Y’a-t-il un péché impardonnable?

Photo by Ethan Robertson on Unsplash

Jeune fille, j’ai vu une fois un vieux film noir et blanc de Cecil B. DeMille sur la vie de Jésus, qui avait pour titre « Roi des Rois ». Ce film était très émouvant, et quand j’ai regardé la scène de la crucifixion, j’ai commencé à pleurer. Je me suis rendu compte que Jésus était mort pour moi, et que c’était à cause de mon péché qu’il avait été cloué sur la croix.

Je me suis agenouillée à côté de mon lit et j’ai confessé mes péchés à Dieu en les reconnaissant devant lui. J’ai remercié Jésus d’être mort pour mes péchés et j’ai demandé à Dieu de me pardonner. Je lui ai dit que je croyais que Jésus était ressuscité d’entre les morts, et je l’ai invité à venir vivre dans mon cœur. Je n’ai pas le souvenir d’avoir ressenti quelque chose de marquant après, mais je savais que mon péché avait été pardonné et que j’étais née de nouveau. Cette prière a été le début d’une relation d’amour avec Jésus qui est plus réelle pour moi que toute autre relation. Et j’aimerais vous en parler.

Dieu seul, par le Christ, a le pouvoir de pardonner les péchés(Matthieu 9.1-8). Que votre péché soit grand ou petit, que vous ayez péché il y a longtemps ou récemment, que vous ayez péché volontairement ou non, Dieu vous pardonnera si vous vous approchez de lui au pied de la croix de Jésus Christ.

Dieu a pardonné aux hommes qui ont cloué son fils à la croix (Luc 23.34). Pourquoi ne vous pardonnerait -il pas alors, quand vous lui demandez pardon ? Qu’est-ce qui est trop grave pour être pardonné par Dieu ? L’avortement ? L’adultère ? Les abus sexuels ? La haine ? L’hypocrisie ? Le doute ? Le divorce ? L’ivrognerie ? Ou l’immoralité ? Ou le meurtre ? Ou… ? Vous pourrez finir vous-même cette phrase. Tout ce que vous avez fait jusqu’à présent il peut le pardonner, sans exception, si vous lui demandez pardon humblement.

Il y a quelques années je me suis efforcée de trouver le moyen d’expliquer cela à une femme qui était dans le couloir de la mort, inculpée pour de multiples meurtres, et qui allait être exécutée quelques heures après ma visite. Les larmes aux yeux, elle me regardait d’une manière implorante, ayant besoin d’assurance concernant le salut qu’elle avait accepté par la foi six ans plus tôt. Cette nuit même elle allait entrer dans l’éternité, et elle avait terriblement besoin d’être assurée à nouveau du pardon de Dieu. Je lui ai demandé si elle était déjà allée au bord de la mer, et elle a hoché la tête pour dire oui. Je lui ai demandé si elle avait vu, pendant qu’elle se promenait sur la plage, de petits trous dans le sable par lesquels de petits crabes entraient et sortaient rapidement. Elle a de nouveau fait un signe affirmatif de la tête. Puis je lui ai demandé si elle avait vu de plus grands trous, comme ceux que creusent les enfants. Elle commençait à avoir l’air perplexe, mais elle a répondu qu’en effet, elle avait vu des trous comme cela. J’ai persisté doucement en lui demandant si jamais elle avait vu des machines qui draguaient la plage pour faire des trous énormes, pour une conduite ou pour enterrer un pipeline. Elle fronça les sourcils pendant qu’elle disait tranquillement encore une fois oui. Je me suis penchée vers elle pour insister un peu : « Velma, quand la marée monte, qu’est-ce qui se passe avec tous ces trous ? » Ses yeux commençaient à briller d’une douce lumière, et l’ébauche d’un sourire se voyait au bord de ses lèvres pendant que je répondais à ma propre question. « Tous les trous sont couverts de manière égale, n’est-ce pas ? Le pardon de Dieu est comme la marée qui lave et qui couvre tous les « trous »de vos péchés. Il couvre tous vos péchés d’une manière égale. » Velma est entrée dans sa maison céleste, complètement assurée que Dieu l’accepterait.

Gloire à Dieu pour le sacrifice de Jésus qui est suffisant pour couvrir tous vos péchés. Tous ! Même les « petits » péchés comme les ragots ou l’inquiétude, les péchés « moyens » comme la colère, les « grands » péchés tel le meurtre ; tous sont pardonnés de manière égale par le sang de Jésus.

En vous appuyant sur le sacrifice de Christ pour vous, vous n’aurez jamais à répondre de votre culpabilité devant Dieu. Jésus a assumé la punition à votre place. Le prix de votre rédemption a été payé ! Vous êtes pardonné ! Vous avez la vie éternelle ! Le ciel est ouvert !

Mais vous et moi, nous devons nous repentir de nos péchés devant lui personnellement, d’une manière précise et honnête, si nous voulons recevoir son pardon. La Bible dit que « si nous reconnaissons nos péchés, [Dieu]est fidèle et juste et, par conséquent, il nous pardonnera nos péchés et nous purifiera de tout le mal que nous avons commis » (1 Jean 1.9).


Une rubrique qui désire encourager les femmes individuellement et communautairement à creuser davantage la Parole de Dieu pour en faire une boussole qui oriente les réflexions et qui conforte toutes les décisions de la vie.
Retrouvez ici tous nos articles.
Partager
EN VOIR PLUS
Chargement