Le chant de la semaine : A l’Agneau sur son trône

On prend toujours plaisir à découvrir un nouveau cantique à chanter en assemblée. Mais même le meilleur nouveau chant ne pourra pas se vanter davoir cette particularité propre à un vieux cantique : quand nous chantons ce dernier, nous nous joignons en quelque sorte à des milliers d’ancêtres dans la foi qui lont aussi chanté au cours des siècles passés.

Dans notre implantation, nous aimons beaucoup chanter le cantique « A lAgneau sur son trône », écrit en 1851 et traduit à l’époque par Ruben Saillens. Ce cantique nous invite à adorer Jésus-Christ victorieux, révélé en Apocalypse comme lAgneau sur son trône.

Au fil des strophes, le chant enseigne que cest par sa mort sur la croix quil est déclaré Roi des rois, le prince de la vie, ressuscité et le maître souverain. Sa gloire actuelle et à venir sont contrastées avec lhumiliation de la croix, par laquelle il a gagné pour nous la victoire sur la mort. Par conséquent, nous nous exhortons à lui rendre lhonneur et ladorer, et nous nous rappelons quil revient victorieux !

Nous rappeler de ces choses fait du bien à notre âme. Et quand on pense à toutes les voix qui se sont élevées pour chanter ce chant dans le passé, et qui sont en ce moment-même devant le trône, en train de louer notre Roi éternel, cest encore plus encourageant. 

La mélodie est dans le style dun hymne, mais elle est assez entraînante et facile à apprendre. Elle se prête aussi aisément à des variations musicales diverses.

Une version plus traditionnelle du chant pour être chantée en assemblée.

 

1. A l’Agneau sur son trône,

Apportons la couronne !

Il l’a conquise sur la croix;

Il est le Roi des rois !

Eveille-toi mon âme !

Bénis, adore, acclame

Avec tous les anges du ciel,

Jésus Emmanuel !

 

2. Il eut la croix pour trône,

L’épine pour couronne !

Mais le Père a glorifié

son Fils crucifié.

Au prince de la vie,

La mort est asservie.

Hors de la tombe il est monté;

Christ est ressuscité !

 

3. A l’Agneau tous les trônes,

Et toutes les couronnes !

Il est le Maître souverain,

Les temps sont en sa main.

Rendons l’honneur suprême

A celui qui nous aime,

Et qui revient victorieux

pour nous ouvrir les cieux !


Texte de Ruben Saillens
© Domaine public

 

 

Partager
EN VOIR PLUS
Chargement