Comment aimer les gens difficiles

Ce n'était qu'une escapade de trois minutes. À entendre mon nom scandé, de plus en plus fort, d’un ton de plus en plus pressant, alors qu’on tambourinait à la porte, on aurait pu imaginer que j’étais une rock star.

En réalité, je suis la mère d'un tout-petit content que lorsqu'il est dans mes bras. Mon escapade était tout simplement un petit trajet à la salle de bains où, derrière la porte fermée à clef, j’ai respiré un grand coup avant de replonger dans un monde de couches, de jouets et de Tchoupi. Même si j’aime ce petit gars de tout mon cœur, c’est parfois difficile de continuer à lui manifester cet amour, surtout lorsqu’il pique une colère. 

Les gens difficiles sont partout

Vous n’avez sûrement pas de mal à trouver dans votre entourage une personne difficile. Dans notre monde brisé, plein de péché, il y en a partout. Le collègue prêt à tout pour une promotion, même à  s’approprier vos idées. Les beaux-parents qui semblent toujours vous jauger, remettent en cause vos compétences de parents, et vous expliquent comment vous pourriez vous améliorer. L’enfant qui sait exactement comment vous pousser à bout, et qui vous laisse exaspéré, frustré, encore une fois.  Votre collaborateur dans le ministère qui se plaint constamment de votre leadership, qui pense que ses idées sont meilleures et qui les communique sur un ton blessant et brusque. L'ami ambivalent qui est gentil un jour mais vous ignore le lendemain. La liste n’est pas exhaustive!

Alors, que faut-il  faire de ces gens ? Avec nos relations tendues en permanence ? Notre tendance naturelle est de fuir dans la direction opposée, pour les éviter autant que possible. Mais, est-ce que c’est honorer Dieu dans une situation difficile ? 

Les gens difficiles ont toujours été là

Moïse est certainement l’homme qui a eu le plus d’expériences avec des gens difficiles. Même après avoir été libérés  de l'esclavage et conduits en sécurité loin des Égyptiens, les Israélites n’étaient pas contents de lui. Au lieu d'être reconnaissants pour leur nouvelle liberté et les bienfaits de Dieu, ils pleuraient  sur leur situation. Ils n’étaient pas contents du menu (Nombres 11:4-6), râlaient pour avoir de l’eau (Nombres 20:2-3), disaient qu’ils auraient préféré mourir en Égypte et avoir un autre chef (Nombres 14:2-4). Même le frère et la sœur de Moïse étaient jaloux de sa position (Nombres 12:2) et se sont plaints à Dieu de lui et de sa femme.

Ce qui m'étonne toujours chez Moïse, c'est qu'il n'a pas riposté face à ce groupe énervant. Il ne s’est même pas défendu lorsqu’il était durement accusé. Au contraire,  il a fait preuve d’une humilité incroyable et de compassion pour ceux qu'il dirigeait, en intercédant pour eux à maintes reprises.

Moïse a demandé à Dieu de guérir la lèpre de Miryam (Nombres 12:13). Il a supplié Dieu de pardonner l'incrédulité d'Israël au moment de son entrée dans la Terre Promise (Nombres 14:19). Il est resté prostré devant Dieu, en jeûnant quarante jours et quarante nuits après qu'Aaron et les Israélites eurent construit le veau d’or (Deutéronome 9:13-18).

Il faut reconnaître qu’à certains moments, les murmures incessants des Israélites ont poussé Moïse au bord du désespoir (Exode 5:22, Nombres 11:14-15). Mais par la grâce au Dieu, il a persévéré. Et même à la fin de sa vie, il continuait à diriger avec amour les Israélites désobéissants.

Continuez à aimer

Moïse est resté loyal jusqu’à la fin et il s’est assuré que Dieu avait quelqu’un d’autre pour prendre sa suite. Il ne voulait pas que le peuple soit sans berger (Nombres 27:16-18). Moïse l’ a toujours aimé, même lorsqu’il le méritait le moins. 

Par la grâce de Dieu, nous pouvons aussi continuer à aimer les gens difficiles que Dieu a placés dans nos vies. Le plus simple serait de couper les ponts avec la personne pénible, quand nous le pouvons, ou alors de l’éviter le plus possible. 

Mais je suggère que nous soyons plus comme notre Sauveur patient et aimant, que nous nous supportions les uns les autres et que nous cherchions à manifester de la compassion et de la gentillesse, quelle que soit la manière dont nous sommes traités. 

Voici 6 moyens pratiques (parmi d’autres), pour montrer de l’amour aux personnes difficiles que Dieu a mis sur notre chemin :

  1. Priez pour votre propre cœur : Demandez à Dieu d’adoucir votre cœur envers cette personne, d’enlever la colère et l’irritation, de vous revêtir d’humilité et de gentillesse, de comprendre les souffrances de cette personne et d’y répondre avec compassion (Colossiens 3:12-14).
  2. Priez pour elles : Demandez à Dieu de travailler dans leurs cœurs, d’amener à lui celles qui ne croient pas et de sanctifier les croyants afin qu’ils ressemblent toujours plus à Jésus (Philippiens 1:9-11).
  3. Allez vers elles au lieu de vous éloigner : On a tendance à  éviter les gens avec qui nous ne nous entendons pas bien, alors que ce sont précisément les personnes que nous devrions rencontrer. Trouvez des moyens de parler avec elles, invitez-les à boire un café, envoyez-leur un message.
  4. Trouvez des façons pratiques de les bénir et de les encourager : Écrivez-leur un petit mot amical. Offrez-leur un livre qui vous a encouragé. Dites-leur que vous priez pour elles.
  5. Faites-leur grâce comme Dieu vous fait  grâce : Rappelez-vous la grâce intarissable que Dieu déverse chaque jour pour vos péchés. Demandez à Dieu de vous aider à les supporter, à leur pardonner, comme il vous a pardonné (Colossiens 3:13).
  6. Acceptez d’être aussi une personne difficile dans la vie de quelqu’un d’autre ! : Peut-être ne vous rendez-vous pas compte que vous êtes une épine dans la chair d’une personne proche de vous. Ne soyez pas aveugles face à vos propres défauts et péchés. 

Donc, quand cet enfant vous pousse à bout, que vous venez de recevoir un courrier sévère et critique à propos de votre ministère, ou qu’un membre de votre famille élargie vous fait tourner en bourrique, demandez à Dieu la grâce de ne pas fuir mais de continuer à aimer cette personne difficile à aimer.

Dieu sera honoré et notre cœur trouvera une satisfaction plus profonde en cherchant à aimer les gens comme Christ nous a aimés alors que nous étions encore ses ennemis. 


Traducteur : Rachel Y.

Partager
EN VOIR PLUS
Chargement