×

Comment partager l’Évangile pendant le Ramadan ?

Note de l’éditeur : le texte suivant est un extrait du livre de John Klaasen : Engaging with Muslims: Understanding Their World; Sharing Good News (Entrer en contact avec les Musulmans: Comprendre leur monde, Partager la Bonne Nouvelle) (Th Good Book Company, 2015).


Aujourd’hui, 18 juin 2015, est le premier jour du Ramadan, où les Musulmans fervents observent un jeûne strict du lever au coucher du soleil. C’est une période de tension accrue pour beaucoup de Musulmans, du fait qu’ils subissent la faim et la soif – d’autant plus que les journées sont très longues à cette période de l’année dans l’hémisphère Nord. Mais en quoi consiste cette fête, et quelle doit être notre attitude vis à vis de cet événement ? 

Les origines

D’après la tradition musulmane, Mohamed aurait reçu la première partie de ses révélations pendant le mois lunaire du Ramadan. Puisque les musulmans se basent sur un système de mois lunaire, leur calendrier se décale d’environ 12 à 15 jours chaque année. Au fil du temps, donc, le Ramadan passe de l’hiver à l’été et ainsi de suite. Pendant le mois du Ramadan, les Musulmans sont tenus de jeûner du lever au coucher du soleil. Ils se privent de toute nourriture, boisson, tabac, relations sexuelles et diverses formes de divertissements. Ils ne porteront pas de maquillage, de parfums ou de déodorant. 

Ils peuvent, cependant, manger et faire ce qu’ils veulent une fois le soleil couché et jusqu’à ce que le soleil se lève le lendemain matin. Il paraît que les Musulmans consomment plus de nourriture pendant le mois de Ramadan que durant n’importe quel autre mois de l’année. La rupture du jeûne est célébrée par l’absorption d’une datte, et puis, selon la région, par la consommation d’un assortiment de plats jusqu’à tard dans la nuit. Un dernier repas est mangé avant le lever du soleil, puis, beaucoup de Musulmans dorment aussi longtemps que les exigences de leur travail le permettent. Pendant les mois d’été, le Ramadan est très difficile pour les travailleurs qui doivent se lever tôt et peiner sous le soleil toute la journée sans pouvoir boire pour renouveler leurs forces. 

Quel est le but du Ramadan ?

On peut se représenter le Ramadan un peu comme la Carème, ou comme le Nouvel An. Un Musulman a décrit l’objectif du Ramadan de la façon suivante :  

Les Musulmans jeûnent est pour discipliner leur corps et leur esprit. L’absence de nourriture, de boisson et d’autres plaisirs est propice à la concentration sur la prière et l’adoration. Se passer des luxes de la vie à portée de main facilite la réflexion sur la vie et la reconnaissance pour ce que nous avons. Les Musulmans utilisent ce mois pour prendre un nouveau départ et donner à leur vie une nouvelle direction… pour prendre de bonnes résolutions, similaires aux résolutions que l’on peut prendre au Nouvel An. C’est une période où ils décident de quelle façon ils veulent vivre leur vie durant l’année qui vient et ils font de leur mieux pour se tenir à leur nouveaux engagements. 

La pratique du jeûne pendant le mois de Ramadan est l’un des Cinq Piliers de l’Islam, au moyen desquels les Musulmans croient qu’ils trouveront le salut. Ils la prennent donc très au sérieux. Et même si nous savons, en tant que chrétiens, que nous ne sommes pas sauvés par nos œuvres, mais seulement par Christ, nous ne devons pas dénigrer ou moquer leur pratique, mais plutôt mettre à profit les opportunités d’entamer des discussions qui pourront mener à des opportunités de partager l’Évangile. 

Les opportunités

La plupart des Musulmans, qu’ils soient vos voisins ou vos collègues, seront très ouverts au sujet de leur foi, si vous les questionnez de manière amicale et respectueuse. Les musulmans accordent beaucoup de valeur aux véritables amitiés – ce qui peut être un lien vers le partage de l’Évangile. Ils ne seront pas offensés si vous êtes curieux au sujet de leur foi, et si vous leur demandez ce que signifie le Ramadan pour eux.

Mais soyez conscient que le Ramadan est une période importante de combats et de fierté spirituels pour vos amis. Ils sont souvent fiers du fait qu’ils jeûnent et font quelque chose pour gagner leur place au Paradis. Il se peut qu’à cette période de l’année, ils se sentent supérieurs aux autres. Le moment peut être opportun de parler du but du jeûne. Cependant, si vous ne jeûnez vous-même jamais, alors vos opinions tomberont sûrement dans l’oreille d’un sourd. Le Ramadan est aussi un temps de célébration, où il est possible de rompre le jeûne avec vos amis Musulmans, profiter de leur compagnie et partager des discussions importantes au sujet de la foi.

Que faire et ne pas faire à l’occasion du Ramadan

– Ne posez pas des questions hostiles du type « Pourquoi les Musulmans ne peuvent-ils pas décider quand commence le Ramadan » ? (Nous faisons la même chose pour Pâques !) Ou « Je ne savais pas que tu étais Arabe » (Cette dernière question manque de sensibilité et est signe d’ignorance – seuls 20% des Musulmans viennent du Moyen Orient).

– Soyez intéressés et ouverts avec eux, et posez-leur des questions sur les raisons de leur jeûne, et sur la signification du jeûne pour eux. 

– Ne répliquez pas immédiatement avec l’Évangile pour réfuter leurs affirmations sur la valeur du jeûne pendant le Ramadan. Mettez plutôt à profit les occasions de partager votre propre témoignage sur la manière dont vous avez reçu le pardon et la liberté en Christ. 

– Soyez patients avec vos amis pendant le Ramadan. C’est une période difficile pour eux, et il est possible que vous les trouviez un peu plus irritables par moments. 

– Saisissez vous aussi l’opportunité de jeûner et de parler avec vos amis des choses spirituelles. Le geste montre qu’il y a dans votre vie aussi des choses plus importantes que la nourriture.

– Invitez vos amis à dîner chez vous lorsqu’ils rompent leur jeûne. La véritable hospitalité chrétienne touche beaucoup pour les Musulmans – même s’ils déclinent poliment votre invitation.

– N’oubliez pas de mettre l’accent sur le fait que Jésus est le Sauveur de quiconque vient à Lui. L’Évangile est une bonne nouvelle pour les Musulmans également. 


Traduction : Priscillia D.

EN VOIR PLUS
Chargement