Devenez un partenaire mensuel d'Évangile21 pour nos aider à produire des ressources centrées sur l'Évangile

×

Étudiants, ne gaspillez pas votre été

Etudiants, vous savez que c’est la fin du semestre quand il fait plus de 15°C et que vous étudiez dehors, en short et que vous jouez au frisbee les jours gris et venteux. Vous en avez assez de l’école, et vous êtes prêts à subir des températures plus élevées – c’est le temps des vacances d’été !

Mais le mois d’août va arriver plus vite que vous ne le pensez – vous serez bronzés, il vous restera quelques pièces dans la poche, et (soupir !) vous serez désireux de revenir à vos études. N’attendez pas d’en arriver là pour prendre conscience de toutes les choses que vous auriez pu faire pour grandir en Christ pendant que vous étiez chez vous cet été. Préparez maintenant ces mois que vous allez passer loin des examens et des restaurants universitaires en profitant de la grâce riche et abondante de Dieu.

Voici 10 moyens pour vous aider à croître dans votre foi pendant les vacances d’été.

1. Etablis un plan.

Ce vieux dicton dit vrai : « Ceux qui échouent à planifier, planifient d’échouer. » Tout comme tu as passé du temps à faire le travail et à planifier tes vacances et tes voyages avec tes amis, prends du temps pour planifier tes priorités spirituelles pour cet été. Prévois un moment où tu seras en mesure d’être constant chaque jour dans la lecture de la Parole et la prière. Trouve-toi un plan de lecture pour ton culte personnel et utilise-le pour te guider dans tes lectures quotidiennes.

2. Répète-toi que tu as un besoin quotidien de l’Évangile.

Comme l’a dit Tim Keller, « L’Évangile n’est pas juste l’ABC du christianisme, mais le A à Z. L’Évangile n’est pas uniquement le minimum doctrinal requis pour pouvoir entrer dans le royaume de Dieu, mais aussi la façon dont nous progressons dans le royaume. » Nous ressentons toujours un besoin simple et profond de la vérité de l’Évangile : Christ est mort et ressuscité pour nos péchés. Chaque matin quand nous nous réveillons, nous sommes tentés de croire que nous avons échoué avec Dieu la veille, ou que nous avons besoin de nous conformer à une norme afin qu’il nous accepte et nous aime. Prêchons-nous l’Évangile à nous-mêmes chaque jour en nous répétant la vérité selon laquelle Dieu nous accepte et nous aime sur la base de ce que Christ a fait pour nous, et acceptons-le par la foi.

3. Anticipe la tentation.

Tu seras hésitant dans les situations qui te rappelleront combien tu as échoué dans le passé. Reconnais tes tentations et rends des comptes à quelqu’un. Nous voulons toujours nous convaincre que nous sommes assez forts pour résister au péché. N’appelle pas ton ancien petit ami juste pour t’accrocher à l’idée que ce n’est pas fini. Demande-toi  «  Qu’est-ce qui est susceptible de détourner mon attention et mon cœur de Christ cet été ? » Pense à l’attraction du péché et applique Romains 13:14 : « Mais revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ et ne vous préoccupez pas de votre nature propre pour satisfaire ses convoitises. » Détermine ce qui peut te distraire de suivre Christ et prends intentionnellement le temps de le rechercher chaque jour pour combattre le péché.

4. Reconnais que tu as besoin de l’Église.

L’Église est comparée à un corps pour nous montrer que nous avons besoin d’autres croyants dans notre vie (1 Corinthiens 12:12-26). Une main nécessite un bras. Une oreille a aussi besoin d’un œil. Trouve une Église qui prêche la Bible et rejoins-la pour l’été. Ce sera différent de ce que tu peux vivre dans les ministères comme le FEU, le GBE ou le GBU, mais c’est en fait une bonne chose. Quand on se retrouve à passer du temps avec  une personne de 75 ans, qui marche avec le Seigneur depuis plus du double de la durée de notre vie, on a de quoi apprendre d’elle ! Recherche chaque opportunité de bénéficier de l’enseignement de la Parole de Dieu. S’il y a des services en milieu de semaine ou des groupes d’hommes ou de femmes, intègre-les à ton emploi du temps.


