Prêcher avec une assurance biblique

Il existe deux principales alternatives à l'assurance biblique dans la prédication : une fausse assurance et l'absence d'assurance. Dans cet article, Simon Manchester montre comment éviter les deux pièges et trouver une réelle assurance dans la Parole de Dieu. 

”À ma honte, je reconnais avoir commis (et commettre encore) toutes les erreurs possibles dans l'exercice de la prédication, et avoir souvent négligé d'encourager les autres. Mais j'aperçois deux impasses : la fausse assurance et l'absence d'assurance. Je ne m'excuse pas en minant ces deux voies et en nous poussant vers la voie biblique (à la seule fidèle et vraie). À bien des égards, je me considère comme un dinosaure pour cette génération. Je ne suis ni noble ni célèbre. Mais je maintiens qu'il existe trop peu de “modèle” de prédicateurs qui prennent le texte au sérieux, implorent Dieu pour le comprendre, apprennent son message, s'y accrochent, réfléchissent à ses implications, étudient soigneusement la façon de le communiquer et présentent la prédication “comme ce qu'il est vraiment : la Parole de Dieu” (1 Th 2.13). Nous ne serons peut-être jamais des prédicateurs couronnés de succès, mais nous avons impérieusement besoin de ces convictions. Il existe des milliers de sermons, mais trop peu sont ancrés dans le texte sacré…”

Lire la suite (PDF). 


Cet article a été publié dans le Forum de Genève. Reproduit avec autorisation.

EN VOIR PLUS
Chargement