7 raisons pour lesquelles vous devriez prier à l’aide des Psaumes

by Free-Photos on Pixaybay

Je pense que tout chrétien devrait apprendre et développer l’habitude de prier en s’appuyant sur le livre des Psaumes.
Que puis-je faire pour vous persuader de faire cela, si toutefois vous ne le faites pas déjà ? J’ai développé les arguments de manière approfondie et élargie dans Teaching Psalms, (Enseigner les Psaumes) volume un.
Mais ici je vous donne sept bonnes raisons de le faire.

1. Prier à l’aide des Psaumes nous enseigne à prier.

C’est, de loin, la raison la plus importante. Chaque chrétien sait que nous avons besoin de prier. Après un certain temps dans la vie chrétienne, nous réalisons que nous avons besoin d’être enseignés à prier (Luc 11:1) ; car nous ne savons pas, par notre seul instinct, comment prier, même après être nés de nouveau. Le modèle qu’est la Prière du Seigneur est rempli des Psaumes, qui développent ses thèmes et leur font écho. Tous les Psaumes ne sont pas des prières, mais ils vont façonner nos prières de tant de manières. La première église faisait cela, et nous devrions suivre son exemple (par exemple, Eph. 5:19).

Luther, dans sa préface au Psautier, écrit :
Comme un maître d’école compose des lettres ou de petits discours pour ses élèves, afin qu’ils les écrivent à leurs parents, de même par ce livre il prépare à la fois le langage et le ton dans lesquels nous devrions nous adresser au Père céleste.

2. Prier à l’aide des Psaumes nous exerce à répondre aux richesses de la vérité biblique.

Toute la merveilleuse vérité de la Bible est répandue dans les Psaumes d’une manière telle que nous apprenons à trouver nos délices en Dieu : Père, Fils et Saint-Esprit. Le père de l’église Athanase disait que si nous nous représentons chaque livre de la Bible comme un jardin avec son fruit particulier, le Psautier est un jardin dans lequel pousse chaque sorte de fruit biblique. C’est peut-être la raison pour laquelle les voyageurs de l’ère pré-digitale emportaient parfois un Nouveau Testament avec les Psaumes, là où ils ne pouvaient pas prendre une Bible complète.
Cela prend un moment d’apprendre des Psaumes comment répondre à tout l’enseignement de la Bible. Mais cela en vaut la peine. Si nous apprenons à prier à partir des Psaumes, nous aurons appris à répondre dans la prière à chaque facette de la vérité biblique.

3. Prier à l’aide des Psaumes façonne des êtres humains bien épanouis à prier dans toute leur vie humaine.

Non seulement les Psaumes contiennent tout l’enseignement biblique, mais ils expriment aussi chaque facette de l’expérience humaine. Un de mes étudiants faisait le commentaire que les Psaumes lui donnent une palette de couleurs émotionnelles plus riche et plus large avec laquelle il peut dépeindre, comprendre et ressentir son expérience et celle d’autrui. Tout comme un enfant progresse en partant d’une peinture en couleurs primaires pour arriver à utiliser des tons subtils dans son art, un chrétien plongé dans les Psaumes progresse depuis une expérience émotionnelle infantile vers une vie du cœur plus riche et plus nuancée.

Dans la merveilleuse préface à son Commentaire des Psaumes, le réformateur Jean Calvin appelle les Psaumes une : « anatomie de toutes les parties de l’âme » parce que : « il n’y a aucune émotion de laquelle quelqu’un peut être conscient qui ne soit représentée ici comme en un miroir. Ou plutôt, le Saint-Esprit a dessiné de manière vivante toutes les peines, toutes les tristesses, toutes les peurs, tous les doutes, toutes les espérances, tous les soins, toutes les perplexités, en bref toutes les émotions distrayantes par lesquelles les intelligences des hommes ont l’habitude d’être agitées. »

4. Prier à l’aide des Psaumes refaçonne les affections humaines désordonnées selon le bon ordre divin.

Vous et moi, nous sommes une masse d’affections désordonnées. Nous désirons ce que nous devrions haïr, et nous faisons peu de cas de ce que nous devrions profondément désirer. Et cela est important parce que nos volontés choisissent ce que nous désirons ; nous faisons ce que nous voulons. Il est bien possible que l’œuvre la plus nécessaire que Dieu doit faire dans nos cœurs est de changer nos désirs afin que nous voulions ce que Dieu veut. Ce n’est que quand cela commence à se produire que nos vies changent au niveau profond de nos cœurs.

