×

Lorsque vous recevez de l’argent de façon inattendue, quelle est la première chose que vous voulez en faire ?

Luella et moi en étions aux premiers jours de notre ministère, avec deux enfants affamés, et nous arrivions à peine à vivre avec le maigre salaire que notre petite église pouvait nous verser. Je dois avouer qu’à cette époque, je luttais beaucoup avec l’envie et je me demandais souvent ce que Dieu faisait.

Un après-midi, une enveloppe anonyme contenant un chèque de 100 dollars est arrivée par la poste. Il me semblait qu’il s’agissait d’un million de dollars, et j’ai immédiatement commencé à planifier toutes les façons dont je le dépenserais.

J’ai couru et l’ai montré à Luella. Elle l’a regardé un instant et a prononcé ces mots dévastateurs : « Paul, nous nous en sortons bien, et nous ne nous attendions pas à cet argent. Pourquoi ne pas le donner à quelqu’un de moins fortuné ? »

Je n’arrivais pas à croire ce que j’entendais ; j’étais persuadé que ma femme avait perdu la raison ! J’ai senti mes rêves me filer entre les doigts alors que je le donnais à contrecœur à une famille plus démunie de notre église.

Ce moment, bien qu’embarrassant, était (et est toujours) une bénédiction de Dieu. Bien sûr, j’aurais pu interpréter ces 100 dollars comme un « don parfait qui vient d’en haut » (Jacques 1:17, ce qu’il est devenu pour une famille moins fortunée que la nôtre), mais il y avait une bénédiction bien plus grande qu’un coup de pouce temporaire sur notre compte bancaire.

L’argent est une bénédiction car il révèle ce qui gouverne nos cœurs.

L’argent est une bénédiction car il révèle ce qui gouverne nos cœurs.

« D’où viennent les conflits et d’où viennent les luttes parmi vous ? N’est-ce pas de vos passions qui combattent dans vos membres ? Vous désirez et vous ne possédez pas; vous êtes meurtriers et jaloux, et vous ne pouvez rien obtenir; vous avez des luttes et des conflits… Quand vous demandez, vous ne recevez pas parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions. » (Jacques 4:1-3)

Que révèle l’argent sur ce qui gouverne votre cœur ? « Si seulement j’avais autant d’argent, je serais satisfait. » Ou encore : « Si seulement je pouvais me permettre de  _______, alors je serais satisfait. »

Combien de personnes ont cru à ces mensonges et se sont retrouvées le cœur et le portefeuille vides ?

Si vous êtes humblement disposé à regarder, vos désirs et l’utilisation de l’argent vous aideront à voir ce qui se bat pour la domination de votre cœur. C’est une bénédiction de Dieu qui vous sauve.

« Donne-lui et que ton cœur ne rechigne pas à le faire, car, à cause de cela, l’Eternel, ton Dieu, te bénira dans tous tes travaux et dans toutes tes entreprises. » (Deutéronome 15:10)

L’argent est une bénédiction car il nous permet de répondre aux besoins des autres.

« Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. » (Actes 20:35)

En termes simples, vous et moi nous considérons toujours comme un conteneur ou un conduit pour l’argent que Dieu nous donne.

Soit nous voulons que l’argent s’arrête avec nous (conteneur) parce que nous avons conçu de nombreuses façons de rendre notre vie plus agréable, soit nous nous considérons comme un pipeline (conduit) et nous sommes enthousiastes à l’idée que l’argent puisse bénir et profiter à la vie des autres.

Dieu n’a pas simplement pourvu à nos besoins, mais en pourvoyant à nos besoins, il nous a permis d’être un moyen de pourvoir aux besoins des autres.

Si vous vous donnez au style de vie conduit par le Royaume de Dieu, vous pouvez regarder votre argent faire des choses qui ont littéralement des conséquences éternelles.

« Honore l’Eternel avec tes biens et avec les premiers de tous tes produits! Alors tes greniers seront abondamment remplis et tes cuves déborderont de vin nouveau. » (Proverbes 3:9-10)

Ainsi, lorsque vous utilisez votre argent, que vous en ayez beaucoup ou peu, et qu’il soit budgété ou qu’il s’agisse d’une prime surprise, n’oubliez pas que l’argent ne demande pas seulement votre investissement financier, mais aussi l’allégeance de votre cœur.

La lutte avec l’argent nous rappelle constamment que nous vivons toujours dans une zone de danger spirituel. La guerre continue et nous devons être prêts à nous battre jusqu’à ce que le dernier ennemi soit sous le pied du Seigneur de la grâce, qui nous conduira dans un endroit où le danger n’existe plus.

 

Que Dieu nous bénisse,

Paul Tripp

 

Questions de réflexion

  1. Comment avez-vous dépensé de l’argent de façon inattendue ces derniers temps ? Que révèlent vos récentes dépenses (budgétisées ou non) sur ce qui peut gouverner votre cœur ?
  2. Êtes-vous prêt à examiner honnêtement vos dépenses ? Êtes-vous déjà sur la défensive et justifiez-vous certains domaines de vos finances ? Pourquoi pouvons-nous être transparents et sans crainte ?
  3. En quoi les dons matériels que vous pouvez vous permettre avec votre argent vous rappellent-ils la bonté de Dieu ? Louez-le pour ceux d’aujourd’hui et permettez-leur de stimuler le culte pour tous les dons qu’il vous a prodigués.
  4. Comment pouvez-vous être un conduit pour le Royaume de Dieu dans les jours, les semaines et les mois à venir ? Soyez précis. Quelles sont les bénédictions qui peuvent en résulter lorsque vous choisissez d’être un conduit et non un récipient ?
  5. Réfléchissez à toutes les façons dont Dieu a été généreux envers vous, tant spirituellement que matériellement. Comment cette méditation pourrait-elle changer radicalement votre façon d’interagir avec les gens, le temps et l’argent ?

Traduit à partir de How Did You Spend Your Stimulus Check?

EN VOIR PLUS
Chargement