×

Si nos enfants pouvaient avoir accès à tout ce que nous avons publié en ligne, que penseraient-ils de nous ? Serions-nous considérés comme des modèles vertueux dignes d’être imités ? Ou seraient-ils déçus, auraient-ils honte de nous ?

Récemment, j’ai trouvé cette citation sur le Web : « Si vous agissez avec méchanceté pour une cause juste, cela fait toujours de vous un méchant. » C’est vrai. Nous devrions nous efforcer d’être bons, parce que Dieu est bon (Romains 2:4). Et cela signifie que nous devrions nous efforcer d’utiliser les réseaux sociaux d’une manière vertueuse pour honorer Dieu et faire ce qui est juste.

La théologie est le lien entre ce que nous croyons et ce que nous vivons.

Nous cédons souvent à la tentation de distinguer ce que nous enseignons et la manière dont nous vivons. Mais c’est la même chose. La théologie de l’Écriture nous enseigne un mode de vie. Or, Jésus disait qu’il était lui-même le Chemin (Jean 14:6) et les premiers chrétiens étaient d’abord surnommés « disciples du Chemin » (Lire aussi Actes 9:2; 19:9, 23; 22:4; 24:14, 22). À titre d’exemple négatif, dans le Nouveau Testament, les faux enseignants sont surtout (et presque à chaque fois) démasqués à cause de leur mode de vie.

Pour faire court, la doctrine est efficace. D’abord, l’Écriture nous présente cette doctrine : « Dieu est amour » (1 Jean 4:8). Puis, cette doctrine exige un mode de vie duquel on ne peut la dissocier : « Bien-aimés, puisque Dieu nous a tant aimés, nous devons nous aussi nous aimer les uns les autres. » (1 Jean 4:11). L’Écriture ne sépare jamais la théologie « abstraite » de la théologie « pratique ». Ils sont fermement unis, comme un couple marié.

Maintenant, il est peut-être évident que notre comportement sur les médias sociaux (ou partout ailleurs) a énormément d’importance. Ce que nous faisons indique ce que nous confessons. Jacques demande : « Mes frères et sœurs, que sert-il à quelqu’un de dire qu’il a la foi, s’il n’a pas les œuvres ? Cette foi peut-elle le sauver ? » (Jacques 2:14). Comme Jacques le démontre, elle ne sauve pas.

Le salut par la foi conduit de manière indissociable à de bonnes œuvres, puisque la justification conduit de manière indissociable à de bonnes œuvres : « En réalité, c’est lui qui nous a faits ; nous avons été créés en Jésus-Christ pour des œuvres bonnes que Dieu a préparées d’avance afin que nous les pratiquions. » (Éphésiens 2:10).

Et donc Paul peut affirmer, « Veille sur toi-même et sur ton enseignement. Mets-y de la persévérance, car en agissant ainsi, tu te sauveras toi-même ainsi que ceux qui t’écoutent. » (1 Timothée 4:16).

Ce que nous tweetons ou partageons révèle ce qui remplit nos cœurs, que notre doctrine soit vraie ou fausse. Comme tous les médecins et les théologiens de l’histoire de l’Église l’ont démontré, la véritable doctrine exige une véritable piété.

Les chrétiens devraient vivre avec sagesse et enseigner leur sagesse aux autres.

Après avoir dégagé les épines, maintenant, laissez-moi m’attaquer au principal problème. Tout ce que nous faisons, c’est à la fois de l’adoration et de la construction. Dans cette vie, nos pensées et nos actes devraient être des pensées et des actes d’adoration. Et tout ce que nous disons, croyons et faisons construit nos propres cœurs et ceux que nous influençons.

Et je pense que les pères et les mères savent exactement de quoi je parle. Nos enfants suivent tout ce que nous faisons. D’une certaine façon, tout ce que nous faisons les construit. C’est la même chose en ce qui concerne tous ceux que nous influençons. À cet égard, je trouve la sagesse de Salomon, telle qu’elle est manifestée dans le Livre des Proverbes, très convaincante.

Dans le tout premier chapitre des Proverbes, nous avons un aperçu saisissant du but de ce livre : « Mon fils, écoute l’instruction de ton père et ne rejette pas l’enseignement de ta mère ! » (Proverbes 1:8). Salomon a rassemblé ces proverbes pour enseigner à son fils. C’est un livre de sagesse paternelle, d’un père à son fils.

Nous y trouvons un modèle à reproduire profondément sensé, en accord avec ce but qui est naturellement le nôtre. Les pères doivent instruire leurs fils. Et, même si elle est destinée à des fils, une telle instruction ne doit pas exclusivement concerner ces derniers. Mais, puisque la sagesse est unique, elle concerne tout le monde, sans distinction.

En somme, c’est pour son fils que Salomon a rassemblé les proverbes, pourtant, ils peuvent être utiles à la vie de n’importe qui, parce que cette sagesse reste immuable. Nous en avons la preuve puisqu’ils font partie des Écritures. Ils nous sont destinés.

Alors, quelle sorte d’enseignement contient le livre des Proverbes ? Est-ce une doctrine ? Est-ce une éthique ? C’est à la fois une doctrine et une éthique. Salomon expose un mode de vie qui commence par la crainte de l’Éternel (doctrine), un mode en vie que l’on cultive en vue de la vertu.

Salomon nous dit que : « La connaissance commence par la crainte de l’Eternel.

Il faut être fou pour mépriser la sagesse et l’instruction. » (Proverbes 1:7) Nous voyons ici apparaître à nouveau le motif de l’indissociabilité entre la doctrine et la pratique.

On ne peut pas craindre l’Éternel et, en même temps, être un imbécile. Et on ne peut pas aimer à la fois la sagesse, l’instruction et « tweet-dunker » (ridiculiser pour simplifier) en ligne des ennemis idéologiques ou dont on ne voit pas le visage. C’est ça, être un imbécile.

La personne sage sait que : « Les paroles agréables sont un rayon de miel : elles sont douces pour l’âme et porteuses de guérison pour le corps. » (Proverbes 16:24).

Les personnes sages apprennent à « se soumettre aux magistrats et aux autorités, à leur obéir, à être prêtes pour toute œuvre bonne, à ne calomnier personne, à être pacifiques, conciliantes, pleines de douceur envers tous les hommes. » (Tite 3:1–2). Et avant qu’elles n’agissent d’une telle manière, elles sont – je cite l’apôtre Paul – « stupides » (Titus 3:3).

Conclusion

Quand vous publiez sur le web, agissez comme si votre fils ou votre fille regardait. Assurez-vous que tout ce que vous dites vise à construire une certaine vertu en eux et conduise vers quelque chose de bon. Surtout, soyez conscient que cela devrait être un objectif important dans tout ce que vous dites et faites sur le web. Rappelez-vous : nous allons rendre compte au juste Juge de tout ce que nous avons fait et dit.

Note de l'éditeur : 

Traduit de Tweet like Your Son Is Watching

EN VOIR PLUS
Chargement