Une perspective biblique du péché

Photo by Anton Darius | @theSollers on Unsplash

La Bible révèle beaucoup de choses à propos du péché. Pour bien comprendre la véritable nature du péché, nous devons laisser la lumière de cette révélation biblique illuminer nos pensées obscures et attendrir nos cœurs endurcis. Jugez-en par vous-même! Selon la Bible, le péché possède plusieurs caractéristiques.

Le péché est absolument universel

Le péché est, pour la race humaine, absolument universel. « Nous avons tous été errants comme des brebis, nous nous sommes tournés chacun vers son propre chemin1». « Il n’y a point de juste, non pas même un seul; il n’y a personne qui ait de l’intelligence, il n’y a personne qui recherche Dieu ; ils se sont tous détournés, ils se sont tous ensemble rendus inutiles ; il n’y en a aucun qui exerce la bonté, il n’y en a pas même un seul2.» Sans même vous avoir rencontrés, je suis certain d’une chose : nous sommes tous deux pécheurs. Quel que soit son âge, tout homme, femme, ou enfant sur Terre est un pécheur. Même les jeunes enfants, lorsqu’ils sont livrés à eux-mêmes, sont capables des pires cruautés envers les animaux ou même envers d’autres enfants.

De même, aucune appartenance ethnique ou nationale ne peut nous immuniser contre le péché. Les peuples les plus civilisés sont capables de commettre des génocides au même titre que les plus barbares. Les plus « civilisés » ont recours à des méthodes plus sophistiquées, telles les chambres à gaz, tandis que les « non-civilisés » brandissent des machettes.
De plus, il n’existe aucun « noble païen ». Un ancien missionnaire a constaté ceci : «Je suis allé en mission pour empêcher des hommes bons d’être envoyés en enfer par un Dieu méchant. Lorsque je suis arrivé, j’ai découvert qu’ils étaient plutôt des monstres d’iniquité.» Souvent, nous nous demandons si les gens ont eu l’occasion de recevoir le message de Jésus. Toutefois, la réalité est bien plus triste. Les hommes sont tellement endurcis par le péché, qu’à moins que le Saint-Esprit n’accomplisse une œuvre spéciale en eux, ils rejetteront certainement le message de Jésus et maltraiteront le missionnaire3.

Justification & Régénération
LEITER Charles
acheter
Justification & Régénération
LEITER Charles
CRUCIFORME. 210. 14,90€.

Qu’est-ce que la Bible veut dire lorsqu’elle affirme que les chrétiens sont «morts au péché» ? Comment un Dieu juste peut-il «justifier l’impie» sans devenir injuste lui-même ? Pourquoi tous les hommes ont-ils désespérément besoin d’être justifiés ? Si je suis mort au péché, pourquoi suis-je toujours affecté par celui-ci ? En tant que chrétien, suis-je «l’homme nouveau» ou le «vieil homme» – ou les deux ? Les chrétiens sont-ils toujours esclaves du péché ?
Les réponses à ces questions (et bien d’autres) deviennent claires lorsque nous obtenons une compréhension biblique de la justification et de la régénération. Ces deux grands miracles se trouvent au cœur de l’Évangile ; cependant, même au sein des chrétiens authentiques, il existe beaucoup de confusion et d’ignorance au sujet de ces deux doctrines. En s’appuyant sur les Écritures, ce livre tente de présenter clairement la nature et les caractéristiques de la justification et de la régénération, afin de glorifier Dieu et d’amener ses enfants à mieux saisir la liberté qui leur appartient en Christ.
«J’ai lu ce livre à maintes reprises avant qu’il soit publié. J’ai largement bénéficié de ses enseignements et je le recommande chaleureusement.» –Paul Washer

Le péché est universel chez toute la race humaine.

Le péché est envahissant

Le péché est non seulement universel, mais également envahissant. Il nuit à tous les aspects de la personnalité et de l’existence humaine :

L’intelligence est aveuglée. «[Le] dieu de ce siècle a aveuglé l’intelligence4. »

La volonté est corrompue et rendue inapte à choisir le bien. «La méchanceté de l’homme était grande sur la terre, et toute l’imagination des pensées de son cœur n’était que méchanceté en tout temps5.» «Et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie6.» «Nul ne peut venir à moi, à moins que le Père qui m’a envoyé ne le tire7. »

Les émotions sont perturbées et perverties. Certains cœurs sont remplis de colère et de haine; d’autres sont tourmentés jour et nuit par des peurs insensées. Plusieurs plaisantent à propos de choses qui devraient les attrister, tandis que d’autres pleurent sans raison. Toutes ces perturbations profondes et envahissantes sont directement ou indirectement causées par le péché.

