La croissance du leader

Photo by Jeremy Bishop on Unsplash

En tant que leaders, notre plus grand défi est de développer un caractère saint.

Garde ton cœur plus que toute autre chose, car de lui jaillissent les sources de la vie.
Proverbes 4 : 23

Dans cette phase, Dieu utilise quatre éléments de transformation essentiels pour tester le caractère du leader. Trois sont appelés « vérifications », en effet cette phase consiste à subir des tests. Il s’agit de la vérification de l’intégrité, la vérification de l’obéissance et la vérification de la parole. Un quatrième élément, la tâche du ministère, se produit fréquemment dans la phase de croissance personnelle. C’est aussi un test, mais son objectif est l’émergence du leader dans le ministère ; on l’étudiera donc dans le prochain chapitre qui concerne le processus du ministère.

La croissance du leader
Robert Clinton
acheter
La croissance du leader
Robert Clinton
BLF éditions. 320. 20,90€.

Que signifie être un leader ? Comment devenir le leader que Dieu veut que vous soyez ?

L’Église fait face à un besoin urgent de voir une génération de leaders spirituels se lever, de responsables qui ont reçu le don de Dieu et qui répondent à son appel. Après avoir examiné la vie de centaines de leaders bibliques, historiques et contemporains, Robert Clinton reconnaît aussi que Dieu utilise certains processus pour former les leaders.

L’auteur identifie six étapes présentes dans le processus de développement d’un leader. En étudiant ces six étapes, vous pourrez :

  • Prendre conscience de ce que Dieu opère déjà en vous ;
  • Reconnaître où vous en êtes dans ce processus de développement ;
  • Identifier dans votre entourage les potentiels leaders ;
  • ;Accompagner le développement de futurs leaders.

Cet ouvrage est destiné à tous ceux qui exercent une influence sur un groupe de personnes afin de les orienter vers Dieu. Que vous soyez professionnels ou non, Dieu est à l’œuvre dans votre vie pour que vous deveniez un leader selon son cœur.

Chaque chapitre se conclut par une section qui vous aidera à mettre en œuvre les principes abordés.

La vérification de l’intégrité

Toute réflexion, sur les qualifications bibliques pour le leadership, converge vers le concept d’intégrité – cette adhésion inconditionnelle à un code de valeurs (morales, artistiques, ou autres) qui se révèle dans la sincérité, l’honnêteté et la franchise, en évitant toute tromperie ou superficialité. La capacité donnée par Dieu de mener un groupe comprend deux parties : les dons et le caractère. L’intégrité est le cœur du caractère.

Un leader émergent prend conscience de l’importance de cette qualité au moyen de vérifications de l’intégrité. Avec ce test, Dieu évalue les intentions de la personne dans le but de façonner son caractère. C’est aussi un tremplin pour l’extension de la sphère d’influence. Une vérification de l’intégrité comporte trois parties : le défi qui mesure la cohérence des convictions personnelles, la réponse au défi, et l’expansion du ministère qui en résulte.

En Daniel 1 : 8-21, Daniel subit une vérification de l’intégrité qui aurait pu lui coûter la vie :

Daniel prit la ferme décision de ne pas se souiller en consommant les plats servis à la table du roi et le vin de ses banquets. Il demanda alors au chef des eunuques de ne pas l’obliger à se souiller. Dieu gagna à Daniel la bienveillance et la compassion du chef des eunuques. Ce dernier dit à Daniel : « Je redoute mon seigneur le roi. C’est lui qui a fixé ce que vous devez manger et boire. Pourquoi devrait-il vous voir arborer une moins bonne mine que les jeunes gens de votre âge ? A cause de vous, je risquerais ma tête auprès du roi. »

Daniel dit alors à l’intendant auquel le chef des eunuques avait confié la responsabilité de lui-même, Hanania, Mishaël et Azaria : « Fais donc un essai avec tes serviteurs pendant 10 jours: qu’on nous donne des légumes à manger et de l’eau à boire. On examinera ensuite devant toi notre apparence et celle des jeunes gens qui mangent les plats servis à la table du roi. Puis, agis avec nous, tes serviteurs, en fonction de ce que tu auras constaté. »

Il leur accorda ce qu’ils demandaient et fit un essai avec eux pendant 10 jours. Au bout de 10 jours, ils avaient meilleure apparence et avaient pris plus de poids que tous les jeunes gens qui mangeaient les plats servis à la table du roi. L’intendant retirait donc les plats et le vin qui leur étaient destinés, et il leur donnait des légumes à la place.

Dieu accorda à ces quatre jeunes gens de la connaissance et de la perspicacité dans tout ce qui concernait la littérature et la sagesse. De plus, Daniel était capable d’expliquer toutes les visions et tous les rêves.

Au moment fixé par le roi pour qu’on les lui amène, le chef des eunuques les présenta à Nebucadnetsar. Le roi discuta avec eux et, parmi tous ces jeunes gens, il n’en trouva aucun comme Daniel, Hanania, Mishaël et Azaria. Ils furent donc admis au service du roi. Sur tous les sujets qui réclamaient de la sagesse et de l’intelligence et sur lesquels il les interrogeait, le roi les trouvait dix fois supé- rieurs à tous les magiciens et astrologues présents dans tout son royaume. Telle fut la situation de Daniel jusqu’à la première année de règne de Cyrus.

Daniel, un adolescent qui vivait loin de chez lui et de toute influence parentale, a été obligé de décider si les convictions, avec lesquelles il avait grandi, étaient aussi les siennes. Dans ce cas, la conviction personnelle était une règle religieuse liée à la nourriture. Il était sous pression pour violer cette conviction, mais il a tenu bon (c’est la réponse). Dieu lui a donné des relations qui lui ont permis d’échafauder un plan pour ne pas mettre en péril cette conviction. Dieu a honoré son caractère ferme.

Daniel et ses amis étaient respectés pour leur connaissance et leurs compétences, et on leur a donné des postes très haut placés. Cette promotion à une position stratégique est un exemple d’expansion, qui est le troisième élément d’une vérification de l’intégrité. Daniel a tenu bon, et il a vu Dieu fournir une solution. Plus tard, cela lui a permis de tenir ferme dans des moments encore plus durs. On peut donc trouver dans ce passage les trois éléments de la vérification de l’intégrité.

Étant donné que le développement du caractère a plusieurs facettes, il existe de nombreuses vérifications de l’intégrité. En voici quelques exemples: les valeurs (qui déterminent les convictions), la tentation (qui teste la conviction), le conflit avec la vision du ministère (qui teste la foi), un choix face à différentes directions (qui teste l’appel), la persécution (qui teste la fermeté), la loyauté (qui teste la fidélité) et la restitution (qui teste l’honnêteté).

Les vérifications se manifestent de différentes manières. Certaines testent le respect d’une promesse ou d’un vœu, assurent l’engagement à une vision ou un ministère, permettent la confirmation de la force du caractère, et affirment la foi. D’autres établissent des valeurs personnelles, enseignent la sou- mission, et mettent les gens en garde contre l’importance de la responsabilité que nous avons devant Dieu.

Partager
EN VOIR PLUS
Chargement