×

Organiser un “Parcours Découverte Implantation” dans votre église locale

« Le PDi n’est-il pas exactement ce qu’il nous faut ? » Je me vois encore interpeller le conseil car notre église avait tendance à perdre son élan missionnel ! Les besoins internes des croyants prenaient le dessus et absorbaient l’essentiel de notre énergie. C’était d’autant plus regrettable que nous avions l’opportunité d’implanter une autre assemblée dans une ville voisine. La question avait été abordée dans des prédications, mais il nous fallait aussi prendre un temps à part pour reconsidérer la mission que Christ nous a confiée, prendre mieux conscience des besoins qui nous entourent et changer peu à peu nos orientations.

Les objectifs du PDi

Ce parcours, créé par la commission implantation du Conseil National des Évangéliques de France, sur la base d’un Manuel de Timothy Keller et J. Allen Thompson, ne s’adresse pas uniquement aux implanteurs ou équipes d’implantations. Il est pertinent pour une église existante, lui rappelle les principes missionnels fondamentaux et l’aide à mieux appréhender son rôle dans le contexte où Dieu l’a placée. L’intitulé du programme aurait pu être « Parcours Découverte Évangélisation & Implantation », car le premier bénéfice du PDi est de favoriser l’engagement local de la communauté. Il permet bien sûr aussi de la préparer à l’implantation, initiant ses responsables et membres aux différentes étapes à franchir.

La formule du PDi

Le programme pédagogique est composé de 8 sessions interactives de 3h.  À titre d’exemple, notre communauté avait mis à part 8 samedis matin, de 9h30-12h30, à intervalles de 2 ou 3 semaines. Ils rassemblaient une vingtaine de personnes de notre église et d’une église sœur. Il est cependant possible d’enseigner le PDi à un groupe plus large. Le programme est très interactif, alternant des études bibliques et exposés, des vidéos, des questions/réponses, des travaux personnels ou en groupes…

Les thèmes du PDi

Voici la liste des sujets abordés : (1) Poser les fondements bibliques, (2) Étudier le contexte, (3) L’implanteur et les équipiers, (4) Bâtir une philosophie de projet adaptée, (5) Établir le plan d’action, (6) S’engager au milieu du public cible, (7) Multiplier les disciples au sein de son réseau relationnel, (8) Former les leaders-serviteurs.

Les intervenants du PDi

Les formateurs sont des personnes habituées à l’implantation qui pourront partager leur passion, leurs expériences heureuses et douloureuses. Elles n’hésiteront pas à parfois « mouiller leur chemise » (comme me l’a dit l’une d’entre elles) en défendant leur philosophie de l’implantation ! Ainsi le PDi n’est pas un programme de formation ficelé et statique. Quoiqu’il existe un manuel officiel d’une centaine de pages (version 2.0) que le CNEF met gratuitement à disposition, les intervenants peuvent adapter cette trame assez librement.

La force du PDi

De mon point de vue, la force principale réside dans le cheminement proposé. L’église commence par mieux saisir la mission que Dieu lui a confiée, puis amorce une étude du contexte dans lequel Dieu l’a placée, avant de reconsidérer le projet d’église ou bâtir un nouveau projet d’implantation… Même si le parcours est inévitablement succinct, il peut véritablement changer les mentalités et rétablir la priorité missionnelle.  Les travaux personnels et en groupe encouragent chacun à réfléchir à la part qu’il pourrait prendre dans l’avancée de l’Évangile. Si certains envisagent d’aller plus loin et de devenir implanteurs, ils peuvent rejoindre un CFRi (centre régional pour implanteurs d’églises) ou suivre une évaluation Actes29 (objet d’un autre article).

Qui contacter ?

Le PDi a été adopté par plusieurs familles d’églises ; c’est pourquoi je vous suggère de commencer par vous renseigner auprès des responsables de votre union pour savoir si ce parcours est déjà actif et si des implanteurs-formateurs sont disponibles. Vous avez aussi la possibilité de prendre contact avec la commission implantation du CNEF, plus précisément Rachel Calvert ou Daniel Liechti, comme indiqué sur le site du CNEF www.1pour10000.fr.

EN VOIR PLUS
Chargement