Le péché est irrationnel

Le péché est irrationnel. Plusieurs ont vendu leur droit d’aînesse (droit de premier-né) pour un simple bol de soupe8 plusieurs relations conjugales ou familiales ont été ruinées pour une seule nuit de plaisir illicite. Pour un instant de sensations fortes suscitées par l’usage de drogues illégales, certains détruisent nonchalamment et de façon permanente les fonctions les plus nobles du cerveau humain. Il suffit de réfléchir, ne serait-ce qu’un instant, sur nos péchés passés pour constater qu’aucun d’eux n’avait de sens. De même, les actions du fils prodigue étaient si insensées que sa repentance constituait simplement un retour à son bon sens9.

Il n’y a pas de péché sensé.

Le péché est trompeur

Le péché est trompeur. La Bible nous avertit de ne pas nous endurcir « par la séduction du péché10 ». À l’évidence, la victime séduite ignore tout de l’influence qu’elle subit. De la même façon, un homme peut se croire riche, fortuné et sans problèmes, tandis qu’en réalité, il est «malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu11 » ! Il se croit sage, mais il est devenu fou12.

Le péché nous endurcit

Le fait que le péché a le pouvoir d’endurcir celui qui le pratique13 est une chose effrayante. Plus on s’enfonce dans le péché, moins il semble gênant. Selon la Bible, la conscience de cet homme est « cautérisée14 ». Ainsi, l’homme commence à commettre des péchés qu’il avait auparavant détestés, tandis que les péchés qu’il déteste aujourd’hui, il les commettra peut-être un jour. N’oublions pas qu’Adolph Hitler a déjà joué avec des jouets, tout comme les autres petits garçons. L’être humain connaît bien le début du péché, mais il n’en connaît pas la fin.

Le péché nous tient en esclavage

Le péché fait des esclaves de ceux qui le pratiquent. « Quiconque pratique le péché est esclave du péché15. » Personne ne peut échapper ou se libérer de la captivité du péché. Le péché règne sur le pécheur comme un tyran, jusqu’à l’amener dans l’abîme et la mort16. Si vous n’êtes pas chrétien, vous avez une chaîne autour du cou beaucoup plus terrible qu’une chaîne physique. Même si vous réussissez à abandonner un péché, un autre viendra immédiatement le remplacer. Souvent, c’est le péché de l’orgueil ou de la justice propre en raison de ce que vous croyez avoir accompli en travaillant sur vous-même. Le péché vous tient en esclavage.

Le péché est dégradant

Le péché cause la chute des hommes et des femmes les plus nobles et les précipite dans de profonds abîmes de honte et de dépravation. À cause du péché, le jeune homme, autrefois vêtu d’un beau costume et assis dans un fauteuil de cuir, git maintenant, non rasé, dans ses propres vomissures. À cause du péché, la jeune femme, autrefois pure, jolie et innocente, est devenue sensuelle, facile et souillée. À cause du péché, les hommes et les femmes créés à l’image de Dieu, ayant en eux la pensée de l’éternité pour aspirer à une destinée immortelle, se vautrent désormais dans la boue comme des porcs pour un morceau de pain. Le péché a transformé les anges en démons17, et les hommes en « bêtes sans raison18». Le péché est dégradant.

Le péché nous souille

Enfin, le péché nous souille19. Le péché ne doit pas être pris à la légère : il n’est ni mignon ni amusant. Le péché est extrêmement pernicieux et pervers ; il est « excessivement pécheur20 ». Tout péché est tordu, laid, et méprisable. Nous devrions être profondément choqués de la méchanceté des hommes et avoir honte d’y être à ce point habitués ! Le premier-né de ce monde a tué son propre frère21. Depuis ce jour, l’histoire de l’humanité est caractérisée par la guerre, l’envie, la haine, la torture, le viol, la perversion, les mauvais traitements et la brutalité. Heureusement, nous ne connaissons pas en détail tous les péchés commis la nuit dernière dans notre propre ville. Une telle connaissance serait insupportable.

Cependant, nous devons admettre que ce monde est comme il est parce qu’il est rempli de personnes comme nous ! Il y a une profonde méchanceté en chacun de nous. Dieu utilise parfois une chose qui semble « banale » pour nous montrer notre méchanceté.

Par exemple, Augustin a été convaincu de sa méchanceté, non pas en raison de son immoralité, mais parce qu’il avait volé des poires de l’arbre de son voisin lorsqu’il était jeune. Il a ainsi été convaincu de la corruption totale de son cœur. Le péché, qui vient de notre désir de commettre le mal, découle de notre cœur et nous souille tous.


1 Ésaïe 53.6

2 Romains 3.10-12

3 Matthieu 22.1-6

4 2 Corinthiens 4.4 (LSG)

5 Genèse 6.5

6 Jean 5.40

7 Jean 6.44

8 Hébreux 12.6

9 Luc 15.7

10 Hébreux 3.13

11 Apocalypse 3.17

12 Romains 1.22

13 Hébreux 13.3

14 1 Timothée 4.2 ; voir aussi « marquée au fer rouge » (S21).

15 Jean 8.34

16 Romains 5.21 


17 Matthieu 25.41

18 2 Pierre 2.12 ; Jude 10

19 Marc 7.20-23

20 Romains 7.13

21 Genèse 4.8

Partager
EN VOIR PLUS
Chargement