×

10 problématiques que l’Évangile a résolues dans l’Église de Corinthe

Il n’est pas surprenant qu’une Église rencontre des problèmes de péché. Une Église est un groupe de pécheurs – des pécheurs sauvés et repentis, oui, mais toujours pécheurs.

Si c’est le cas pour un groupe de chrétiens de longue date, imaginez une Église composée entièrement de bébés chrétiens. Lorsque Paul a écrit la lettre de 1 Corinthiens à l’Église de Corinthe, les croyants n’étaient pas chrétiens depuis plus de trois ans. Ils étaient tous des jeunes convertis. Ils n’avaient pas de générations de chrétiens dans leur culture. Aucun d’entre eux n’avait grandi dans un foyer chrétien.

Il n’est donc pas surprenant que la première Église corinthienne ait continué à partager certaines des valeurs mondaines de Corinthe dans le domaine du leadership, du sexe et d’autres sujets. Après avoir entendu des rapports troublants sur l’Église de Corinthe et reçu une lettre que l’Église lui a écrite, Paul a répondu en écrivant 1 Corinthiens. Son but le plus fondamental est d’exhorter les membres de l’Église de Corinthe à vivre comme ils sont : « des saints » ou le peuple saint de Dieu (1 Cor. 1:2).

Le seul thème qui sous-tend tout ce que Paul écrit dans 1 Corinthiens est l’Évangile. Une façon de définir l’Évangile peut être formulée ainsi : Jésus a vécu, il est mort et est ressuscité pour les pécheurs et Dieu vous sauvera si vous vous détournez de vos péchés et faites confiance à Jésus. C’est une bonne nouvelle, non seulement pour les non-chrétiens, mais aussi pour les chrétiens. Et cela devrait affecter tout ce qui touche à notre façon de vivre.

Dans 1 Corinthiens, Paul utilise à plusieurs reprises les mots « Évangile » et « proclamer l’Évangile » (1 Cor. 1:17 ; 4:15 ; 9:12, 14, 16, 18, 23 ; 15:1-2), et le concept imprègne toute la lettre. « Christ crucifié » (1 Cor. 1:23) et ressuscité (1 Cor. 15) est au centre de l’épître.

Le seul thème qui sous-tend tout ce que Paul écrit dans 1 Corinthiens est l’Évangile.

L’Évangile résout toutes les questions que Paul aborde dans 1 Corinthiens car l’Évangile (et ses présupposés et conséquences) est décisif dans toutes les questions relatives à la façon dont les chrétiens doivent vivre. Le lien entre les problèmes des Corinthiens et les solutions évangéliques est généralement direct (par exemple, 1 Cor. 1:10-4:21 ; 8:1-11:1 ; 15), mais parfois la solution présuppose l’Évangile (par exemple, 1 Cor. 11:2-16) ou découle de l’Évangile (par exemple, 1 Cor. 7 ; 12-14).

Voici comment l’Évangile résout les 10 problèmes principaux que Paul aborde dans 1 Corinthiens.

Numéro 1 (1 Cor. 1:10-4:21)

Problème. Certains chrétiens de Corinthe étaient divisés au sujet des enseignants de l’Église. Ils ont adopté les valeurs de leur société romaine, qui se divisait en fonction de l’appartenance ethnique (par exemple, Juifs contre Gentils) et du rang social (sages contre insensés, puissants contre faibles, nobles de naissance contre faibles et méprisés). La culture romaine valorisait une rhétorique raffinée et considérait le message d’un Messie crucifié comme une folie.

La solution de l’Évangile. Le « Christ crucifié » est la puissance et la sagesse de Dieu (et confond les valeurs romaines). Dieu utilise les enseignants de l’Église pour planter et arroser l’Église, mais Dieu seul donne la croissance. Ne vous vantez donc pas en particulier des enseignants de l’Église, car ils ne sont que des serviteurs du Christ. Glorifiez-vous dans le Seigneur.

Numéro 2 (1 Cor. 5:1-13)

Problème. Certains chrétiens corinthiens toléraient l’inceste.

La solution de l’Évangile. Purgez le malin du milieu de vous parce que le Christ, notre agneau de la Pâque, a été sacrifié.

Numéro 3 (1 Cor. 6:1-11)

Problème. Certains chrétiens de Corinthe engageaient des poursuites en justice les uns contre les autres.