Voici une paraphrase de l’une des prières contenues dans le recueil classique de prières de l’Église d’Angleterre, le Book of Common Prayer (Livre de prières communes) :
Dieu Tout-Puissant, qui seul peut ordonner [ré-ordonner] les volontés et affections désordonnées de ton peuple pécheur : donne à ton peuple d’aimer les choses que tu ordonnes et de désirer ce que tu promets ; de sorte que, parmi tous les changements de ce monde versatile, nos cœurs soient fixés avec sûreté, là où les joies véritables se trouvent.

C’est tout à fait ce que font les Psaumes : ils façonnent nos affections de sorte que nous aimons ce que Dieu déclare juste et nous désirons profondément les bénédictions qui nous sont promises dans l’évangile.

Les Psaumes façonnent nos affections de sorte que nous aimons ce que Dieu déclare juste et nous désirons profondément les bénédictions qui nous sont promises dans l’évangile.

5. Prier à l’aide des Psaumes peut adoucir les émotions amères.

Quand nous sommes enfermés en nous-mêmes dans le ressentiment, l’amertume, la colère ou le désespoir, ces émotions deviennent profondément destructrices. Elles donnent à notre vie un goût amer. Les Psaumes peuvent prendre des sombres émotions et les transformer en quelque chose qui donne la vie.

Les Psaumes, a écrit Calvin : « vont principalement nous enseigner et nous exercer à porter la croix. . . de sorte que les afflictions qui sont les plus amères et les plus sévères pour notre nature, deviennent pour nous douces, parce qu’elles viennent de [Christ]. »

6. Prier à l’aide des Psaumes nous garde de la dangereuse piété individualiste.

Dans nos cultures occidentales nous concevons notre christianisme comme quelque chose qui est : « moi et Dieu » ; mais, plus fondamentalement celui-ci est : « nous et Dieu » – où « nous » signifie l’église de Jésus Christ dans le monde entier et dans tous les âges. Quand nous comprenons bien les Psaumes, nous savons qu’ils n’ont de sens que quand nous nous souvenons que nous appartenons – et que nous prions ou louons – avec tout le peuple de Christ.

Un universitaire a écrit :
Quand vous lisez les Psaumes. . . vous priez, chantez, et lisez à côté d’une immense foule de fidèles témoins au travers des âges. Les paroles que vous prononcez ont été dites des milliers de fois – même des millions — dans les temps passés. . . Tandis que vous lisez ou chantez ou priez, à votre droite se tiennent Moïse et Myriam, en face de vous David et Salomon agenouillés. . . tandis que de derrière parviennent les voix de Jérôme, Saint Augustin. . . Luther, Calvin, et bien plus —tellement plus !

7. Prier à l’aide des Psaumes nous réveille pour réchauffer notre relation avec Dieu.

Finalement, prier à l’aide des Psaumes est l’antidote de Dieu contre la froideur du cœur dans notre marche avec Christ. Nous savons que nous devons trouver que les vérités de l’évangile et la personne de Jésus Christ sont passionnantes et qu’elles réchauffent le cœur, mais la réalité est que parfois nous nous sentons si froids, ternes, vides de tout zèle et de toute ferveur. Comment pouvons-nous être sortis de ce réfrigérateur spirituel et amenés dans le four de l’amour fervent pour Christ ? Les Psaumes sont une part significative de la provision que Dieu nous a donnée justement pour ce besoin et dans ce but.

Vous ai-je persuadés ? Je l’espère ! Je serais si heureux de vous attirer dans la même passion pour les Psaumes qui a depuis longtemps stimulé mes affections pour Dieu.

Note de l’éditeur :
Ceci est est un extrait adapté de Teaching Psalms (Enseigner les Psaumes), volume un.

Partager
EN VOIR PLUS
Chargement