5 clés efficaces pour l’évangélisation des étudiants

Bill Bright, fondateur de Campus pour Christ a dit un jour : « Si l'on peut gagner le campus d'aujourd'hui, on peut gagner le monde de demain ». Sans aucun doute, les campus universitaires sont l'un des ministères les plus stratégiques du monde. Non seulement ils contiennent les dirigeants de demain, mais en plus, de nos jours, les étudiants cherchent de plus en plus à avoir un impact avec leur vie.

J'ai eu le privilège d'interagir avec beaucoup de pasteurs d'églises locales ayant un grand désir de toucher les étudiants, mais qui, pour différentes raisons, n'ont pas vu le succès espéré.

Comme j'ai travaillé parmi les étudiants pendant plus de 20 ans en partenariat avec l'église locale, j'aimerais proposer cinq pistes qui, d'après mon expérience, fonctionnent bien.

1. Adopter un plan de prière

La première étape est trop facilement oubliée : adopter un plan de prière pour toucher les étudiants par l'évangile de Jésus-Christ. À travers l'histoire et les mouvements du monde entier, à chaque fois qu'il y a eu une grande intervention du Saint-Esprit, Dieu semblait avoir préparé le terrain en appelant son peuple à la prière.

En pratique :

  1. Constituez une équipe de prière pour vous soutenir particulièrement dans la prière pour le campus.
  2. Utilisez les réseaux sociaux. Nous avons un système Twitter qui envoie chaque semaine des sujets de prières à plusieurs centaines d'abonnés, leur demandant de prendre un moment pour prier pour nous.
  3. Les succès encouragent. Faites en sorte de les partager tout en vous rappelant que la réussite vient de la foi et pas forcément des résultats.

2. Ayez une approche relationnelle

Une des erreurs les plus communes des églises locales dans leur approche vient d'un manque de compréhension de ce dont les étudiants ont vraiment besoin. De nos jours, il y a la nécessité de plus en plus grande d'adopter une stratégie de préévangélisation avant d'entamer une vraie conversation à propos de l'évangile avec un non-croyant. Le concept « venez et prenez », le porte-à-porte, le traité sur les quatre lois spirituelles et autres pratiques des années 70 à 80 ne sont plus aussi bien reçus. En bref, gagner les étudiants à Christ est plus un processus dans le temps qu'un événement ponctuel. Ce processus ne peut pas être accéléré. Bien sûr, Dieu agit comme Il l'entend et des personnes viennent à Christ tous les jours après avoir entendu une prédication sur l'évangile pour la première fois. Mais personnellement, je suis pour une approche plus relationnelle, en particulier dans le cadre de l'évangélisation parmi les étudiants.

En pratique :

  1. Vingt à trente heures par semaine, c'est le temps idéal à consacrer pour rencontrer les étudiants et gagner du terrain. De toute évidence, il serait louche de voir un homme de la quarantaine déambuler dans les couloirs d'une résidence universitaire. La discrétion et le bon sens sont donc de mise.
  2. Être présent dans les lieux où ils se réunissent, participer à la vie du campus et aux évènements est essentiel. Les relations sont ainsi construites dans un cadre informel, sur le terrain des étudiants.
  3. La priorité est de construire une amitié. Soyons donc patients avant de lancer une discussion spirituelle. Comme tout bon pêcheur le sait, la patience est la clef du succès. Pour une multitude de raisons, les étudiants d'aujourd'hui sont sceptiques. Consolider la confiance est donc impératif. Beaucoup de pasteurs bien intentionnés ont tendance à lancer trop rapidement la conversation sur des sujets spirituels.

3. Engagez une équipe

Avant de laisser tomber cette suggestion à cause du manque de ressources, pensez à proposer des stages à des étudiants diplômés, ayant une expérience du leadership dans des ministères sur le campus en tant qu'étudiants. Ces stagiaires à plein temps seraient responsables de trouver leurs ressources financières à 100 %, leurs avantages et le budget de la mission. BEAUCOUP d'étudiants aimeraient avoir l'opportunité de servir l'église locale en touchant les universitaires et s'engager de cette manière. Employer un pasteur pour diriger et former une équipe d'un ou deux hommes, ou une ou deux femmes, crée une dynamique et multiplie les heures sur le campus.