La solution de l’Évangile. Ne vous trompez pas et n’escroquez pas vos propres frères, car les injustes n’hériteront pas du royaume de Dieu. Le péché impénitent caractérisait autrefois votre vie, mais Dieu vous a lavé, sanctifié et justifié au nom du Seigneur Jésus-Christ et par l’Esprit de Dieu.

Numéro 4 (1 Cor. 6:12-20)

Problème. Certains chrétiens de Corinthe excusaient l’immoralité sexuelle parce qu’elle se produit à l’extérieur du corps.

La solution de l’Évangile. Votre corps est important, car Dieu le ressuscitera comme il a ressuscité le Seigneur. Votre corps est un membre du Christ, vous ne devez donc pas en faire un membre d’une prostituée. Vous n’avez pas le droit de faire ce que vous voulez de votre corps, car il appartient à Dieu, et il lui appartient parce qu’il vous a racheté au prix de la vie de son Fils. Glorifiez donc Dieu avec votre corps en ne commettant pas d’immoralité sexuelle.

Numéro 5 (1 Cor. 7:1-40)

Problème. Certains chrétiens corinthiens étaient dans l’erreur dans le domaine du mariage et du célibat.

La solution de l’Évangile. Dieu donne gracieusement le célibat aux uns et le mariage aux autres. Menez la vie que le Seigneur vous a assignée. (Et ne devenez pas un esclave des hommes parce que Dieu vous a acheté à un grand prix : le Christ crucifié). Si vous vous mariez, mariez-vous « seulement [que ce soit] dans le Seigneur ».

Numéro 6 (1 Cor. 8:1-11:1)

Problème. Certains chrétiens de Corinthe mangeaient la nourriture offerte aux idoles d’une manière qui n’édifiait pas leur prochain ou d’une manière qui participait aux démons.

La solution de l’Évangile. Ne faites pas trébucher votre frère, car le Christ est mort pour ce frère. Soyez prêt à renoncer à vos droits pour l’amour de l’Évangile. Vous ne pouvez pas avoir part à la fois (1) au corps et au sang du Christ et (2) aux démons.

Numéro 7 (1 Cor. 11:2-16)

Problème. Les chrétiens de Corinthe pouvaient porter (ou ne pas porter) des couvre-chefs d’une manière qui bafouait avec défi le beau dessein de Dieu pour les maris et les femmes.

La solution de l’Évangile. Le mari est à la femme ce que le Père est au Christ. C’est-à-dire que la relation mari-femme reflète la relation Père-Christ en référence à l’autorité et à la soumission.

Numéro 8 (1 Cor. 11:17-34)

Problème. Certains chrétiens corinthiens plus aisés abusaient de la Cène en marginalisant les chrétiens pauvres.

La solution de l’Évangile. Jésus a donné son corps et son sang pour l’Église, alors ne la méprisez pas. Quand vous célébrez la Cène, vous proclamez sa mort jusqu’à ce qu’il vienne. Ainsi, lorsque vous célébrez la façon dont Jésus a sacrifié sa vie pour vous, partagez la nourriture entre vous de manière sacrificielle.

La façon dont Paul aborde les problèmes du péché dans l’Église corinthienne est modélisante pour la façon dont nous devrions aborder les problèmes du péché dans nos Églises aujourd’hui.

Numéro 9 (1 Cor. 12:1-14:40)

Problème. Certains chrétiens de Corinthe donnaient la priorité à des dons spirituels de moindre valeur et n’utilisaient pas leurs dons pour édifier le corps du Christ dans l’amour.

La solution de l’Évangile. Poursuivre l’amour (que l’Évangile incarne) en désirant ardemment les dons spirituels qui construisent le corps du Christ baptisé de l’Esprit et en les utilisant.

Numéro 10 (1 Cor. 15:1-58)

Problème. Certains chrétiens de Corinthe niaient que Dieu ressuscitera les croyants physiquement.

La solution de l’Évangile. Le Christ est mort pour nos péchés et Dieu l’a ressuscité physiquement. Si Dieu ne ressuscite pas les croyants physiquement, alors il n’a pas ressuscité le Christ physiquement. Mais il a ressuscité le Christ physiquement et donc il ressuscitera les croyants physiquement.

Cure d’Évangile

La façon dont Paul aborde les problèmes du péché dans l’Église corinthienne est modélisante pour la façon dont nous devrions aborder les problèmes du péché dans nos Églises aujourd’hui.

Quand vous rencontrez un problème de péché, l’Évangile est la solution.

EN VOIR PLUS
Chargement