LIRE AUSSI : Fréquentations amoureuses : un conseil dont vous avez vraiment besoin


5. Rencontre régulièrement un frère ou une sœur en Christ.

Prends la peine de rencontrer un autre croyant pour rendre des comptes et prier. Si tu ne connais pas beaucoup de chrétiens dans ta ville, parle avec un ami croyant avant de partir à propos des endroits où tu serais susceptible d’être tenté et réfléchis à plusieurs questions spécifiques que vous pourrez vous poser mutuellement par téléphone. Quelques exemples : passer du temps de qualité dans la Parle de Dieu et dans la prière est-il une priorité pour toi, ou est-ce relégué au second plan ? Comment réagis-tu à l’autorité et à l’instruction de tes parents ?

Une amitié fraternelle t’amènera à reconnaître que tu as une responsabilité envers tes frères ou tes sœurs en Christ pour les aider à grandir, et qu’ils ont une responsabilité envers toi. Dieu nous appelle à nous engager dans la vie des uns et des autres, et l’un des moyens de le faire et de sortir la Bible quand nous passons du temps ensemble, ou au téléphone, et de lire des versets qui nous ont encouragés pendant la semaine qui s’est écoulée.

6. Cherche des moyens de servir ta famille.

Peut-être es-tu devenu chrétien à l’université cette année. Ou peut-être as-tu redécouvert l’amour pour Jésus qui était endormi depuis trop longtemps. Saisis l’opportunité de laisser la lumière de la grâce de Dieu briller dans ta façon de traiter tes parents ainsi que tes frères et sœurs. Recherche des façons de servir quand tu es à la maison. « Comment puis-je aider ? » et « Je serai ravi de » en dit long sur la manière dont tu démontres combien tu désires servir les autres et comment Dieu a été à l’œuvre dans ta vie. Recherche des occasions d’engager des conversations profondes. Tu ne sais pas combien de temps il te reste à vivre chez tes parents, alors recherche à faire un maximum au travers de ton attitude et de tes actions envers ta famille.

7. Éteins ton téléphone.

Vraiment. En fait, éteins-le pendant une heure pour ne pas rejoindre Facebook ou Twitter pour la 34e fois aujourd’hui. Et encore mieux, retire ces applications de ton téléphone ou alors fais en sorte d’avoir à t’identifier à chaque fois que tu voudras surfer sur les réseaux sociaux. Cela t’aidera à ne pas être tenté par ces choses alors que tu t’ennuies et ça te libèrera pour t’occuper des autres.

8. Fixe-toi un objectif de lecture.

Te souviens-tu quand tu as dit quelques semaines plus tôt combien tu avais hâte de ne plus avoir de lectures obligatoires de manuels pour pouvoir enfin lire ce que tu voulais ? Et bien fais une liste de deux ou trois livres qui selon toi pourraient t’aider, et ensuite prends le temps de les lire. Commence peut-être par choisir une biographie, un livre stimulant, et un livre plus classique qui traite plus particulièrement de la manière de suivre Jésus. Si tu n’as pas lu Connaître Dieu, de J.I. Packer ou Et si je ne gâchais pas ma vie, de John Piper, commence par là.

9. Mémorise un passage de l’Écriture.

Choisis un psaume ou un autre passage connu de l’Écriture comme Romains 8 ou Philippiens 2. Peu importe ce que tu choisis, prends quelques minutes chaque jour pour revoir le verset que tu as appris. Si tu te retrouves à faire un travail ennuyeux (pour qui n’est-ce jamais le cas ?), écris tes versets sur une petite fiche que tu mettras dans ta poche pour les méditer quand tu tondras le gazon ou que tu garderas des enfants.

10. Recherche à être aussi audacieux avec l’Évangile que tu l’as été dans ta formation.

Tu seras entouré par des amis que tu n’as pas vus depuis le lycée, et ils verront bien que tu as changé. Plutôt que de marmonner une excuse pour ne pas aller aux fêtes auxquelles tu participais avant, donne-leur la vraie raison. Raconte-leur comment tes désirs ont changé et prends le temps de leur expliquer la vérité simple mais puissante de l’Évangile et comment ils peuvent suivre Jésus eux aussi. Invite-les à boire un café ou à un survol de l’Évangile de Marc. Par grâce, Dieu les a placés sur ta route, alors amène-les à Jésus comme d’autres l’ont fait pour toi.


FRANCIS CHAN : quelle est la plus grande menace de nos efforts d’évangélisation ?


Traduction : Charlotte Delbecque

EN VOIR PLUS
Chargement