9 choses que vous devriez savoir au sujet du calendrier chrétien

Image par Gerd Altmann de Pixabay

Aujourd’hui c’est l’épiphanie, une des dates du calendrier chrétien.

Voici neuf choses que vous devriez connaître au sujet du cycle des temps liturgiques respecté au sein de bien des églises chrétiennes :

1. Le calendrier chrétien

(connu aussi sous les noms de calendrier liturgique ou calendrier ecclésiastique) est un programme annuel qui commémore certains jours et périodes reliés à l’histoire du salut. Certaines dénominations — incluant les anglicans, les luthériens, les méthodistes et les presbytériens — observent la plus grande partie du calendrier traditionnel, tandis que d’autres dénominations — incluant les baptistes et la plupart des congrégations évangéliques non dénominationnelles — ont tendance à se concentrer sur quelques dates seulement comme Noël et Pâques. Durant la Réforme bien des Réformateurs ne retinrent que ce qu’ils appelaient « les jours de fête évangéliques ». « Au lieu de voir ces jours comme une partie de l’accomplissement, par le chrétien, de son salut, » dit Daniel Hyde, « ils considéraient le respect de ces jours comme une célébration du salut que Christ avait déjà accompli  pour eux dans son Incarnation (Noël), sa Mort (le Vendredi Saint), sa Résurrection (Pâques), son Ascension vers le Père (l’Ascension) et le Don de son Esprit (la Pentecôte). Ils étaient considérés comme des temps précieux pour célébrer Christ et son Évangile. »

2. L’Avent

qui marque le début de la nouvelle année liturgique, commence toujours le dimanche de l’Avent qui est le quatrième dimanche avant Noël. Le terme Avent vient du mot latin adventus qui signifie « arrivée » ou « venue » et provenait lui-même de la traduction du grec Parousia — un mot utilisé aussi bien pour la venue de Christ dans la chair humaine que pour sa Seconde Venue. La saison de l’Avent est un temps où les chrétiens réfléchissent à la venue de Christ sur terre. Les deux premières semaines de cette saison se concentrent sur le retour futur de Christ lors de sa Seconde Venue, alors que les deux dernières semaines se concentrent sur la prochaine célébration de Noël. Comme le note Ryan Reeves, la première évidence écrite de l’Avent se trouve dans l’Espagne moderne et l’Europe, et la plus ancienne mention officielle des pratiques de l’Avent correspond à la tenue du Concile de Saragosse (380). Depuis que la date de Noël a été fixée au 25 décembre, le premier jour de l’Avent change légèrement d’année en année.

3. Sur le calendrier chrétien la saison de Noël

(souvent connue comme le Temps de Noël) commence le 25 décembre et dure douze jours, s’achevant à l’Épiphanie (6 janvier). De ce fait les douze jours de Noël commencent le 25 décembre et incluent le 5 janvier. Dans quelques dénominations (telles que celles des luthériens et de la communion anglicane), le 24 décembre fait partie de l’Avent tandis que pour quelques autres (les catholiques, quelques méthodistes), le coucher du soleil de la veille de Noël marque le commencement du Temps de Noël.

4. Le terme Épiphanie

vient du mot grec qui veut dire « manifestation » et désigne une date destinée à célébrer l’incarnation de Christ. Ce jour commémore le « douzième jour de Noël » ou douze jours après la naissance de Jésus, durant lequel, selon la tradition, les mages visitèrent Marie, Joseph et leur enfant. (Dans la Bible ni le nombre des « sages » ni la date de leur arrivée ne sont spécifiés.) Dans quelques traditions le Temps de l’Épiphanie se termine le dimanche qui précède le Vendredi des Cendres qui est le début du Temps du Carême. Dans la plupart des églises protestantes, toutefois, l’Épiphanie est habituellement célébrée le dimanche le plus proche du 6 janvier.

5. Dans certaines traditions la période qui va de l’Épiphanie à Pâques est connue comme le Carême

une période de quarante jours sans compter les dimanches, qui commence le Vendredi des Cendres et s’achève le Samedi Saint. Cette période représente les quarante jours que Jésus passa au désert, supportant la tentation de Satan et se préparant à commencer son ministère. Comme Ted Olson l’explique : « Comme tous les saints jours et les vacances chrétiens, il a changé au cours des années, mais son but a toujours été le même : examen de soi et pénitence, démontrée par le renoncement à soi, pour se préparer à la Pâque. » Le Carême se termine soit le soir du Jeudi Saint soit au coucher du soleil du Samedi Saint, ce qui dépend de la tradition des dénominations.

6. La Semaine Sainte

est celle qui précède Pâque, une période qui inclut les saints jours du Dimanche des Rameaux, du Jeudi Saint, du Vendredi Saint et du Samedi Saint. De nombreux protestants observent seulement le Vendredi Saint qui commémore la crucifixion de Jésus et sa mort au Calvaire. (Les origines historiques de « Bon » – en anglais – dans « Good Friday » – Vendredi Saint – demeurent peu claires, même si certains étymologistes croient que le terme « bon » est une forme archaïque de « saint. ») Les observances de la Semaine Sainte ont vraisemblablement commencé à Jérusalem dans les plus anciens jours de l’église, même si le terme n’apparaît pour la première fois que dans les écrits d’évêques du quatrième siècle : Athanase évêque d’Alexandrie et Épiphane évêque de Constantia-Salamine. La Semaine Sainte n’inclut pas le Samedi de Pâque.

7. Le Samedi de Pâque

(connu aussi comme la Pâque ou Samedi de la Résurrection) est le jour le plus saint du calendrier chrétien, une date commémorant la résurrection de Jésus d’entre les morts. L’Écriture rapporte que la mort et la résurrection de Jésus sont arrivées autour du temps de la Pâque juive, qui était célébrée lors de la première pleine lune suivant l’équinoxe de printemps, quand le soleil coupe l’Équateur en montant vers le nord. En 325 le Concile de Nicée a établi que Pâque serait célébrée le premier dimanche après la pleine lune survenant au moment de l’équinoxe de printemps ou après. Pour cette raison Pâque peut tomber à n’importe quelle date du 22 mars jusqu’au 25 avril.

8. Le Jour de l’Ascension

(connu aussi comme le Jeudi de l’Ascension ou Jeudi Saint) commémore l’Ascension corporelle de Jésus vers le ciel. Le Jour de l’Ascension est traditionnellement célébré un jeudi, le quarantième jour après Pâque (suivant les récits donnés en Marc 16 : 19, Luc 24 : 51 et Actes 1 : 2) quoique certaines dénominations le déplacent au dimanche suivant.

9. Le dimanche de Pentecôte

est une commémoration et une célébration de la naissance officielle de l’église chrétienne, marquée par la réception du Saint-Esprit par les premiers croyants (Actes 2 : 1-4). Le terme Pentecôte est le nom hellénistique pour la Fête des Semaines, une fête juive des moissons observée le cinquantième jour de l’Omer (Lév. 23 : 16). Sur le calendrier chrétien la Pentecôte est célébrée cinquante jours après le Dimanche de Pâque. Le Dimanche de Pentecôte est observé le septième dimanche après Pâques et dix jours après l’Ascension.

Traduit de : 9 Things You Should Know About the Christian Calendar

EN VOIR PLUS
Chargement