Aidez-nous à produire des ressources gratuites pour la francophonie.

×

10 raisons pour lesquelles vous devriez prêcher à travers l’épître aux Romains

Au tout début de mon ministère de pasteur principal, j’ai pensé qu’il serait bon que je prêche à travers l’épître aux Romains. L’église semblait en avoir envie et j’avais l’intention de rester dans cette église pendant de nombreuses années. J’ai donc pensé que cette épître constituerait une bonne base théologique pour un ministère à long terme. John Piper a attendu la fin de son ministère pastoral pour prêcher sur l’épître aux Romains. Je n’avais pas autant de sagesse, et je l’ai fait tout de suite.

Même si je pensais pouvoir faire un meilleur travail des années plus tard, je ne regrette pas d’avoir prêché sur les Romains si tôt. Je n’avais aucune idée de tout ce que ce livre allait apporter à notre église. Bien des années plus tard, je peux dire avec conviction et affection que vous devez prêcher l’épître aux Romains. J’ai énuméré 10 raisons ci-dessous, mais il en existe bien d’autres.

1) Vous allez prêcher l’Évangile.

Depuis la salutation (Ro 1:1) jusqu’à la doxologie (Ro 16:25), l’Évangile sature ce livre. Romains nous enseigne notre besoin de l’Évangile (Ro 1:18-3:20), la provision de l’Évangile (Ro 3:21-5:21), notre croissance dans l’évangile (Ro 6-8), la souveraineté de Dieu et l’Évangile (Ro 9-11), et notre vie ensemble dans l’Évangile (Ro 12-16). Cette épître ancrera votre église dans l’Évangile.

2) Vous direz à votre église ce que Paul a enseigné aux premières églises.

Vous êtes-vous déjà demandé ce que Paul a enseigné aux croyants de Lystre, Derbe, Iconium, Philippes, Thessalonique, Bérée, etc. ? Paul a adressé l’épître aux Romains à une église qu’il n’avait pas encore pu visiter. Ce qu’il leur a écrit est ce qu’il l’aurait enseigné s’il avait été là en personne. Si cela était fondamental pour l’église primitive, alors cela reste certainement fondamental pour nos églises.

3) Vous aiderez les membres de votre église à faire face à de nombreuses questions difficiles mais nécessaires

Qu’advient-il des personnes qui n’ont jamais entendu l’Évangile ? L’homosexualité est-elle vraiment un péché ? Les juifs sincères sont-ils vraiment des incroyants ? Les gens ne sont-ils pas vraiment bien intentionnés ? Comment un Dieu d’amour peut-il punir le péché ? Tout cela se trouve dans ce livre et bien plus encore.

4) Vous aiderez les membres de votre église à penser de manière systématique et théologique.

L’organisation et la présentation de l’argumentation de Paul façonneront la pensée de vos collaborateurs. Dans notre culture, où le sentiment l’emporte sur la raison, ce livre offre un antidote bienvenu. Vos participants se familiariseront avec la foi, la grâce, la rédemption, la justification, la propitiation, la sanctification, l’élection et la prédestination. Paul considérait ces sujets comme nécessaires pour l’église parce qu’ils existent.

5) Vous aiderez votre troupeau à réfléchir soigneusement à l’élection et à la prédestination. De plus, vous cultiverez en eux un cœur pour l’évangélisation chauffé à blanc.

Un grand amour pour les doctrines de la grâce peut-il alimenter et enflammer un cœur pour l’évangélisation et les missions ? Voilà ce qui s’est passé pour Paul, et c’est ce qui est prévu pour nous. Romains 9:1-10:1 est une présentation de l’élection et de la prédestination : elle exalte Dieu, brise l’orgueil et ravive l’âme, tout en étant prise en sandwich dans l’appel de l’apôtre pour le salut de ses proches. Paul est un modèle non seulement dans la façon qu’il a de comprendre ces vérités, mais aussi dans la façon dont nous devons les prêcher.

6) Vous aiderez les membres de votre église à aborder les questions raciales dans une optique évangélique.

