Dieu est-il homophobe ?

Enfin un livre utile par son approche à la fois pastorale, théologique et pratique sur la question de l’homosexualité !

Ce livre aidera beaucoup de chrétiens et d’églises par les nombreux conseils donnés pour l’accueil des minorités sexuelles au nom de l’Évangile.

Rester fidèle à la vérité biblique ne veut pas dire être homophobe et manquer d’amour envers les personnes homosexuelles !

Bien au contraire ! L’auteur affirme dés le début que « l’Évangile. est une excellente nouvelle pour quelqu’un qui ressent de l’attirance envers le même sexe » (Désormais AMS).

Enfin, l’auteur rappelle qu’un certain nombre de chrétiens, dans nos églises, éprouvent des formes d’AMS et qu’il est inutile de l’ignorer, car ces personnes souffrent beaucoup dés lors qu’elles ne peuvent pas en parler par peur d’être jugées et rejetées.

Dieu n’est pas homophobe. Il désire accueillir ceux et celles qui éprouvent des formes d’AMS.

Sam Allberry ne cache pas qu’il éprouve lui-même une AMS. Et pour cause: « éprouver des formes d’AMS n’est pas moins spirituel que de tomber malade. Ce qui nous démarque en tant que chrétien est notre façon de réagir face à ces choses, et non le fait de ne jamais les éprouver ».

Dieu est-il homophobe ?
Sam Allberry
BLF Editions. 96. 8,90.

Sam Allberry est chrétien et pasteur dans son Église locale. Sam est aussi attiré par les personnes du même sexe.

Il est conscient que l’Église n’a pas toujours su bien réagir face à l’homosexualité et bien répondre à des questions que nous nous posons : la Bible interdit-elle vraiment le mariage homosexuel ? Est-ce juste de s’opposer à des couples qui s’aiment et qui sont simplement en accord avec qui ils sont ? Dieu est-il réellement homophobe ?

Vous avez peut-être des amis attirés par les personnes du même sexe, ou vous êtes vous-même dans ce cas: ce livre est fait pour vous! L’auteur explique clairement ce que la Bible affirme sur le mariage, la sexualité et l’attirance envers les personnes du même sexe. Il délivre à tous un message d’espoir et de compassion.

Sam Allberry a réussi à aborder ce sujet délicat, sans rejet de personne (…) et sans compromis biblique !

Mais que dit vraiment la bible sur l’homosexualité et sur le couple en général ?

Adam est créé en premier, mais il n’est pas bon qu’il soit seul. La complémentarité avec Eve les conduit dans une profonde unité partagée, une fois réunis dans l’union sexuelle…

Cette union, issue d’un homme et une femme, différents, permet également la reproduction.

Ce premier couple humain ne nous est pas présenté au cas où nous serions intéressés par l’histoire de nos ancêtres. Non, leur histoire est une vérité pour toute l’humanité. L’union parfaite entre ces deux êtres est le fondement de chaque mariage humain depuis lors.

Que peut-on en déduire ?

D’abord, la sexualité entre un homme et une femme est une bonne chose, car elle a été créée par Dieu. La sexualité témoigne même de sa bonté à notre égard.

Il y a différence et complémentarité sexuelle entre l’homme et la femme dans le couple et cela est nécessaire pour la reproduction.

Le mariage est donc fondé sur le genre. Il n’existe pas sans les différences sexuelles entre hommes et femmes.

Ce n’est pas la même chose pour la relation homosexuelle… elle peut avoir une sorte d’union, mais ce n’est pas celle qui est seulement possible dans le cadre d’un mariage hétérosexuel.

La pratique homosexuelle n’entre donc pas dans le plan parfait de Dieu !

Et quand bien même l’homme rejette Dieu et désire des choses pour lesquelles il n’est pas naturellement conçu (…) Dieu lui « donne » ce que l’homme désire !… Catastrophe ! Car ce que l’homme désire ne sera JAMAIS aussi parfait et épanouissant que ce que Dieu veut donner.

Paul ne rappelle-t-il pas aux Corinthiens (1 Co. 6.9-10) le drame de l’être humain livré à ses désirs impurs, à un comportement honteux envers son propre corps… à des passions déshonorantes, pour être finalement exclus du royaume de Dieu ?

