51 choses que la Bible dit à propos du ciel (4/4)

Photo by Daniel Páscoa on Unsplash

41. Au moins cinq couronnes différentes seront données comme récompenses célestes : la couronne de la vie (Jacques 1:12; Apocalypse 2:10), la couronne incorruptible (1 Corinthiens 9:24, 25), la couronne de joie (1 Thessaloniciens 2:19 ;  Philippiens 4:1), la couronne de gloire (1 Pierre 5: 1-4), et la couronne de justice (2 Timothée 4:6-8). 

Les couronnes peuvent s’apparenter à des positions de pouvoir dans le Ciel (Luc 19:17; Apocalypse 2:26-28). Mais quoi qu’il en soit, ce sont des rappels durables de notre travail sur terre et de la fidélité du Christ qui nous permet de faire ce travail. À la fin, ces couronnes seront mises aux pieds du Christ afin de lui rendre gloire (Apocalypse 4:10). Les récompenses nous seront données non seulement en reconnaissance de notre travail, mais aussi pour la gloire éternelle de Dieu. L’Écriture ne voit aucune contradiction entre la gloire éternelle de Dieu et notre bien éternel à nous.

Note : Si le Ciel sera merveilleux pour tous ses habitants, la position et l’expérience de tous les croyants au paradis ne seront pas les mêmes. De même qu’il existe différents châtiments en enfer (Matthieu 11:20-24, Luc 20:45-47), il y aura différentes récompenses au paradis. Peut-être cela sera-t-il due à une différence de capacités : toutes les jarres peuvent être pleines, mais celle qui aura avec la plus grande capacité contiendra plus. De la même manière, tous les croyants seront pleins de joie au Ciel, mais certains, ayant davantage été éprouvé sur terre dans leur confiance et obéissance à Dieu, pourront être encore plus joyeux en raison de leur plus grande capacité à se réjouir. 

42. Un grand nombre d’actes justes sont aujourd’hui méconnus, voire punis, sur terre. Mais au Ciel, tous ces actes seront finalement récompensés, et c’est ce vers quoi doit tendre l’espérance du chrétien. Il y aura un « temps approprié » pour la récolte, un temps qui suit le cours normal de notre vie sur terre : « Ne nous lassons pas de faire le bien, car, au bon moment, nous récolterons si nous n’abandonnons pas » (Galates 6:9).

Les œuvres que le chrétien fait pour la gloire de Dieu auront une signification éternelle et à ceux qui mourront en Christ, Dieu promet que « leurs actes les suivront » (Apocalypse 14:13). Les récompenses que nous obtiendrons au Ciel nous relieront éternellement au service que nous aurons accompli pour Christ sur terre. L’endroit où nous nous trouverons changera radicalement, mais il n’y aura aucune discontinuité entre notre vie ici et notre vie là-bas.

Note : Puisque l’Écriture ne donne pas d’occasion à l’incroyant de retourner sur terre et de vivre sa vie à nouveau pour mettre sa foi en Christ, il n’y a pas non plus de chance pour le croyant de revenir et de revivre pleinement sa vie pour le Christ. Rien dans la Bible ne dit que les récompenses ratées en raison du manque de service sur terre (1 Corinthiens 3:13-15) pourront être obtenues plus tard d’une autre manière. Au paradis, la manière dont nous aurons vécu sur terre aura des effets éternels.

43. Au Ciel, nous servirons Dieu (Apocalypse 7:15). Ce service impliquera des responsabilités, des devoirs, des efforts et de la créativité pour faire du bon travail. Ce dernier aura des accomplissements durables, ne sera pas sujet au déclin et à la lassitude et sera amélioré par des ressources illimitées.

44. Au Ciel on se reposera de nos travaux sur terre (Apocalypse 14:13). Le repos accordé par Christ sur terre (Matthieu 11:28-29) est paradoxalement un repos où nous devons nous empresser d’entrer (Hébreux 4:11). Le travail du Ciel sera revigorant, productif et indéfini, il ne sera ni futile ni frustrant. Peut-être sera-t-il comme celui d’Adam et Ève dans le jardin d’Eden (Genèse 2:15), celui qu’ils avaient avant que le péché n’entraîne la malédiction sur le sol avec ses épines (Genèse 3: 17-19).

45. Nous régnerons avec Christ dans le Ciel (2 Timothée 2:12 ; Apocalypse 3:21, 22:5). Ce partage du pouvoir sera proportionnel à notre service pour lui sur terre :  cela signifie que des responsabilités seront spécifiquement déléguées vers ceux qui sont sous notre direction (Luc 19:17-19). Nous jugerons et gouvernerons le monde ainsi que les anges (1 Corinthiens 6:2-3). 

46. Au centre du futur Ciel, il y aura la Nouvelle Jérusalem. Les dimensions exactes de la ville céleste sont mesurées par un ange et rapportées comme un cube de 12 000 stades dans Apocalypse 21.16. Si on la comparait à notre monde, cette base de plus de deux millions de kilomètres carrés s’étendrait de la côte ouest des Etats-Unis jusqu’au fleuve du Mississippi (centre-est) en longueur, et des frontières du Canada jusqu’au Mexique en largeur. Cela couvrirait deux tiers de la superficie totale des États-Unis. La hauteur de la Nouvelle Jérusalem est encore plus étonnante, puisqu’elle est presque de 2500 kilomètres.  Tout porte à croire que c’est dans cette vaste ville que Jésus nous a préparé des lieux d’habitation personnels (Jean 14:2 ; Luc 16:9 ; Apocalypse 21:2).

Note : Dans la Bible, les dimensions et les proportions ont souvent une importance symbolique (par exemple, le Saint des Saints, qui était l’habitation de Dieu, était un cube), mais cela ne signifie pas que les dimensions ne peuvent pas aussi être littérales. En fait, Apocalypse 21 s’efforce d’exprimer les dimensions exactes de la ville, et souligne qu’elles sont « à la portée de l’entendement humain ». Si la ville a ces dimensions (et il n’y a aucune raison de croire le contraire), que pourrions-nous attendre d’autre de Dieu pour nous en convaincre ?

47. La nouvelle Jérusalem du Ciel est remplie de choses belles et fantastiques. Cela comprend les rues pavées d’or et les édifices de perles, les émeraudes et les pierres précieuses (Apocalypse 21:19-21).

48. Le Ciel a de la lumière, de l’eau, des arbres et des fruits (Apocalypse 22:1-2).

49. Les portes de la ville céleste seront toujours ouvertes, les gens iront et viendront, certains apportant des choses merveilleuses dans la ville (Apocalypse 21:24-25, 22:14). Pouvoir voyager en dehors de la ville céleste suggère qu’elle ne constituera pas à elle seule l’ensemble du paradis ; elle sera simplement son centre.

50. Le Ciel contient des animaux (loups, agneaux et lions inclus), au moins dans sa phase du royaume millénaire (Ésaïe 65:25),  mais même avant :  dans les cieux, il y a déjà des chevaux (Apocalypse 6:2-8, 19:11) en nombre suffisant pour que les armées du ciel puissent les monter (Apocalypse 19:11 ; 2 Rois 6:17).

51. Au Ciel, nous mangerons et boirons à la table du Christ et avec les saints qui auront été rachetés de la terre. Nous communiquerons, nous chanterons et nous nous réjouirons avec eux (Matthieu 8:11 ; Luc 22:29, 30 ; Apocalypse 19:9). 

EN VOIR PLUS
Chargement