Conférence pour femmes "Malachie, le maitre de l'univers à un message pour vous" à Strasbourg les 21 et 22 octobre et Grasse les 4 et 5 novembre.

×

Où trouver la vraie femme de Proverbes 31 ?

Dans mes débuts dans le ministère, j’ai travaillé avec des étudiants. Nombreux étaient ceux qui voulaient savoir ce que la Bible dit au sujet du type de conjoint qu’ils devraient choisir. Je me souviens avoir reçu un groupe d’étudiants chez nous un soir pour parcourir Proverbes 31. J’ai décrit la « femme de P31 » et leur ai dit : « Ce passage établit la norme biblique pour les femmes mariées. »

Tandis que j’enseignais cela, une femme du groupe parut visiblement choquée, comme un cerf aveuglé par la lumière des phares. Une autre femme baissa la tête. Je ne le savais pas à l’époque, mais je vois maintenant que j’avais mal utilisé la Bible pour fixer une barre irréaliste. J’avais alors imposé un fardeau douloureux à certaines femmes. J’aimerais pouvoir revenir en arrière et dire à ce groupe : « Ce passage parle de bien plus que de la femme idéale. »

Les difficultés de mon interprétation

Qu’est-ce qui cloche dans l’interprétation de la « femme idéale » de Proverbes 31 ? Au moins trois éléments :

Tout d’abord, le public cible fait défaut. Les Proverbes n’ont à l’origine pas été écrits à l’intention des femmes dans le but de les instruire sur la façon dont elles devraient vivre. Salomon s’adressait à l’origine à de jeunes garçons de la famille royale qui allaient devenir des membres de la noblesse israélite. Si le passage n’est pas écrit à l’intention des femmes, nous avons tort de le considérer avant tout comme un outil destiné à enseigner aux épouses comment agir.

Ensuite, il y a un problème de contexte. Au regard du livre dans son ensemble, le passage décrit très probablement Dame Sagesse. Tout au long des Proverbes, le sage a personnifié la sagesse pieuse pour les jeunes hommes sous la forme d’un modèle de femme séduisante. Le chapitre 31 présente l’image la plus désirable du livre : l’épouse parfaite. Mais le but de ce passage n’est pas de mettre l’accent sur la perfection féminine, mais sur Dame Sagesse, qui est encore meilleure.

Enfin, il y a un problème avec notre hypothèse. Même si vous ne saviez rien du public ciblé ou du contexte, regardez tout ce que fait cette femme ! Elle est parfaite dans tous les domaines. Elle se lève alors qu’il fait encore nuit et prépare la nourriture pour son mari et pour toutes ses servantes. Elle reste tard le soir pour confectionner de la marchandise qu’elle vendra le lendemain. Elle est à la fois une noctambule et un lève-tôt ! Elle prépare la nourriture, confectionne les vêtements, gagne de l’argent et s’occupe des enfants. C’est à se demander ce qu’il restait à faire pour le mari ! L’interprétation de la « femme idéale » de Proverbes 31 suppose qu’il est possible de trouver l’épouse parfaite dans notre monde déchu. Mais ce n’est pas le cas… en dehors du Christ.

Pourquoi Salomon aurait-il écrit un livre entier sur la recherche de la sagesse et l’aurait-il terminé en disant : « Maintenant, va épouser Wonder Woman !» ? Ce n’est pas son but.

Une belle sagesse

Pourquoi Salomon aurait-il écrit un livre entier sur la recherche de la sagesse et l’aurait-il terminé en disant : « Maintenant, va épouser Wonder Woman !» ? Ce n’est pas son but. L’objectif principal de Proverbes 31 est de montrer à quel point la sagesse pieuse est incroyable. Salomon plaide auprès des jeunes hommes pour qu’ils désirent la sagesse comme ils désirent l’épouse parfaite.

