×
Note de l'éditeur : 

Cet article est un extrait adapté du nouveau livre de Greg Gilbert Assured: Discover Grace, Let Go of Guilt, and Rest in Your Salvation (Baker, 2019)

J’ai un adolescent qui joue au basket. Récemment, son entraîneur lui a recommandé de s’inscrire dans une salle de sport et de soulever des poids légers. Donc mon fils m’accompagne occasionnellement à la salle de sport où je suis membre et fait des entraînements avec moi. Mais seulement voilà : mon fils n’est pas membre de cette salle de sport. Quand on arrive à l’accueil, c’est moi qui montre mon adhésion sur mon téléphone, qui nous donne accès à la salle. Et quand cela arrive, je présente mon fils et j’explique qu’il est avec moi, et la personne à l’accueil acquiesce et nous fait signe d’entrer.

Une fois ceci fait, mon fils est libre de faire tout ce que j’ai le droit de faire dans la salle. N’importe quelle machine que j’ai le droit d’utiliser en vertu de mon adhésion, il a l’autorisation de l’utiliser parce qu’il est là avec moi. N’importe quel privilège que j’ai – d’utiliser les vestiaires, la piscine, les poids, le terrain de basket – il les a aussi parce qu’il est avec moi. J’ai accès à la salle de sport parce que j’ai payé mon adhésion ; il y a accès non parce qu’il y a droit, mais en vertu de sa relation avec moi.

Qu’est-ce que tout cela a à voir avec votre assurance de salut ? Absolument tout.

 

Confiance en Christ

Regardez Hébreux 10.19-22 :

« Ainsi donc, frères, nous avons l’assurance d’un libre accès au sanctuaire par le sang de Jésus, accès que Jésus a inauguré pour nous comme un chemin nouveau et vivant au travers du voile, c’est-à-dire de sa chair ; et [nous avons] un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu. Approchons-nous donc d’un cœur sincère, avec une foi pleine et entière, le cœur purifié d’une mauvaise conscience et le corps lavé d’une eau pure. »

Ce passage parle d’avoir accès à la présence de Dieu – en d’autres mots, avoir le droit de se tenir devant Lui. Ainsi, l’auteur de la lettre aux Hébreux écrit que nous, en tant que Chrétiens, devrions « avoir l’assurance » de pouvoir rentrer dans la présence de Dieu, et que nous devrions « nous approcher » de Lui, non pas avec une « mauvaise conscience » – voulant dire, avec peur que nous n’y ayons pas notre place ou que nous en serions chassés – mais avec une « foi pleine » et assurée. C’est cela l’objectif – de se tenir dans la présence de Dieu et d’apprécier ses bénédictions avec une pleine assurance et une confiance en ce que nous y avons notre place.

La confiance et l’assurance que nous pouvons entrer dans la présence de Dieu sont créées par le fait de reconnaître que notre accès à Lui n’est pas du tout basé sur quelque chose qui est en nous ou nous concernant.

Mais avez-vous remarqué comment ce type d’assurance et de confiance est créé ? Cela aurait été plus facile pour l’auteur d’écrire « approchons-nous donc avec confiance en notre adhésion, avec la pleine assurance que nous avons fait ce qui est nécessaire pour gagner accès à la présence de Dieu ». Mais il n’a pas écrit cela. Au lieu de ça, l’auteur donne 3 raisons pour lesquelles nous pouvons avoir ce type de confiance à nous tenir dans la présence de Dieu sans peur. Premièrement, nous avons cette assurance « par le sang de Jésus » ; deuxièmement, « comme un chemin nouveau et vivant au travers du voile » ; et troisièmement parce que « [nous avons] un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu ».

Ces 3 raisons pouravoir confiance – le sang de Jésus, le voile déchiré du temple et le rôle de Christ en tant que souverain sacrificateur – sont en rapport avec la mort de Jésus à la place de son peuple. Comprenez-vous ce que l’auteur des Hébreux dit ? La confiance et l’assurance que nous pouvons entrer dans la présence de Dieu – que nous pouvons en réalité nous tenir devant Lui sans peur d’être rejetés – sont créées par le fait de reconnaître que notre accès à Lui n’est pas du tout basé sur quelque chose qui est en nous ou nous concernant, mais plutôt sur le travail que Jésus à fait pour nous.

Pleine assurance

Ceci est un point crucial à comprendre dans notre lutte pour l’assurance. La plupart des chrétiens serait prêt à affirmer que notre droit d’entrer dans la présence de Dieu, de nous approcher de Lui, nous a été gagné par Christ à travers sa vie, sa mort et sa résurrection. Ce n’est pas cela qui pose problème.

Notre souci commence lorsque nous demandons : « Et bien, d’accord mais comment puis-je m’approcher de Dieu avec confiance, avec une pleine assurance ? » Et pour beaucoup d’entre nous, la réponse qui se dessine dans notre esprit est que même si Jésus nous a amené dans la présence de Dieu, nous n’osons pas apprécier y être, ou avoir confiance que ce soit approprié pour nous d’y être, ou avoir une impression de sécurité et de justesse concernant notre présence à cet endroit à moins que nous l’ayons mérité nous-même.

Jésus nous a peut-être permis d’être là, nous pensons, mais maintenant nous devons prouver que nous y avons notre place.

Mais voyez-vous comment ces versets de Hébreux 10 coupent court à cette façon de penser ? Jésus ne nous permet pas simplement de rentrer dans la présence de Dieu ; Il nous donne en plus tout le droit d’y être – et d’y être avec confiance et joie. Et par conséquent, ce que Christ a fait pour nous créé confiance et assurance ; c’est une source d’assurance. Le plus nous comprenons cela, le plus nous le saisissons et le chérissons, le plus notre confiance et assurance seront grandes.

L’assurance que nous avons notre place dans la présence de Dieu n’est pas de la confiance en nous ; c’est de la confiance en Christ.

Le fait est que, nos têtes et nos cœurs chercheront toujours un moyen de trouver de l’assurance en nous-mêmes. Plus que tout autre chose, nous voulons désespérément justifier notre présence devant le trône de Dieu, pour montrer à tout l’univers et peut-être même à Dieu Lui-même que même si nous sommes sauvés par la grâce, Dieu a fait le bon choix en nous sauvant nous. Nous voulons que ce soit clair que nous avons notre place et ensuite, nous nous tiendrons dans la présence de Dieu avec confiance. Mais l’auteur de la lettre aux Hébreux élimine cette façon de penser.

Nous devrions nous tenir dans la présence de Dieu avec confiance et assurance, dit-Il, mais pas parce que nous avons payé ce que nous devions ou prouvé notre force de caractère.

Nous nous tenons là avec confiance uniquement grâce à ce que Jésus a fait pour nous. L’assurance que nous avons notre place dans la présence de Dieu n’est pas de la confiance en nous ; c’est de la confiance en Christ.

EN VOIR PLUS
Chargement