Devenez un partenaire mensuel d'Évangile21 pour nos aider à produire des ressources centrées sur l'Évangile

×
Note de l'éditeur : 

Dans la même série : Le portrait-robot d’un implanteur d’Église (Introduction)

Dieu regarde au cœur

Nous allons parler d’un portrait robot de l’implanteur. J’espère que cela va s’avérer utile et pertinent. Mais avant de nous lancer dans les détails, un rappel que nous devons entendre encore et encore.

Dieu regarde au cœur.

Dans une ère où les problèmes liés à des responsables chrétiens (qu’ils soient anglophones ou francophones d’ailleurs) nous secouent et nous alarment, nous nous devons de réfléchir sérieusement à notre cœur.

Rappelons-nous le moment-clé dans l’histoire des rois d’Israël où Samuel est envoyé oindre d’huile le successeur de Saül :

Lorsqu’ils arrivèrent, il se dit, en voyant Éliab : Certainement, le messie de l’Éternel est ici devant lui. Mais l’Éternel dit à Samuel : Ne prends pas garde à son apparence et à sa haute taille, car je l’ai rejeté. Il ne s’agit pas de ce que l’homme considère ; l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’Éternel regarde au cœur.

S’appuyant sur des valeurs culturelles sûres – taille, apparence impressionnante – Samuel veut sortir l’huile tout de suite. Écoutons avec quelle assurance le prophète se parle – certainement, l’Oint de l’Eternel est ici. Le Messie est là. Comment il le savait ? Un bref coup d’œil et c’était bon. Affaire classée.

Et pourquoi pas, après tout. Pour être roi, pour faire asseoir son autorité, pour plaire, pour convaincre, que fallait-il de plus que la grande taille et l’apparence séduisante ? En tout cas on ne pouvait pas être roi sans…

Et là, c’est comme si le temps s’arrête, pour nous, chrétiens du XXIe siècle. N’avons-nous pas emboîté le pas à Samuel dans le verset 6 tellement de fois ? Celui-là présente bien, il parle bien, j’aime son accent, sa couleur de peau, son arrière-plan, son niveau intellectuel, son bac + 5, sa situation plutôt aisée, sa capacité à rallier du monde…

Repentons-nous. Pleurons. Éliab n’était pas le Messie. Dieu l’avait rejeté. Avons-nous repéré et mis en fonction plus d’Éliab que de David ?

Dieu regarde au cœur. Le cœur intègre. Le cœur dévoué. Le cœur où le caractère se développe sous l’influence de l’Esprit de Dieu, par la Parole de Dieu. Le cœur qui exerce la foi. Le cœur qui aime les autres, qui cherche l’intérêt des autres.

Dieu rappelle à Samuel qu’il regarde au cœur. C’est un principe qui résume pas mal de thématiques bibliques. Tout comme Dieu préfère l’obéissance au sacrifice, il préfère le cœur aux apparences. Tout comme la folie et la faiblesse de la croix confondent la sagesse et la puissance du monde, tout comme les derniers seront les premiers.

Dieu regarde au cœur. Le cœur intègre. Le cœur dévoué. Le cœur où le caractère se développe sous l’influence de l’Esprit de Dieu, par la Parole de Dieu. Le cœur qui exerce la foi. Le cœur qui aime les autres, qui cherche l’intérêt des autres.

Dieu regarde au cœur. L’enseignement de Jésus dans Marc 10, les listes dans les lettres pastorales, Actes 20, 1 Pierre 5 – tout ce qu’on verra par la suite témoigne qu’effectivement Dieu regarde au cœur. Sans un caractère intègre, modelé par la connaissance de Dieu dans l’Évangile, les compétences et les convictions ne suffisent pas pour qualifier un implanteur.

EN VOIR PLUS
Chargement