×

L’Eglise est au cœur du plan de Dieu

L’Eglise est au cœur du plan de Dieu pour le monde, et au cœur de la vie de ceux qui suivent Jésus.

Pourquoi l’Eglise est-elle si importante?

Je ne sais pas à quoi tu penses quand tu entends le mot «Eglise». Un bâtiment? Des réunions interminables? Une obligation parmi d’autres dans la vie chrétienne? La Bible nous invite à avoir une opinion beaucoup plus haute de l’Eglise, parce qu’elle est au cœur du plan de Dieu et au cœur de la vie chrétienne.

Soif de plus?
Benjamin Eggen
Soif de plus?
Benjamin Eggen
Maison de la Bible. 232 pages.

Nous n’avons pas besoin de tout comprendre de Dieu pour le connaître.

Voici la foi chrétienne présentée par un jeune et pour les jeunes. Un jeune sûr de ses convictions et désireux de voir les autres baser leur existence sur des fondements solides.

Une quarantaine de vérités que l’on peut tirer de la Bible sont exposées, avec une définition courte, un développement de deux pages environ, la réponse à la question «Qu’est-ce que cela change pour ma vie?» et une rubrique «Pour creuser le sujet».

Certaines de ces vérités sont admises par tout le protestantisme évangélique, d’autres font l’objet de débats. C’est la confession du mouvement Evangile 21 qui est suivie ici. A chacun de creuser ensuite à l’aide d’autres outils et de voir ce que cela change pour lui!

Maison de la Bible. 232 pages.

L’Eglise n’est pas quelque chose que Dieu aurait inventé en cours de route. Il l’avait prévue de toute éternité (cf. Ephésiens 3.8-12). Dieu a voulu que l’Eglise existe! Dans sa dimension universelle, elle est composée de tous les vrais croyants, depuis le début de l’his- toire de l’humanité jusqu’à la fin. Ce sont tous ceux qui ont été sau- vés par Jésus, parmi tous les peuples de la terre, que Dieu rassemble en un seul peuple, une seule communauté, qui a Jésus pour chef (cf. Ephésiens 2.19-22; 5.25-27).

Cette Eglise universelle, composée de tous les croyants de tous les temps, se manifeste dans des Eglises locales, à divers endroits du monde. L’Eglise locale n’est pas un «bonus» de la vie chrétienne; elle en est plutôt le centre. Nous ne pouvons pas vivre notre vie chrétienne tout seuls. Nous avons besoin des autres, et les autres ont besoin de nous (cf. 1 Corinthiens 12.21). Qui va nous encourager à persévérer dans la foi? Qui va nous aider à grandir? A qui allons- nous parler de nos sujets de prière, nos problèmes, nos luttes, nos combats? Qui va nous reprendre, quand nous sommes en train de suivre un mauvais chemin? Qui va nous équiper et nous former pour servir le Seigneur? Qui va souffrir avec nous quand nous souffrons, et se réjouir avec nous quand nous sommes dans la joie? Au service de qui allons-nous mettre les dons que Dieu nous a accordés? La réponse à toutes ces questions est: l’Eglise. L’Eglise locale est bénéfique pour nous. En nous privant d’elle, nous nous privons de quelque chose dont nous avons énormément besoin en tant que chrétiens (voir Hébreux 10.24-25).

Qu’est-ce que ça change pour ma vie?

Alors que j’écris ces lignes, mon cousin Aurélien s’est marié il y a quelques semaines. Imagine que j’aille maintenant le voir pour lui dire: «Aurélien, je t’apprécie, tu es un gars vraiment sympa, et j’aime bien passer du temps avec toi. Par contre, avec ta femme, j’ai plus de mal… Tu vois, elle ne me correspond pas vraiment. Elle n’est pas très intéressante, elle est trop contraignante et un peu dépassée. C’est possible que désormais on se voie sans elle?» Quelle offense ce serait, non seulement pour sa femme mais aussi pour lui, n’est-ce pas?!1 C’est un peu ce que l’on fait lorsqu’on dit qu’on aime Jésus mais pas l’Eglise. Dans la Bible, l’Eglise est décrite comme étant l’épouse de Jésus lui-même, pour qui il a donné sa vie (cf. Ephésiens 5.25-27).

Elle est profondément liée à lui, si bien qu’en s’engageant à suivre Jésus, on s’engage aussi à aimer son épouse, l’Eglise.

Tu te dis peut-être qu’il est bien difficile pour toi d’aimer ton Eglise. Elle est petite, il n’y a pas vraiment de personnes de ton âge, et plus tu apprends à la connaître, plus tu y vois des problèmes… J’aimerais t’encourager en mettant deux choses en avant.

D’abord, soyons conscients que la vraie puissance ne se trouve pas dans ce qui frappe les yeux. Il est tentant de penser qu’une Eglise puissante, c’est avant tout une communauté moderne et dyna- mique, avec des centaines de membres, de la bonne musique et un prédicateur éloquent. Cependant, selon la Bible, la vraie puissance se trouve ailleurs. La vraie puissance, c’est le message de la croix (cf. 1 Corinthiens 1.18, 23-24). Une Eglise puissante, c’est donc avant tout une Eglise qui s’attache au message de l’Evangile. C’est une Eglise qui met la bonne nouvelle de Jésus, mort et ressuscité pour nous, au cœur de tout enseignement et de toute activité. Une telle Eglise sera puissante, peu importe sa taille ou son aspect extérieur.

Ensuite, soyons résolus à aimer notre Eglise, même si elle est imparfaite. N’attendons pas que notre Eglise soit «à notre goût» pour l’aimer. L’amour n’est pas un simple sentiment dans notre cœur; c’est une décision de notre part. Décidons-nous donc à aimer notre Eglise, même si elle n’est pas comme nous voudrions qu’elle soit. Les frères et sœurs qui la composent sont pécheurs et faillibles, tout comme nous. Cependant, Jésus a donné sa vie pour eux. Il leur a par- donné, alors qu’ils ne le méritaient pas. Nous aussi, soyons prêts à les aimer et à leur pardonner comme Christ l’a fait (cf. Colossiens 3.13). Chacun, soyons prêts à mettre nos propres intérêts au second plan, pour chercher le bien spirituel des autres (cf. Philippiens 2.1-11).

Pour creuser le sujet

Livres:

  • Jonathan Leeman, être membre d’une eglise locale. Wayne Grudem, Théologie Systématique, p. 935-972.

Articles:

Podcasts:

EN VOIR PLUS
Chargement