groupe militant islamique qui s’établit en Iraq en 2004 et qui a plaidé allégeance à ‘Al-Quaeda en Irak’. Ce groupe s’est séparé ensuite de Al-Quaeda à cause des différences en matière de doctrines et d’objectifs pour former une organisation distincte. De la fin de 2006 jusqu’à mi-2013, le groupe a pris le nom d’État Islamique d’Irak (EII). De 2013 jusqu’à mi-2014, quand il s’est étendu en Syrie, il a pris le nom d’État Islamique d’Irak et au Levant (EIIL). Depuis 2014, le groupe ambitionne de devenir une organisation globale et se nomme lui-même simplement ‘L’État Islamique’. 
  2. Sur le long terme, le but de l’État Islamique est d’établir un « califat » pour dominer sur le monde musulman dans son ensemble, avec un seul leader et dont les valeurs sont celles de la charia (la loi islamique). Un califat est une forme de gouvernement Islamique dirigé par un calife, une personne considérée comme le successeur politique et religieux du prophète Mohamet. 
  3. L’idéologie politico-religieuse de l’État Islamique est le Djihadisme, une branche distincte de l’Islamisme sunnite. Les groupes Djihadistes comme l’État Islamique soulignent l’importance de retourner au « pur » Islam, celui des Salafs, les ancêtres pieux. Ces groupes maintiennent aussi que le djihad violent est une responsabilité religieuse personnelle de tous les croyants musulmans. Abu ‘Umar al-Baghdadi, le précédent leader du groupe, a souligné l’importance du « djihad offensif », qu’il a définit ainsi : « aller après les incroyants apostats en les attaquant sur leur territoire national, dans le but d’appliquer la parole de Dieu, et jusqu’à qu’il n’y ait plus de persécution. » (Selon leur doctrine, « persécution » signifie idolâtrie). 
  4. Les éléments les plus importants de la doctrine politico-religieuse de l’État Islamique exigent que tous les musulmans doivent s’associer exclusivement avec des « vrais » musulmans et doivent se dissocier de n’importe quelle personne qui ne correspond pas à cette définition précise; la non-application de la loi de Dieu est de l’incroyance; combattre l’État Islamique revient à apostasier; tous les musulmans chiites sont des apostats méritant la mort; et les Frères Musulmans et le Hamas sont des traitres puisqu’ils ont fait un compromis avec le processus politique démocratique. 
  5. L’attention portée sur le djihad individuel rend les groupes comme l’État Islamique considérablement différent de la plupart des groupes terroristes à travers l’histoire. Par exemple, dans les années 70, la plupart des groupes terroristes marxistes et arabes tuaient des personnes ou commettaient des attentats dans le but d’attirer l’attention sur leur cause. Pour l’État Islamique, tuer un grand nombre d’« apostats » est en soi un objectif religieux louable. 
  6. L’État Islamique conserve une théologie du viol qui justifie l’esclavage sexuel. L’État Islamique publie un magazine de propagande appelé Dabiq. Dans le numéro d’octobre 2014, le groupe a inclus un article intitulé « Le réveil de l’esclavage avant l’heure », qui explique la justification de l’esclavage sexuel. Dans la terminologie islamique, l’ « heure » est une référence au Jour du Jugement, le moment où l’individu ou l’humanité doit rendre des comptes. Selon l’article, l’État Islamique demandait à ses propres spécialistes de la charia de rendre un verdict au sujet de l’esclavage des Yazidis (une minorité religieuse en Irak). Ils ont décidé que « l’esclavage des femmes apostates » n’était pas seulement justifié par le Coran, mais aussi un signe préfigurant le Jour du Jugement. 
  7. L’État Islamique approuve le viol de jeunes filles. L’automne dernier, le Département de Recherche et de Fatwa de l’État Islamique a publié un pamphlet sur le sujet des femmes captives et esclaves : « question 13 : est-il permis d’avoir des relations sexuelles avec une esclave qui n’a pas atteint la puberté ? Il est permis d’avoir des relations sexuelles avec les esclaves qui n’ont pas atteint la puberté si elle est préparée sur le plan physique; cependant, si elle n’est pas préparée, alors prendre plaisir sans relation sexuelle est suffisant. »
  8. La théologie du viol de l’État Islamique sert aussi à recruter. Comme le New York Times l’a noté, la pratique de l’esclavage est devenue un outil de recrutement établi pour appâter les hommes des sociétés musulmanes très conservatrices où les rapports sexuels occasionnels sont tabous et le flirt interdit. Pour l’État Islamique, la capture d’esclaves sexuels est devenue presque aussi importante que la capture de territoire. 
  9. L’État Islamique a ordonné que tous les musulmans capables du monde migrent vers le territoire sous son contrôle. Abu Bakr al-Baghdadi a déclaré, dans un enregistrement audio de 2014 : « O musulmans de toutes places. Quiconque est capable de migrer vers l’État Islamique, qu’il migre. Car l’émigration vers la demeure de l’Islam est obligatoire. »

EN VOIR PLUS
Chargement