Rester fidèle à son conjoint ne signifie pas avant tout rester amoureux l’un de l’autre

unsplash.com

Le seigneur Dieu dit : Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je vais lui faire une aide qui sera son vis-à-vis. Le seigneur Dieu façonna de la terre tous les animaux de la campagne et tous les oiseaux du ciel. Il les amena vers l’homme pour voir comment il les appellerait, afin que tout être vivant porte le nom dont l’homme l’appellerait. L’homme appela de leurs noms toutes les bêtes, les oiseaux du ciel et tous les animaux de la campagne ; mais, pour un homme, il ne trouva pas d’aide qui fût son vis-à-vis. Alors le seigneur Dieu t tomber une torpeur sur l’homme, qui s’endormit ; il prit une de ses cotes et referma la chair à sa place. Le seigneur Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise à l’homme, et il l’amena vers l’homme. L’homme dit: Cette fois c’est l’os de mes os, la chair de ma chair. Celle-ci, on l’appellera « femme », car c’est de l’homme qu’elle a été́ prise. C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. Ils étaient tous les deux nus, l’homme et sa femme, et ils n’en avaient pas honte.

Genèse 2 : 18-25

 

Au cours des siècles, aucune génération n’a jamais eu une conception suffisamment noble du mariage. Comme cela a toujours été́ le cas, il existe à l’heure actuelle un gouffre gigantesque entre la conception biblique du mariage et celle des hommes. À travers l’histoire, certaines cultures ont néanmoins respecté plus que d’autres l’importance et la permanence du mariage. À l’instar de la société́ nord-américaine, certaines cultures ont tellement peu d’estime pour le mariage qu’elles adoptent une attitude désinvolte à son sujet, de telle sorte que la conception biblique semble totalement ridicule pour la plupart des gens.

Ce mariage éphémère, un reflet de l'alliance éternelle
John Piper
acheter
Ce mariage éphémère, un reflet de l'alliance éternelle
John Piper
BLF Éditions. 224 pages. 15.90 € .

Nous avons besoin d’appréhender, aujourd’hui, une vision du mariage plus digne, plus profonde, plus puissante et plus glorieuse que tout ce que notre culture a jamais imaginé. Rester fidèle à son conjoint, ce n’est pas, avant tout, rester amoureux l’un de l’autre. Il s’agit essentiellement de respecter l’alliance contractée.

John Piper a attendu 40 ans avant de publier sur le sujet du mariage. Dans cet ouvrage, il fait l’éloge de la beauté de cette union instituée par Dieu et expose la vision biblique du mariage.

« Le but de ce livre est d’élargir votre vision du mariage. Le mariage est plus que l’amour entre deux personnes. Beaucoup plus. La signification du mariage a une portée incommensurable. Le mariage consiste à manifester aux yeux de tous l’amour d’alliance entre le Christ et son peuple. »

Certes, le mariage c’est pour toute la vie, mais il n’est pas éternel. Le mariage est un excellent cadeau de Dieu, mais c’est un cadeau éphémère. Pendant nos quelques années sur la terre, apprenons à vivre cet engagement comme un reflet de l’alliance entre Dieu et l’Église.

 

Une conception incompréhensible

Certes, c’était aussi le cas à l’époque de Jésus, mais la situation est pire de nos jours. Lorsque Jésus laissa entrevoir la conception magnifique du mariage tel que Dieu le désirait pour son peuple, ses disciples lui répondirent : « Si telle est la condition de l’homme par rapport à la femme, il n’est pas avantageux de se marier » (Matthieu 19 : 10). Autrement dit, la conception que le Christ avait de la signification du mariage était tellement différente de celle des disciples que ceux-ci ne pouvaient même pas imaginer que le mariage puisse être une bonne chose. Ils étaient tout simplement incapables de voir les bienfaits d’une telle conception.

 

Si tel était le cas à l’époque – dans la société juive relativement conservatrice au sein de laquelle ils vivaient –, rien d’étonnant à ce que la splendeur du mariage tel que Dieu l’a voulu semble inconcevable au sein de notre culture occidentale moderne. En effet, l’ego en constitue sa grande idole, l’autonomie sa doctrine préférée et le divertissement son culte fondamental; ses trois principaux sanctuaires sont la télévision, Internet et le cinéma; les relations sexuelles désinhibées sont sa génuflexion la plus sacrée. Pour une telle société, la glorieuse conception du mariage présentée par Jésus est quasiment incompréhensible. Après nous avoir dévoilé un tel mystère, Jésus prononcerait probablement les mêmes paroles qu’à l’époque : « Il leur répondit : Tous ne comprennent pas cette parole, mais seulement ceux à qui cela est donné. […] Que celui qui peut comprendre comprenne ! » (Matthieu 19 : 11-12).

 

S’extirper du mirage social

Je commence donc par ce postulat: mon propre péché, mon égoïsme et mon asservissement aux valeurs de la société m’empêchent de saisir la merveilleuse raison pour laquelle Dieu a établi le mariage. Le fait que la société dans laquelle nous vivons soit capable de défendre le droit de deux hommes ou deux femmes à avoir des relations sexuelles et – ce qui est absolument ahurissant ! – de qualifier cela de mariage montre à quel point notre culture n’est sans doute plus très loin de sombrer dans la débauche et l’anarchie.

Si j’évoque cette perversion du mariage par la société, c’est dans l’espoir que cela éveille en vous un désir d’appréhender une vision du mariage plus digne, plus profonde, plus puissante et plus glorieuse que tout ce que cette culture – et peut-être vous- même – a jamais imaginé ! Sans la révélation divine et sans l’éveil et l’illumination qu’opère le Saint-Esprit, nous sommes tout simplement incapables de concevoir ou de ressentir la splendeur et la gloire du mariage. Jamais ce monde ne pourra comprendre la véritable signification du mariage si ce n’est pas Dieu qui la lui apprend. L’homme naturel est incapable de voir, de concevoir ou de ressentir les merveilles du mariage tel que Dieu l’a voulu. Ma prière est que Dieu se serve de ce livre pour vous libérer de toutes les conceptions du mariage qui sont non bibliques, étriquées, terrestres, égocentriques, qui sont contaminées par la société et polluées par l’amour romantique, qui rejettent le Christ et font la sourde oreille à Dieu.

Le fondement le plus important qu’enseigne la Bible à propos du mariage est qu’il est l’œuvre de Dieu. Et le principe suprême qu’elle enseigne à propos du mariage est qu’il a pour but la gloire de Dieu. Ce sont là les deux points sur lesquels je veux insister ici. Le fondement suprême du mariage est qu’il est l’œuvre de Dieu ; et le but suprême du mariage est d’être un reflet de Dieu.

 

Cet article est un extrait de « Ce mariage éphémère, un reflet de l’alliance éternelle » de John Piper – Éditions BLF

 

 

 

Partager
EN VOIR PLUS
Chargement