La femme métaphorique de Salomon nous montre à quel point la sagesse est étonnante. La sagesse a plus de valeur que des bijoux (Prov 31. 10). La richesse nous donne le pouvoir d’achat et la sécurité. Par les bijoux, nous pouvons obtenir des maisons, des vacances, une bonne gastronomie et des vêtements haut de gamme. Mais avec la sagesse, il est possible d’acheter ce qu’aucun bijou ne peut acheter.

La sagesse apporte la sécurité émotionnelle et spirituelle (Prov 3. 24), de bonnes capacités de prise de décision (Prov 12. 8), l’honneur et l’estime de ceux qui nous entourent (Prov 31. 23), la capacité d’être un bon père ou une bonne mère (Prov 22. 6), la confiance accordée par notre conjoint (Prov 31. 11), et la capacité de faire le bien et de bénir ceux qui sont autour de nous (Prov 31. 12). La sagesse peut nous permettre d’acquérir la capacité de devenir sobre (Prov 23. 20), de pardonner (Prov 17. 9) et d’aimer plus profondément (Prov 10. 12). Elle peut nous donner une conscience pure et un sommeil doux et réparateur (Prov 3. 24).

La sagesse bénit toute la maisonnée. Lorsque la sagesse abonde, le travail est effectué avec plus de diligence (Prov 31. 15) et les finances sont gérées de manière plus profitable (Prov 31. 16). La sagesse se revêt de force et vous offre sa protection (Prov 31. 17). Vous, vous allez vous coucher le soir, pas la sagesse (Prov 31. 18). Elle continue de veiller sur vous, car sa lampe ne s’éteint pas. Même la meilleure des épouses a besoin d’une pause, mais pas Dame Sagesse.

Dame Sagesse ne bénit pas seulement son foyer, mais aussi sa communauté. Elle fait du bien aux pauvres et aux nécessiteux (Prov 31. 20) et offre à ceux qui l’entourent une protection contre les intempéries de l’hiver (Prov 31. 21). Dame Sagesse fait honneur à ceux qui s’en saisissent. Le simple fait d’avoir une relation avec elle vous fait gagner de l’estime dans votre ville (Prov 31. 23). Elle est gentille et attentionnée (Prov 31. 26), elle élève et restaure ceux qui l’entourent.

Où trouve-t-on la sagesse ?

Dame Sagesse ne fait pas que montrer aux jeunes hommes la valeur qui se trouve dans l’expression de la sagesse. Sa perfection préfigure la sagesse qui vient de Dieu :  Jésus-Christ. (1 Co 1. 30).

Dame Sagesse ne fait pas que montrer aux jeunes hommes la valeur qui se trouve dans l’expression de la sagesse. Sa perfection préfigure la sagesse qui vient de Dieu :  Jésus-Christ.

Qui d’autre travaille pour vous 24 heures sur 24, même pendant votre sommeil (Rm 8. 34) ? Qui d’autre vous offre quelque chose de plus précieux que des bijoux (Jean 14.6) ? Qui d’autre se renie lui-même pour que vous soyez bénis (Ph 2. 7) ? Qui d’autre se charge des fardeaux pour que vous puissiez être loué (1 P 2. 24) ? Qui d’autre craint parfaitement le Seigneur d’une manière louable (Mt 3. 17) ? Qui d’autre nous apporte toutes ces bénédictions, simplement en étant en relation avec lui (Jean 3. 16) ? Qui a accepté la honte de la colère de Dieu sur la croix, afin que nous puissions être honorés par Dieu aux portes éternelles (2 Co 5. 21) ? Jésus seul !

Cela signifie-t-il qu’une épouse n’a rien à apprendre de Proverbes 31 ? Non, il y a beaucoup de choses ici pour les épouses, pour les maris, les enfants et les célibataires. Tous ceux qui embrassent Dame Sagesse par Jésus-Christ seront bénis dans cette vie et dans la prochaine. Écoutez les supplications de Salomon à la fin de son livre : Embrassez la sagesse. Ne la prenez pas juste pour un temps. Engagez-vous avec elle comme un homme le ferait avec la femme parfaite.

EN VOIR PLUS
Chargement