Le ministère de l’accueil à l’église

by rawpixel on Pixabay

Cet article fait partie de la série: Le ministère féminin sous toutes ses formes

Pourquoi ce ministère?

Le but de l‘accueil dans une église est de prendre soin des visiteurs et de les aimer comme Jésus le ferait. Très souvent, lorsqu’un visiteur entre dans une église, il a le sentiment d’arriver dans un clan déjà formé. Cependant, l’objectif d’une église est d’inviter les gens à rencontrer Dieu et à saisir le message de l’évangile; il faut donc mettre une structure en place qui va enlever les barrières d’inconfort associées à la visite. Il faut que tous se sentent bienvenus, tant un chrétien de passage qu’un non-croyant qui entre dans l’église pour la première fois. Le seul objet d’étonnement doit être le message de la croix, et non un climat trop froid ou trop intrusif.

Comment ?

Concrètement, il faut placer à l’entrée de l’église une personne chaleureuse qui salue les gens à leur arrivée. Ce rôle est très important, car il s’agit du premier contact que les visiteurs auront avec l’église : c’est là qu’on leur indique où se diriger, où déposer leur manteau et s’asseoir dans la salle de réunion. Cette personne à l’accueil avisera ensuite les pasteurs ou responsables de l’église de la présence des visiteurs, afin que ces responsables se présentent à eux à la fin de la réunion et répondent à leurs questions. Habituellement, si le visiteur est venu deux fois consécutives à l’église le pasteur/responsable lui offre une première rencontre dans un petit café ou à la maison. Cela peut sembler très rapide comme invitation, mais il faut réaliser que le visiteur est déjà venu deux fois à l’église; il a donc déjà entamé une recherche spirituelle (nouvelle église, recherche de Jésus-Christ, recherche d’espoir, etc.). La plupart du temps, mon mari et moi invitons plus d’un visiteur à la fois à la maison, car nous souhaitons permettre aux gens de développer rapidement des liens entre eux, afin que l’intégration ne repose pas que sur notre couple, qui doit garder du temps pour les futurs nouveaux visiteurs. Nous offrons des rencontres avec un horaire bien déterminé, souvent après l’église, afin de dissiper tout malaise de la part des hôtes ou des invités concernant le bon moment pour partir. Si la personne continue à assister aux réunions de l’église, nous lui proposons de se joindre à un groupe « connexion » (aussi appelé groupe de prière), et, selon son cheminement spirituel, nous lui offrons un suivi personnalisé (fait par un autre ancien ou diacre de l’église) soit pour comprendre le salut tel qu’il est décrit dans la Bible , soit les doctrines spirituelles de base, soit encore pour devenir membre de l’église, ou pour se faire baptiser s’il en est à cette étape. Nous pouvons également offrir un suivi de coaching ou de counseling biblique si la personne cherche de l’aide pour un point précis dans sa vie. La prise en charge rapide des nouveaux membres a pour but de faire des disciples qui mettront rapidement leurs dons au service de Dieu. Le système d’accueil touche l’aspect relationnel et aussi l’agencement des lieux : par exemple, à l’entrée de notre église, il y a le vestiaire, la librairie, puis le comptoir-café gratuit, la table d’accueil, qui est un endroit facile à repérer pour tout type de question, ainsi que de tables avec tabourets pour rendre l’ambiance conviviale.

Le jeu en vaut-il la chandelle?

À Shawinigan, Québec, nous voyons déjà des fruits de ce ministère : il y a une unité grandissante dans l’église avec une intégration très rapide des nouveaux venus dans la grande famille déjà en place. Je vous laisse avec un court extrait d’une lettre d’une jeune femme qui est revenue à l’église après 10 ans d’absence. Nous avions invité cette jeune femme à la maison avec une famille missionnaire américaine qui venait tout juste de se joindre à l’église : « J’ai rencontré les Bert (nouvelle famille missionnaire) lorsqu’une famille m’a invitée à venir à un repas d’accueil des nouveaux venus. L’ennemi a vraiment tenté de me retenir en me disant de ne pas aller à ce dîner, car j’étais loin d’être nouvelle ! (…) J’ai automatiquement été interpellée par le désir d’aider cette famille à s’intégrer. (…) Dieu a créé un climat d’amitié très fort entre nous comme si nous nous connaissons depuis toujours. (…) Rebekah et moi sommes en contact presque tous les jours depuis. Elle est devenue l’amie chrétienne dont j’avais tant besoin. Elle m’a permis de joindre un groupe d’étude biblique pour femmes en m’offrant le transport puisque je n’ai pas de voiture. »

Nous voyons par cet exemple qu’un bon accueil à l’église n’est pas seulement pour ceux qui s’intéressent depuis peu à la foi chrétienne, mais aussi pour les chrétiens de tous horizons qui désirent adhérer à une nouvelle église.

Partager
EN VOIR PLUS
Chargement