Obtenez gratuitement votre accès aux 8 plénières et 12 ateliers de la conférence "L'Exode, un peuple libéré"

×
Parcourir

Le ministère, ça a quelque chose d’amusant. Peu importe l’ampleur de votre service, il est difficile de mesurer l’impact de ce que nous faisons. Parfois, Dieu nous laisse entrevoir ce qu’il fait. Nous voyons des gens venir à Christ. Des mariages sont restaurés. Des gens croissent dans la foi. La plupart du temps, c’est comme regarder des enfants grandir : nous savons bien que c’est ce qui se passe, mais le processus est si lent que nous ne pouvons pas le voir.

C’est pourquoi je suis reconnaissant de la parabole de Jésus dans Marc 4.26-29 : « Il dit encore : Il en est du royaume de Dieu comme quand un homme jette de la semence en terre; qu’il dorme ou qu’il veille, nuit et jour, la semence germe et croît sans qu’il sache comment. La terre produit d’elle-même, d’abord l’herbe, puis l’épi, puis le grain tout formé dans l’épi; et, dès que le fruit est mûr, on y met la faucille, car la moisson est là. »

Je ressemble beaucoup à cet agriculteur.

Je prêche chaque semaine. Comme lui, je travaille dur. Mais il y a tant de choses que je ne comprends pas, parce que je ne suis qu’une pièce du puzzle.

L’autre partie du puzzle est la semence. Elle a un pouvoir générateur qui lui est propre. Même lorsque je vais me coucher, cette graine est à l’œuvre. Rien ne l’arrête. Bien que les pasteurs et autres travailleurs chrétiens jouent un rôle, nous ne pouvons pas nous attribuer le mérite de ce que Dieu fait à travers nos ministères. Nous jouons un rôle, mais Dieu fait pousser la semence même lorsque nous sommes endormis.

C’est une leçon d’humilité et d’encouragement à la fois. Nous jouons un rôle, mais cela ne dépend pas de nous. Nous n’avons pas besoin de compter sur notre charisme personnel ou nos dons. Nous avons quelque chose de bien mieux : c’est la semence qui agit même quand nous dormons. Elle est inépuisable.

Le conseil que Charles Spurgeon adresse aux pasteurs, sur la base de ce passage, est utile : « Recevez le doux sommeil que Dieu donne à ses bien-aimés, le sommeil de la parfaite confiance, semblable à celui de Jésus qui dormait à la poupe du navire, lorsque ce dernier était agité par la tempête. Le plan de Dieu n’a jamais été en péril et ne le sera jamais; la semence répandue est assurée par la toute-puissance et doit produire sa récolte. Avec patience, ayez la maîtrise de votre âme et attendez que la moisson arrive, car la satisfaction de l’Éternel doit trouver son aboutissement entre les mains de Jésus.»

La pression tombe. Parce que la semence est « assurée par la toute-puissance », nous pouvons nous détendre. Cela ne dépend jamais de nous. Nous nous levons, nous faisons notre part et nous laissons le reste à Dieu. Lorsque le travail semble plus lent que nous le souhaiterions et qu’il est difficile de mesurer ce qui se passe, nous pouvons nous rappeler que notre travail consiste simplement à continuer de semer, et à faire confiance à l’œuvre de Dieu, qui s’accomplit même lorsque nous ne la voyons pas. Soyez patients. La moisson approche.

Quelle bonne nouvelle pour ceux d’entre nous qui ressentent le poids du ministère. Cela ne dépend pas de nous. C’est hors de notre contrôle. Nous pouvons prendre du recul. Nous pouvons nous reposer. Nous pouvons dormir.

Nous avons le privilège de semer des graines et d’aider à la récolte. Mais le royaume grandit par lui-même, sans aucun effort humain. Nous n’avons pas à porter sur nos épaules le fardeau de ce que Dieu seul peut faire.

Nous jouons un rôle dans ce que Dieu fait, mais nous pouvons aussi aller dormir en nous rappelant que cela ne dépend pas de nous. Nous pouvons avoir confiance et nous reposer en même temps.

La pression tombe. Jouez votre rôle, puis endormez-vous. Dieu est à l’œuvre, et son action ne connaîtra jamais la défaite.

 

EN VOIR PLUS
Chargement