×

Mieux comprendre le counseling biblique grâce au grand mandat

Pourquoi l’Église devrait-elle s’intéresser au counseling biblique ? Le terme « counseling » n’est pas dans la Bible. Ajoutez à cela le fait que les Églises délocalisent le plus souvent la pratique du counseling, et il devient facile de parvenir à la conclusion que la Bible n’a que peu d’intérêt pour le counseling. J’ai souvent entendu l’argument disant que « la Bible n’est pas un manuel de counseling ». Alors comment le corps de Christ peut-il être convaincu d’avoir reçu le mandat d’exercer le counseling ?

Une question de mots

Pour commencer, et en plaisantant à moitié, j’aimerais rappeler que les mots « sermon », « prière pastorale », « évangélisation personnelle », « discipulat », « réunion de prière », « recueil de chants », « musique de louange » et « implantation d’église » ne sont pas dans la Bible non plus. La Bible n’est pas plus un manuel sur la prédication, la louange ou la mission qu’elle ne l’est pour le counseling. Pour le formuler autrement, la Bible parle du counseling au même titre qu’elle parle de la prédication, de la louange et de la mission. Les activités que ces termes décrivent sont des applications de longue date des Écritures.

La Bible parle du counseling au même titre qu’elle parle de la prédication, de la louange et de la mission.

Le counseling dans l’Église est inscrit dans l’histoire de l’Église en tant que personnalisation des objectifs de transformation de Christ, le plus souvent sous l’appellation « suivi pastoral » ou « cure d’âmes ».

Une question de transformation

En tant que chrétiens, nous voulons ramener Christ et l’âme au cœur du counseling. Nous voulons aussi restaurer la cure et le soin des âmes à l’Église. Voici une manière simple d’y arriver. Commencez par le « grand mandat ». Lorsque j’ai réalisé que le « counseling biblique » n’est pas qu’une question de « counseling » en soi, mais s’inscrit dans l’ordre final de Jésus de faire des disciples, j’ai vécu un moment clé dans ma progression comme conseiller. Le counseling est intrinsèque à la transformation des personnes. Le discipulat, c’est la transformation d’hommes, de femmes et d’enfants dont la vie est entachée, distordue et déraillée, en disciples de Jésus. Cela passe forcément par l’étape de la confrontation de « problèmes » que l’on évoque en counseling : colère et pardon, anxiété et confiance, addictions et maîtrise de soi, souffrance et acceptation, désespoir et espoir, relations brisées et réconciliation, orgueil et humilité, isolement et communauté. Christ représente cette transformation radicale de la personnalité humaine. La foi et l’amour finissent par prédominer sur l’incrédulité, la crainte, la volonté propre, et l’égocentrisme. Cette forme de counseling ne concerne pas seulement les personnes qui semblent avoir un besoin flagrant d’accompagnement. Elle est tout aussi nécessaire pour les personnes qui pensent ne pas avoir besoin de counseling.

Une question de clauses

L’appel de Jésus à la transformation des personnes à son image, est accompagné de deux clauses. La première, c’est « baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit ». Il ne s’agit pas là d’une simple formule qui doit être répétée lors d’un baptême. Elle décrit l’union avec Dieu lui-même, la première étape de la transformation à l’image de Jésus, le changement le plus radical que l’on puisse imaginer. Être baptisé au Nom de, c’est être lié aux trois personnes de la trinité. Nous sommes couverts par le pardon des péchés. Nous sommes unis à l’amour inébranlable de Dieu et à toutes ses promesses. Tout comme la Sainte-Cène, le baptême illustre et communique une réalité divine. Ce n’est pas un rituel que l’on récite par cœur. Bien souvent, les gens pensent que cette première moitié du grand mandat n’a rien à voir avec le counseling. Nous y voyons l’évangélisation, la conversion, le baptême, l’implantation d’églises, la mission – tous ces ministères et changements initiaux qui nous donnent accès au royaume. Mais l’union avec Dieu, sa miséricorde et ses plans sont d’une importance primordiale dans le counseling.

