×

Ecouter les chapitres du jour sur le site Audio Bible IBG : 2 Samuel 18 ; 2 Corinthiens 11 ; Ézéchiel 25 ; Psaumes 73

Les chapitres 25 à 32 du livre d’Ézéchiel contiennent des oracles contre les nations. Si Yahweh est le Dieu de toute la terre, il n’est pas étonnant qu’il ait des choses à dire à des nations particulières autres qu’Israël, en plus de ce qu’il annonce à tous les peuples sans distinction. Les preuves abondent que Dieu tient toutes les nations pour responsables des péchés qu’elles commettent. Il ne les juge pas pour n’avoir pas observé les détails de la loi de Moïse, mais il est prêt à les frapper de son jugement partout où il y a arrogance, cruauté, infidélité aux alliances et rapacité. Le proverbe : « La justice élève une nation, mais le péché est l’ignominie des peuples » (Proverbes 14.34) est toujours vrai.

Quatre remarques préliminaires vont nous guider dans ces chapitres. 1° Sept nations sont l’objet des oracles : Ammon, Moab, Édom, Philistie, Tyr, Sidon, et l’Égypte. Nous retrouvons ce même nombre de nations dans Amos. Ces oracles ont pu être prononcés à différents moments du ministère d’Ézéchiel, mais leur regroupement par sept, et par sept seulement, indique que ce nombre est symbolique : Dieu s’adresse à toutes les nations. 2° Curieusement, Babylone ne figure pas parmi ces sept. C’est peut-être parce que l’Empire babylonien est l’instrument de Dieu pour frapper tous ces peuples. 3° La plupart des développements sont consacrés à la condamnation de Tyr ; à cette époque, la ville-état s’était considérablement enrichie grâce à son commerce. Après en avoir terminé avec Jérusalem, Neboukadnetsar avait assiégé Tyr. Le siège dura treize ans. Les exilés étaient certainement avides de savoir si une ville comme Tyr serait tenue pour responsable au même titre a que Jérusalem. 4° D’un point de vue littéraire, la collection de ces oracles en un tout regroupé entre les chapitres 24 et 33 (où la nouvelle de la chute de Jérusalem parvient à Babylone) a pour effet d’accentuer la tension dramatique. Les vingt-quatre premiers chapitres d’Ézéchiel indiquent avec beaucoup de relief ce que l’Éternel va faire. Puis, avant de dévoiler le résultat, le livre montre que Dieu exercera sa justice à l’encontre de toutes les nations. Ensuite seulement vient la nouvelle de ce qui est arrivé à Jérusalem.

L’ensemble d’Ézéchiel 25, avec ses oracles contre les quatre premières nations (tous de petits états autour de Juda), contient une leçon salutaire. Lorsque la puissante armée babylonienne attaqua et détruisit Jérusalem, tous ces états proches prêtèrent main-forte à l’envahisseur dans son assaut final. Ils cherchaient probablement à gagner la faveur de Babylone. Mais ils cherchaient sans doute également à rayer Juda de la carte. Leur jubilation impitoyable et leur vengeance arrogante est une abomination à l’Éternel. Ils en subiront les conséquences. Réfléchissez aux implications.

EN VOIR PLUS
Chargement