L’enjeu est donc énorme: Paul est en train de parler de ceux qui n’iront pas au ciel !

Car chaque fois que la Bible aborde directement la conduite homosexuelle, c’est pour la condamner. 1 Tim. 1.8-10

Mais venons-en aux solutions principales du livre:

Tout chrétien doit envisager, des sacrifices, dans différents domaines, s’il veut suivre Christ. Se charger de sa croix, c’est reconnaître sa vie ( telle qu’on l’a connue) comme étant perdue… C’est sacrifier sa vie pour la simple raison qu’elle ne nous appartient plus… Le coût est le même pour tous. Il en est de même des bénédictions.

L’auteur a choisi le célibat…

Les derniers chapitres du livres m’ont beaucoup interpellé

Que faire si un couple gay commence à fréquenter notre église ?

D’abord un accueil inconditionnel

L’Église n’a pas toujours fait preuve d’amour et de grâce lorsqu’une personne homosexuelle s’est jointe à elle. Certaines personnes homosexuelles ont ressenti un profond rejet de la part des chrétiens. Beaucoup d’Églises ont sans aucun doute besoin d’apprendre à accueillir.

Se focaliser ensuite sur l’évangile et non en priorité sur la pratique homosexuelle

Certes, la Bible condamne clairement l’homosexualité. Pour autant, peu de textes mentionnent directement l’homosexualité. Cela indique que ce n’est pas le point central de la Bible… ce qu’elle dit sur l’homosexualité n’est pas la seule chose qu’il faut leur annoncer…

Focalisons-nous d’abord sur les personnes que l’on a en face de nous, et non sur leur homosexualité. C’est une grande bénédiction lorsque des personnes viennent à l’Église pour la première fois… A ce stade, permettons-leur de participer régulièrement à la vie de l’Église…

Qu’ils comprennent d’abord qu’elles sont les bienvenues et que nous sommes heureux de les avoir parmi nous, mais aussi qu’elles se familiarisent avec l’Évangile. de grâce et aux activités ordinaires de l’Église.

Apprendre à connaître Jésus

Ils doivent d’abord savoir qui est Jésus avant d’apprendre ce qu’il exige. Quel est l’intérêt de leur dire comment vivre à la lumière de la grâce de Dieu, s’ils ignorent encore cette grâce ?

Sam Alberry raconte que: « Quand un couple gay commence à fréquenter l’Église, sa priorité pour lui est la même que pour tout le monde: lui permettre d’entendre l’Évangile. et d’être bien accueilli par une communauté chrétienne ».

Un mot pour les chrétiens en prise avec une AMS

Les chrétiens qui luttent contre l’AMS ont besoin de savoir que l’Église est prête à les soutenir et à les aider. Dieu ne les chasse pas. Bien au contraire, Dieu nous connaît parfaitement et il contrôle tout. Il fait concourir toutes choses à notre bien (y compris les expériences indésirables comme celles-là)

Et comment ? Le mot « tout » inclus aussi les tendances pécheresses contre lesquelles nous luttons. Tout inclut les choses qui n’existeraient pas sans la chute, qui ne seront pas présentes dans la nouvelle création et que Dieu utilise aujourd’hui pour notre bien…. Car Dieu a un plan parfait: transformer une foule innombrable de personnes à l’image du Christ. C’est le bien auquel il fait concourir toutes choses… il sait que, dans les mains de Dieu, ses luttes peuvent devenir un canal de la grâce divine….

Le chrétien aux prises avec l’AMS n’en sera pas nécessairement débarrassé: mais il s’agit plutôt d’attacher toujours plus de valeur à Jésus au sein même des épreuves.

Conclusion

Ce livre donne des principes bibliques clairs sur la question de l’homosexualité. D’autres livres le font également. La richesse de ce livre est surtout ailleurs. Il est dans la description du regard que Dieu porte sur la personne homosexuelle et dans les précieux conseils donnés à l’église pour qu’elle développe un climat de grâce et d’accueil.

Le but ultime est de conduire les personnes à une rencontre décisive et transformante avec Jésus.

Sam Alberry a rassemblé dans son livre fidélité à la Bible et compassion de Dieu… sans compromis.

Partager
EN VOIR PLUS
Chargement