Conférence pour femmes "Malachie, le maitre de l'univers à un message pour vous" à Strasbourg les 21 et 22 octobre et Grasse les 4 et 5 novembre.

×

Pendant l’été 2018, alors que je participais à une formation intensive de Worship Matters avec Bob Kauflin, j’ai entendu pour la première fois Sa grâce est plus grande (His mercy is more en version originale).

Le refrain (adapté en français) est le suivant :

Inépuisable, ferme et constante, nos péchés abondent, sa grâce est plus grande.

Inépuisable, ferme et constante, nos péchés abondent, sa grâce est plus grande.

Écrit par Matt Papa et Matt Boswell, ce cantique s’inspire d’une lettre et d’un sermon de John Newton datant de 1767. Voici un extrait de cette lettre :

“N’êtes-vous pas émerveillés parfois, de cette espérance – quoique pauvres et nécessiteux, le Seigneur pense à vous ? Mais que tout ce que vous ressentez ne vous décourage point. Car si notre Médecin est tout-puissant, notre état ne peut être désespéré, et s’Il ne rejette aucun de ceux qui viennent à Lui, pourquoi devriez-vous craindre ? Nos péchés sont nombreux, mais Ses miséricordes sont encore plus nombreuses : nos péchés sont grands, mais Sa justice est plus grande : nous sommes faibles, mais Il est puissant.”

Fidèle à sa lettre, les péchés de Newton étaient nombreux.

Il a renié sa foi quand il était jeune. Il est devenu marin, mais a ensuite déserté la Royal Navy. En guise de punition, il a été envoyé pour travailler sur le navire négrier Greyhound. Même dans une atmosphère aussi cruelle et inhumaine, le comportement haineux de Newton est devenu célèbre au sein de l’équipage.

Un jour, au cours d’une terrible tempête en mer, il a crié comme un appel à l’aide : « Seigneur, ayez pitié de nous ! ». Les rescapés à bord du bateau ayant à peine survécu, Newton commence à réfléchir à l’appel qu’il avait lancé. Une première question lui vient en tête : Quel genre de Dieu pourrait aimer un pêcheur comme moi ?

Au cours des décennies suivantes, Newton a trouvé la réponse. Il finit par devenir un prêtre anglican et un abolitionniste. Compte tenu de son horrible passé, en particulier de son implication dans la traite des esclaves, la miséricorde de Dieu devient le thème qui définit sa vie.

Newton est surtout connu aujourd’hui pour un hymne qu’il a écrit en 1773 : Faith’s Review and Expectation. Le titre n’a pas été retenu, pas plus que la mélodie originale. Mais les paroles, oui. Au fil des ans, l’hymne se fait connaître par ses deux premiers mots – Amazing Grace.

His Mercy is More a l’allure d’une chanson de marins irlandais. On peut supposer que Newton pensait à cet affreux navire négrier lorsqu’il a écrit ce sermon des années plus tard. L’homme lié à jamais à la grâce de Dieu allait vivre toute sa vie dans l’admiration de la miséricorde de Dieu.

Il se peut que Newton ait pensé aux mots écrits par le prophète de l’Ancien Testament Michée :

« Quel Dieu est semblable à toi ? Tu pardonnes la faute, tu oublies la révolte du reste de ton héritage. Il ne garde pas sa colère à toujours, car il prend plaisir à la bonté. Il aura encore compassion de nous, il piétinera nos fautes. Tu jetteras au fond de la mer tous leurs péchés. »

Michée 7:18-19 S21

Dès que j’ai entendu ce chant, j’ai su que je voulais le traduire et donner aux églises françaises la possibilité de chanter ce merveilleux hymne à la grâce de Dieu. La traduction de ce chant a été un véritable défi en raison de la richesse du vocabulaire. Nous avons également estimé qu’il était important de conserver, non seulement le schéma de rimes intact, mais aussi de trouver un moyen de conserver l’allitération dans le titre du refrain, de sorte que « His Mercy is More » est devenu « Sa Grâce est plus Grande ». Ce fut un travail d’amour pour l’équipe d’Hymnes 21 et bien qu’elle soit imparfaite, comme toutes les traductions, nous sommes très heureux du résultat. Enfin, je voudrais partager avec vous ce chant qui a tant compté pour moi et je prie pour qu’il soit une bénédiction pour vous et votre église.

Le chant est tellement populaire en anglais qu’on trouve plus d’une douzaine de versions différentes sur YouTube. Notre préférée, réalisée par Matt Boswell et quelques étudiants de Boyce College, est disponible ici.  Vous avez aussi la possibilité d’écouter trois autres versions de ce chant en français.

  1.  Notre petite équipe d’Hymnes 21 vous propose une version simple, facilement adaptée pour une église petite ou grande, qui est très proche de l’original en anglais (Voix principale Jean-Marc Bogetto)
  2. La chorale suisse Psalmodie fait une interprétation bien joueuse qui est magnifique.
  3. Notre ami Philippe Viguier a aussi interprété ce chant sur sa chaine YouTube « Pasteur et compagnie » qui est très beau.

La partition de Sa Grâce est Plus Grande est disponible ici.

Article par Kevin Stauffer, adapté d’un article de Jim Kilam (lien)

EN VOIR PLUS
Chargement