En pratique :

  1. Idéalement, les stages seraient un premier engagement de deux ans. Une durée plus longue rend le recrutement plus difficile et une durée plus courte suffit à peine pour atteindre les étudiants et en faire des disciples.
  2.  Les stages doivent être attractifs pour recruter des candidats de qualité, avec par exemple une structure de coaching, un ou deux cours (en ligne ou hybride), des invitations à participer à la réunion hebdomadaire des membres de l'église, etc.
  3. Ne vous attendez pas à ce qu'un stagiaire contribue efficacement au campus s'il ou elle n'a pas reçu la formation nécessaire.

4. Gagnez un grand nombre en vous concentrant sur un petit

Beaucoup d'églises ont tendance à valoriser les réunions rassemblant beaucoup de personnes plutôt que les plus petits groupes. En regardant la vie de Jésus, notre modèle, on remarque que même s'il consacrait du temps à prêcher et enseigner les foules, il passait la plupart de son temps avec ses douze disciples. La stratégie de Jésus pour toucher le monde passait par cette approche personnelle en comité réduit. De plus, un modèle de discipulat basé principalement sur un enseignement de type scolaire ne produit pas beaucoup de fruits.

En pratique :

  1. Apprenez à connaître l'université que vous voulez toucher. Il y a beaucoup de questions auxquelles trouver des réponses avant de déterminer une stratégie. Prenez en compte les problèmes tels que le climat spirituel sur le campus, la démographie des étudiants, l'accessibilité des bâtiments et la présence de ministères déjà existants.
  2. Élaborez un plan pour rencontrer les nouveaux arrivants et les aider à s'installer lors de leur déménagement. La première semaine de cours est la plus facile pour accueillir les étudiants sur le campus.
  3. Il est indispensable de construire de vraies relations, car les étudiants auront vite fait de trouver leur rythme de vie avec leurs endroits préférés pour manger, leurs horaires pour la salle de sport, les rencontres pour jouer au foot ou les heures de révisions. Observez et posez des questions. Trouvez un moyen d'entrer dans cette routine tout en priant pour trouver une place dans cette petite communauté.
  4. Une fois que la relation est établie, priez pour trouver le bon moment pour annoncer l'Evangile. Avant de croire, il faut entendre, et le meilleur contexte pour entendre l'Evangile, c'est après avoir observé ses effets. L'Evangile appelle à prendre une décision. Toute conversation évangélisatrice doit finir avec une invitation à recevoir Christ. Proposez à ceux qui ne sont pas prêts pour cette invitaiton d'explorer un à un les arguments de Christ dans un petit groupe d'étude biblique.
  5. Soyez un modèle pour les nouveaux convertis autant que possible, car leur ciment n'a pas encore durci. Ils tirent quotidiennement des conclusions sur ce que signifie suivre Christ en observant comment vous vivez.
  6. Mettez l'Evangile en priorité avec un entraînement et un enseignement basés sur la grâce. La longévité et la bonne santé de votre ministère dépendent de ce que Jésus a fait pour nous, pas ce que nous faisons pour lui.

5. Organisez activement des projets pendant l'été et des voyages à l'étranger

Ce sont d'excellents outils pour entraîner les étudiants à la mission pendant les quelques années où ils sont avec vous. Nous avons eu des retours incroyables des investissements de nos projets d'été dans les vies et le développement du leadership de nos étudiants. Ces opportunités sont particulièrement appropriées pour l'entraînement sur le terrain et la formation de disciples parmi les chrétiens qui répondent à l'appel de la grande mission. Les étudiants d'aujourd'hui ne cherchent pas seulement à faire la différence par leur vie, mais aussi à faire la différence ensemble.

En pratique :

  1. Discutez avec autant de leaders de ministères parmi les étudiants que possible pour apprendre ce qu'ils font pendant l'été. Chaque organisation a ses propres points forts et beaucoup ont des années d'expérience derrière elles. Prenez le meilleur de ce que chacune d'elles propose et développez vos propres projets.
  2. Profitez des vacances au printemps et en été pour organiser des voyages à l'étranger et construire des équipes. Vivre la mission ensemble soude les groupes.
  3. Les missions d'été sont utiles pour développer les convictions ecclésiastiques. Beaucoup de ministères parmi les étudiants insistent sur l'importance de l'église locale, alors que d'autres, volontairement, ne le font pas.

Traduction : Charlotte Delbecque

Partager
EN VOIR PLUS
Chargement