×

Implantation d’église, combattez pour la vie communautaire pendant le COVID-19

De bien des manières ce moment historique du COVID-19 est un moment qui compte. En un moment où aucune partie de la vie d’église n’est habituelle ou facile, les pans qui survivront et s’épanouiront demain sont ceux que nous privilégions aujourd’hui. Le COVID-19 pourrait bien être le feu du fondeur qui enlève les scories et révèle l’engagement d’une église à l’égard de la vie communautaire, ou bien le feu dévorant qui brûlera notre prétention à être une communauté comme de la paille. Mais il peut aussi s’agir du creuset qui forge une vraie vie communautaire dans une implantation d’église où elle était absente auparavant.

Cette pandémie va exposer à nu nos engagements ecclésiologiques. Pour que l’aspect communautaire de notre vie d’église continue à exister durant le COVID-19, au lieu d’être en simple hibernation, mettons en avant trois caractéristiques de notre combat pour être une vraie communauté. C’est maintenant le temps de conduire votre implantation d’église dans la recherche de la mise en avant et de la continuation de la réalité communautaire.

Nous devons être motivés

Dans ces temps, il est tentant de considérer la communauté chrétienne comme nécessaire en théorie, mais pas dans la réalité. C’est dangereux. Un Christianisme communautaire n’est pas quelque chose qui va de soi. Il faut lutter pour qu’il existe. Nous devons être convaincus qu’il est nécessaire.

Il y a deux façons d’y parvenir. La première est que l’expérience familière, dans l’église en implantation, des rythmes d’une communauté qui adore le Christ de façon profonde devienne une nécessité que l’on chérit. Pour une telle église, la perspective de perdre la réalité communautaire met un feu dans les yeux de ses membres et ils s’y mettent de tout cœur. Ils se battent pour cela comme si c’était un combat à mort (parce que c’est le cas).

Cette pandémie va exposer à nu nos engagements ecclésiologiques … C’est maintenant le temps de conduire votre implantation d’église dans la recherche de la mise en avant et de la continuation de la réalité communautaire.

L’autre voie dans laquelle une implantation d’église est convaincue du besoin de combattre pour une vie communautaire c’est quand tous ses conforts et béquilles sont balayés et quand l’absence de véritable vie communautaire chrétienne devient si prononcée qu’elle ne peut plus être ignorée. Il est possible, en « temps de paix », qu’une église se dise « passionnée par la vie communautaire » alors qu’elle ne l’est pas. Mais lorsque l’absence de vie communautaire ne peut plus être comblée par des programmes, du battage médiatique et des événements qui sont peu riches quant aux relations entre les membres, il ne reste plus qu’un vide. Et ce vide peut créer un désir ardent pour le type de vie communautaire authentique que seul le Christ peut créer parmi son peuple.

Nous devons être vigilants

Les « les uns les autres » du Nouveau Testament ne sont pas optionnels, de même qu’ils ne sont pas non plus subordonnés à des circonstances favorables. Il nous est ordonné de nous aimer l’un l’autre comme Christ nous aime (Jean 15:12) et de nous consoler l’un l’autre (2 Cor. 13:11). Nous pouvons soumettre nos corps à une quarantaine, mais nous n’avons pas le choix de mettre en quarantaine le commandement de nous supporter et de nous pardonner les uns les autres (Col. 3:13), de nous exhorter l’un l’autre (Héb. 3:13), ou de traiter clairement le péché (Gal. 6:1). Le COVID-19 fait certaines choses intéressantes, mais n’a pas la capacité de transformer ces commandements bibliques en simples suggestions.

Le COVID-19 fait certaines choses intéressantes, mais n’a pas la capacité de transformer ces commandements bibliques en simples suggestions.

Dans l’avenir immédiat, bien qu’il soit interdit à de nombreuses implantations d’église de se réunir, il nous faut faire preuve d’une certaine créativité. Ce sera difficile, mais c’est nécessaire. On peut penser que les jeunes membres de l’église vont faire des courses pour les membres plus âgés ou plus à risque afin qu’ils ne soient pas exposés au risque. Cela peut signifier que les membres se familiarisent avec la technologie.

Nous n’avons pas besoin d’être au même endroit pour prier les uns pour les autres. En fait, nous n’avons pas besoin d’être au même endroit pour nous voir l’un l’autre. Nous pouvons tirer parti de la technologie des appels téléphoniques, des plates-formes de discussion de groupe, du courrier électronique, de Zoom, de Marco Polo, de FaceTime etc. Nous pouvons utiliser la technologie et ne pas en être esclaves, mais la recruter au service du Roi Jésus. Nous le faisons lorsque la technologie cesse d’être un jouet pour nous divertir pour devenir un outil de communication utile.

Nous devons être réfléchis

Si je peux me le permettre, laissez-moi défendre tout particulièrement les personnes anxieuses, craintives et déprimées dans nos églises. Beaucoup de nos frères et sœurs se sentent dépassés, même si aucune pandémie n’est imminente. J’ai le cœur brisé de savoir ce qu’une période comme celle-ci peut faire aux membres de mon église qui ont déjà l’impression de se noyer.

En un moment où aucune partie de la vie d’église n’est habituelle ou facile, les pans qui survivront et s’épanouiront demain sont ceux que nous privilégions aujourd’hui.

Nous devons être attentifs les uns aux autres et faire preuve de sagesse en matière d’engagement dans les médias sociaux. Tendre la main aux autres – en particulier à ceux qui dépendent de la responsabilité commune dans la lutte contre la pornographie. Ne laissez pas les personnes déprimées parmi vous s’enfoncer davantage dans l’isolement et le désespoir. Ne laissez pas les personnes anxieuses et effrayées se livrer à une inquiétude autodestructrice. Encourageons-nous et rappelons-nous mutuellement la bonté souveraine de Dieu. En substance, plantez, faites attention. Ne laissez pas vos frères et sœurs passer entre les mailles du filet.

Si nos implantations d’église émergent de cette pandémie comme des communautés saines et centrées sur l’évangile, ce ne sera pas par hasard. Implanteurs d’églises, menez les membres dont vous êtes responsables dans la lutte pour la vie communautaire pendant cette période d’isolement nécessaire.

Traduit de : Church Plants, Fight for Community During COVID-19

EN VOIR PLUS
Chargement