Toute la vie chrétienne est un processus de changement, d’apprentissage, de croissance et de lutte pour grandir en sagesse et en amour. Le counseling biblique est un des aspects de ce grand mandat.

Bien entendu, la deuxième partie du grand mandat implique aussi le counseling. « Enseignez-leur à obéir » à tout l’amour, la sagesse, la confiance et l’espérance que commande Jésus. Comment les gens vont-ils apprendre à connaître et suivre Jésus ? L’un des éléments clés de ce processus consiste à avoir des conversations profondes sur des sujets importants. Toute la vie chrétienne est un processus de changement, d’apprentissage, de croissance et de lutte pour grandir en sagesse et en amour. Le counseling biblique est un des aspects de ce grand mandat. C’est un des moyens de grâce qui opère en nous notre renouveau, notre transformation, notre reconstruction et notre rénovation.

Une question interpersonnelle

Le counseling est donc la partie interpersonnelle du ministère global de Christ envers nous, et de nous envers les autres. Nous savons que Christ nous transforme dans trois sphères différentes : la sphère publique, la sphère privée, et celle de nos relations interpersonnelles. Les manifestations publiques de la grâce – la prédication, l’enseignement, le repas du Seigneur, l’adoration, la communion – s’opèrent lorsque nous sommes réunis. Nous n’allons jamais nous adresser à une personne en particulier dans ces moments-là, mais le Saint-Esprit agit pour que ce ministère public de l’Évangile et la vérité du Seigneur s’adressent personnellement à ceux qui sont présents.

Il y a aussi le ministère privé de la Parole de vérité. Il s’agit de votre vie de prière, votre méditation et étude des Écritures, l’application de celle-ci à votre vie privée, vos notes et les méditations de votre cœur. Et enfin, le counseling biblique est une forme de ministère interpersonnel de la Parole. Dieu veut que nous portions les fardeaux les uns des autres. C’est un bon objectif à atteindre que de devenir meilleur à nous conseiller nous-mêmes (que ce soit lors de notre adoration publique ou privée), mais nous avons aussi besoin des autres. Nous avons besoin de leurs prières, de leur encouragement et de leur discernement. Vous vous êtes peut-être prêché quelque chose maintes et maintes fois, mais en l’entendant de la bouche de quelqu’un d’autre, le Saint-Esprit choisit d’œuvrer en vous. Le fait de l’entendre d’une autre personne lui donne du sens. Un counseling plein de sagesse personnalise le ministère interpersonnel de la Parole de Vérité éternelle afin de bouleverser nos vies.

Une question de bouleversement

Le grand mandat … et le counseling ! Nous associons rarement ces deux domaines. Mais dans ses derniers mots, Jésus ne donne aucun détail sur la manière de le faire. Tout comme la prédication, l’éducation des enfants et les temps de lecture personnelle de la Bible, le counseling est une manière de plus par laquelle Christ fait des disciples. Aujourd’hui, je comprends le counseling de manière plus large qu’auparavant. Ce n’est pas juste une analogie chrétienne, ou une alternative à une méthode séculière similaire. Il fait plutôt partie du renouveau global, communautaire ou personnel qui s’opère au cœur de notre foi chrétienne.

Tout comme la prédication, l’éducation des enfants et les temps de lecture personnelle de la Bible, le counseling est une manière de plus par laquelle Christ fait des disciples.

Je proviens d’un arrière-plan séculier, et lors de ma conversion, j’ai découvert avec enthousiasme le counseling biblique. Lorsque je suis venu à la foi en Christ, j’étais diplômé en psychologie et je travaillais dans le domaine de la santé mentale. Ma vie a été bouleversée. Le christianisme m’a enseigné une toute nouvelle cadence par rapport à ma formation séculière et aux modèles que j’avais appris et que je pratiquais. Au début, j’ai vécu cela comme étant la façon radicale dont la Bible nous fait voir le counseling. Mais c’est bien plus que cela. C’est la perspective que la Bible donne sur la vie.

EN VOIR PLUS
Chargement