L’Évangile de la gloire

Fotorech on Pixabay

Nous retrouvons l’expression « l’Évangile de la gloire de Dieu » dans quelques passages du Nouveau Testament (2 Co 4.4 ; 1 Tm 1.11). Dans les milieux évangéliques, nous considérons généralement que l’Évangile est la réponse de Dieu à la misère de l’homme. Cette conception n’est pas fausse, mais elle est loin d’être complète, et elle peut donner l’impression que l’homme est une pauvre victime et non un rebelle coupable.

L’Évangile est d’abord et avant tout la réponse de Dieu pour le rétablissement de sa gloire.

D’où l’expression « l’Évangile de la gloire de Dieu ». L’enjeu au cœur de l’Évangile n’est pas le salut de l’homme, mais la gloire de Dieu. Le salut de l’homme résulte d’un objectif supérieur de Dieu : glorifier son nom. La réputation de Dieu a été attaquée, son nom a été profané ; il était hors de question que Dieu ne réponde pas à cet affront. Heureusement que Dieu a répondu à cet affront, puisque notre plus grand bien-être en dépend. Cette réponse fut l’Évangile. L’Évangile de Jésus-Christ est la réponse de Dieu en vue d’une manifestation totale et définitive de sa gloire.

Parfois, nous limitons l’Évangile à l’œuvre de rédemption ; c’est une erreur. Paul inclut également le jugement final dans l’Évangile : « C’est ce qui paraîtra [la loi de Dieu jugeant toute action] au jour où, selon mon Évangile, Dieu jugera par Jésus-Christ les actions secrètes des hommes. » (Rm 2.16) Dans sa prédication devant les Athéniens, le même apôtre présente le jugement final comme faisant partie de l’Évangile et déclare que l’autorité de ce jugement fut octroyée à Christ par sa résurrection :

Dieu, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir, parce qu’il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l’homme qu’il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts. (Ac 17.30-31)

Solas - La quintessence de la foi chrétienne
Pascal DENAULT
acheter
Solas - La quintessence de la foi chrétienne
Pascal DENAULT
CRUCIFORME. 206. 15,90 €.

Ce livre clair, équilibré et pertinent traite de questions essentielles et proprement vitales pour l’église. Elles sont au centre de la vie du chrétien: de l’Ecriture sainte à la grâce de Dieu, en passant par le salut, l’oeuvre du Seigneur Jésus, sa centralité et bien d’autres sujets… Plus qu’une simple recherche historique. Il affirme à juste titre que l’Evangile prêché par les apôtres, puis les pères de l’Eglise, et, plus tard, par les réformateurs est le message qui doit également être prêché aujourd’hui.

«Le pasteur Denault présente plus qu’une simple recherche historique. Il affirme à juste titre que l’Évangile prêché par les apôtres et les pères de l’Église et plus tard par les réformateurs est le même message qui doit être prêché aujourd’hui afin que des hommes et des femmes perdus et sans espoir puissent trouver la vie éternelle et l’espérance.» Michael A.G. Haykin, Th.D. Professeur d’histoire de l’Église, Southern baptist theological Seminary, Louisville, Kentucky

«Pascal Denault, dans ce petit livre, a le grand mérite de nous conduire à l’essentiel et de rappeler aux chrétiens d’aujourd’hui qu’il s’agit d’une question de fond, de vie et de mort, car notre salut en dépend.» Paul Wells, Ph.D. Professeur émérite de la Faculté Jean Calvin, Aix-en-Provence, France

L’Évangile de la gloire de Dieu rétablit donc la gloire divine sur la création tout entière de deux façons.

Premièrement, par la rédemption, Dieu s’est acquis un peuple saint sur lequel il règne à jamais. Ce peuple acquis sert à annoncer les vertus de celui qui l’a appelé (1 P 2.9) ; c’est-à-dire à glorifier Dieu.

Deuxièmement, par la condamnation, Dieu rétablira sa gloire en ne laissant aucune injustice impunie et aucune créature insoumise. Le paradis et l’enfer existent à la louange de la gloire de Dieu. Ce n’est donc pas l’homme qui est au centre de l’Évangile de la rédemption et de la condamnation, c’est la gloire de Dieu. C’est pour cette raison que l’Écriture l’appelle « l’Évangile de la gloire du Dieu bienheureux » (1 Tm 1.11).

Ce double effet de l’Évangile de la gloire est déclaré sans ambages par l’Écriture : « Et que dire, si Dieu, voulant montrer sa colère et faire connaître sa puissance, a supporté avec une grande patience des vases de colère formés pour la perdition, et s’il a voulu faire connaître la richesse de sa gloire envers des vases de miséricorde qu’il a d’avance préparés pour la gloire? » (Rm 9.22-23)

L’Éternel, le Créateur et le Rédempteur, a prêté serment : « Je le jure par moi-même, La vérité sort de ma bouche et ma parole ne sera point révoquée : Tout genou fléchira devant moi, Toute langue jurera par moi. » (Es 45.23) Au moment où il fit ce serment, les croyants ne savaient pas encore comment Dieu rétablirait sa gloire sur sa création. Des siècles plus tard, Dieu manifesta comment :

Ayant paru comme un simple homme, il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix. C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. (Ph 2.8-11)

C’est par Jésus-Christ que Dieu a réglé le plus grave problème de l’univers en rétablissant toute chose par lui.

Toutes les créatures se prosterneront à nouveau et confesseront la gloire de Dieu par Christ. Qu’elles soient au paradis ou en enfer, toutes ses créatures le glorifieront pour l’éternité. Tel est l’Évangile de la gloire que Dieu nous a confié. Annonçons à tout homme que Christ est Seigneur et Roi et qu’ils ont intérêt à se prosterner devant lui : « Baisez le fils, de peur qu’il ne s’irrite, Et que vous ne périssiez dans votre voie, Car sa colère est prompte à s’enflammer. Heureux tous ceux qui se confient en lui! » (Ps 2.12) Malheur à ceux qui se révoltent contre le Fils, mais heureux tous ceux qui se confient en lui! Proclamons fidèlement cet Évangile pour la gloire de notre Seigneur, car bientôt nous paraîtrons devant lui.

Lecture supplémentaire

Ésaïe 45.5-25

EN VOIR PLUS
Chargement