Comme la plupart des églises du NT, l’église de Rome était initialement dominée par des juifs et quelques païens. Mais l’empereur a chassé les Juifs de Rome pendant quelques années, si bien que l’église était libre de manger du porc au barbecue lors de son pique-nique estival annuel. Je prends quelques libertés ici, mais vous voyez ce que je veux dire. Lorsque les Juifs sont revenus à Rome, il semble que la judéité de l’église ait disparu et qu’une atmosphère plus favorable aux Gentils ait été mise en place. Les frictions qui s’ensuivirent furent probablement la raison pour laquelle on avait si désespérément besoin de Paul. Il a donc écrit l’épître aux Romains pour les aider à résoudre certaines de leurs tensions raciales jusqu’à sa propre venue.

7) Vous aiderez votre église à apprendre à gérer les questions litigieuses.

Il n’y avait pas que des questions raciales. Il y avait aussi des tensions entre les croyants les plus faibles et les plus forts. Chaque église doit déterminer ce sur quoi elle va mourir, se battre, se disputer, s’acharner ou simplement discuter. Les conseils, les principes et les commandements que l’on trouve dans Ro 12:1-15:13 sont essentiels pour l’unité de nos églises. Mais prêcher à travers ce livre aide tout le monde à voir que la façon dont nous traitons les questions litigieuses est une branche issue de la racine et du tronc de l’Évangile.

8) Vous préparerez les membres de votre église à bien mourir.

J’ai lu Romains 8:18-39 dans de nombreuses chambres d’hôpital et je peux difficilement imaginer un plus grand texte à lire au chevet d’un saint mourant que Ro 8:18 : « J’estime d’ailleurs qu’il n’y a aucune commune mesure entre les souffrances de la vie présente et la gloire qui va se révéler en nous ». Le seul encouragement comparable dans mon esprit se trouve à la fin de Romains 8. Prêcher à travers ce livre vous fait passer par l’angoisse et la frustration de Romains 7, ce qui vous remplit de conviction et de confiance dans le glorieux huitième chapitre.

9) Vous ne serez jamais à court de sermons à prêcher aux funérailles.

Lisez Romains 1:16-17 ; 3:21-26 ; 4:16-25 ; 5:1-5 ; 5:6-11 ; 8:1-39.

10) Vous exalterez Jésus !

Jésus est l’Évangile. En prêchant l’épître aux Romains, vous mettrez Jésus en valeur, et vous, et les membres de votre église, ne ferez que l’aimer davantage.

Donc, oui, très tôt, j’ai commencé à prêcher à travers l’épître aux Romains. Je n’avais pas prévu de planifier un calendrier de prédication. J’ai simplement prêché le texte suivant, puis le suivant. Parfois en prêchant un verset, parfois un mot, parfois un paragraphe. Cela a pris beaucoup de temps – vraiment beaucoup de temps. Stéphanie était en première année de primaire quand j’ai commencé ; elle était en première année d’université quand j’ai terminé. À l’exception de deux autres séries, le reste du temps s’est déroulé dans Romains. Bien que je ne recommanderais pas de prendre autant de temps, je dois dire que James Montgomery Boice a fourni un exemple d’une longue série de Romains qui a été fructueuse. J’ai été témoin de la même chose ici.

L’effet sur notre église a été profond. L’Évangile est devenu central dans notre vie. La prédication exposée est devenue un trésor. Nous avons appris à aimer une théologie riche. L’élection et la prédestination n’étaient plus des questions de troisième ordre. Les gens se convertissaient, se faisaient baptiser et rejoignaient l’église. Dix à quinze hommes qui ont grandi avec cette série de prédications sont maintenant pasteurs. Je ne suis pas sûr qu’il s’agissait d’un réveil tel que nous avons tendance à le concevoir, mais il n’en était pas loin.

Frères, vous devez prêcher à travers Romains !

Note de l'éditeur : 

Quelques commentaires :

NB : Soutenez notre projet pour produire un commentaire gratuit par livre de la Bible en Francais

EN VOIR PLUS
Chargement