Pourquoi j’attends avec impatience la prière pastorale à l’église

Photo light stock.com

J’aime nos enfants à l’église Imago Dei. Chaque semaine, ces petits coquins me racontent plein de choses après le culte – nous avons plus de 130 enfants de moins de 4 ans!. La semaine dernière, j’ai demandé à la fillette de 4 ans à côté de moi lors de notre dernier chant, “Tu aimes l’église? » Elle chuchota en retour: « Pas vraiment, mais j’aime la musique. » J’ai apprécié sa franchise !

D’autres enfants m’apportent régulièrement des dessins – généralement de moi qui prêche avec une grosse barbe et une grande Bible. J’aime toujours ça. Récemment, un garçon de 6 ans a demandé: «Pasteur Tony, comment fais-tu pour prier ces longues prières?  » J’ai répondu: « Eh bien, j’aime prier pour notre peuple. » À ma grande surprise, il a dit: « J’adore quand tu fais ça. »

Je n’avais pas l’habitude de prier la «prière pastorale» traditionnelle au début de notre implantation d’église. Par ‘la prière pastorale’, je veux dire une période prolongée d’action de grâce et d’intercession . Je priais – sincèrement – mais ce n’est qu’au cours des trois dernières années que j’ai commencé à en faire une priorité. Maintenant je dis souvent: «Je me réjouis de la prière pastorale plus que du sermon pastoral.» Ne donnez pas l’impression que la prière est d’une importance marginale ou qu’elle est quelque chose que l’on réserve pour assurer une transition en douceur entre les différentes parties du culte.
Ma prière pastorale comprend les éléments suivants : une prière d’action de grâces suivie d’une prière pour tous âges et stades de personnes; pour toutes sortes de besoins physiques et spirituels dans notre église; pour les enfants de notre église; pour les orphelins et les autres en détresse; pour notre ville; pour notre nation; pour nos implanteurs d’églises et nos missionnaires; et pour les crises importantes – localement et globalement.
J’ai beaucoup appris de Charles Spurgeon Le pasteur dans la prière, une collection de ses “Prières du dimanche matin”. (Ce sont les prières de Spurgeon, et non pas sa prédication, qui ont le plus frappé DL Moody lors de sa première visite au Metropolitan Tabernacle.) Nous avons tous nos propres liturgies lors de nos cultes, et vous pouvez ou pas avoir une place pour une prière prolongée pour le troupeau. Mais j’aimerais proposer six raisons pour lesquelles cela a beaucoup compté pour moi – et pour notre église — d’inclure cet élément dans notre culte hebdomadaire.

1. Cela exprime notre gratitude à Dieu et notre besoin de lui.

La prière pastorale exprime ouvertement notre action de grâces à Dieu pour sa grâce et notre dépendance absolue de lui pour qu’il vienne oeuvrer en nous pour rendre ce que nous faisons agréable à ses yeux (Hébreux 13: 20-21). Nous ne prions pas pour faire un spectacle, car nous savons que Jésus réprimande la fausse prière ( Matthieu 6: 7 ). Nous prions parce que nous voulons reconnaître son amour indéfectible et confesser qu’à moins que le Seigneur ne construise la maison, ceux qui la construisent travaillent en vain ( Ps. 127 ).

2. Cela exprime l’amour du pasteur pour le peuple de Dieu.

La prière pastorale est aussi un moyen pour moi d’exprimer mon souci du peuple de Dieu. Il a été dit, »Celui qui m’aime le plus, m’aime dans ses prières. » Prier pour tout le monde, en particulier pour les groupes des personnes souvent négligées ou seules dans l’église (célibataires, personnes âgées, veuves, personnes souffrantes) communique notre amour pour eux, il se sentent aimés.

3. Cela permet d’expliquer le but de la réunion.

La prière pastorale montre que le culte du dimanche ne consiste pas à divertir ou à impressionner les gens. Priez plus longtemps que ce qui est normal dans de nombreuses églises et les gens comprendront que votre objectif principal n’est pas de satisfaire un client, mais de rechercher et d’exalter le Sauveur. Espérons qu’ils remarqueront que votre assemblée est différente. Bien. Ne donne pas l’impression que la prière n’a qu’une importance marginale ou qu’elle est réservée à créer des transitions en douceur dans le flux de l’adoration. Comme le dit clairement Mark Dever , «Consacrez tant de temps à la prière à l’église que les chrétiens nominaux s’ennuieront à parler au Dieu qu’ils font semblant de connaître.

4. Cela fait participer tout le peuple de Dieu et lui enseigne comment prier.

La prière pastorale est un excellent moyen d’engager le troupeau, en le guidant dans la prière. J’ai souvent dit: « Je vais prier maintenant, mais je veux que vous priiez avec moi. » Je pense que le son le plus doux que je puisse entendre le dimanche matin, ce sont les “amen” des gens pendant la prière, qui manifestent leur accord avec la prière que nous faisons. De plus, ce temps de prière modèle l’action de grâces et l’intercession. Beaucoup de nos gens n’ont pas grandi en entendant un père, une mère ou un pasteur prier régulièrement pour eux. Parce que l’un des
principaux moyens que nous apprenons à prier est d’entendre les autres prier, cette prière collective peut avoir un grand effet sur le discipulat des croyants.

5. Cela met l’accent sur la théologie et la mission de l’église.

La prière pastorale renforce efficacement la théologie et la mission de l’Eglise. Vous montrez ce que vous croyez vraiment par la façon dont vous priez. Donc, enseignez et formez les gens à travers des prières bibliques bien réfléchies. Exprimez également la vision missionnaire de l’Eglise par la prière.

6. Cela fait participer les pas-encore-croyants.

Enfin, la prière pastorale motive les pas-encore-croyants à réfléchir à des questions profondes de foi. Entendre votre prière sincère les aide à réaliser que vous savez qu’ils sont présents et que le culte ne concerne pas seulement les croyants. Vous communiquez votre désir de les faire vivre la grâce de Dieu, pas seulement survivre au culte !

Ce temps de prière prolongé a été une immense bénédiction pour moi et pour notre église, et je vise à continuer à le faire et espère le bonifier. Revenons aux petits coquins du début – je sais qu’ils ne se souviendront pas de beaucoup des points développés lors de mes sermons, mais j’espère qu’ils se souviendront que leur pasteur a prié pour eux chaque semaine. Et j’espère qu’ils deviendront des intercesseurs audacieux qui aiment Dieu et qui aiment prier pour son peuple.

Partager
EN VOIR PLUS
Chargement