×

2020 a été une année remplie d’imprévus. Comment pouvoir se projeter en 2021 en prenant des résolutions ? Est-ce même biblique ?

Dieu fait des promesses et il les tient, et on aimerait bien l’imiter. Sauf que lui est parfait, et nous non. Est-ce vraiment réaliste et sage de prendre des résolutions, de s’engager, de faire des promesses ?

Une chose fascinante que l’on voit dans la Bible dès son commencement est l’invention de la première promesse. Quand Adam et Ève sont dans le Jardin avant la chute, Dieu ne leur fait aucune promesse. Ils ont déjà tout. Ils n’ont pas besoin d’espoir, simplement de vivre. Mais dès que le péché entre dans le monde, Dieu réagit en offrant la promesse d’un avenir désirable malgré le mal. Les promesses de Dieu sont ainsi la solution face à l’imperfection de l’homme, pour assurer une espérance. Et c’est bien vrai, c’est à cause de notre imperfection que nous avons besoin de promesses.

Le plus beau cadeau que Dieu pouvait faire à des pécheurs fut de faire des promesses qu’il allait tenir. Et de même, le plus beau cadeau que l’on peut faire à notre entourage, notre famille, nos amis, nos proches et notre Église locale est aussi l’engagement qu’en dépit de leurs imperfections nous serons encore là pour les aimer, les bénir, leur faire du bien.

L’engagement est la forme d’amour la plus appropriée à offrir à des pécheurs, parce que nous avons tous besoin d’espoir, de l’assurance que malgré nos fautes et nos péchés nous aurons toujours des gens présents pour nous soutenir, nous accompagner, nous aimer.

C’est aussi grâce à leurs résolutions que les héros bibliques ont triomphé et sont devenus des piliers pour leur génération. Voici 10 résolutions bibliques qui m’inspirent :

David, sa résolution de louange : « Je bénirai l’Éternel en tout temps ; sa louange sera toujours dans ma bouche » (Psaumes 34.2).

Jonathan, sa résolution d’amitié : « Jonathan fit alliance avec David, parce qu’il l’aimait comme lui-même » (1 Samuel 18.3).

Job, sa résolution de pureté : « J’avais fait un pacte avec mes yeux. Comment aurais-je pu porter mes regards sur une jeune fille ? » (Job 31.1)

Ruth, sa résolution de foi : « Où tu iras j’irai, où tu habiteras j’habiterai ; ton peuple sera mon peuple et ton Dieu sera mon Dieu » (Ruth 1.16).

Daniel, sa résolution d’intégrité : Dès son arrivée à Babylone, il « prit la ferme décision de ne pas se souiller en consommant les plats servis à la table du roi et le vin de ses banquets » (Daniel 1.8).

Paul, sa résolution d’évangélisation : « Mais je n’y attache aucune importance et je ne considère pas ma vie comme précieuse, pourvu que j’accomplisse avec joie ma course et le ministère que le Seigneur Jésus m’a confié : annoncer la bonne nouvelle de la grâce de Dieu » (Actes 20.24)

David, sa résolution de générosité sacrificielle : « Je n’offrirai pas à l’Éternel, mon Dieu, des holocaustes qui ne me coûtent rien. » (2 Samuel 24.24)

Paul, sa résolution de prière pour ceux qu’il accompagne : « Je suis reconnaissant envers Dieu – que je sers, à l’exemple de mes ancêtres, avec une conscience pure – lorsque sans cesse, nuit et jour, je me souviens de toi dans mes prières. » (2 Timothée 1.3)

Josué, sa résolution pour sa famille : « Quant à ma famille et moi, nous servirons l’Éternel » (Josué 24.15)

Jésus, sa résolution d’obéissance : « mais il s’est dépouillé lui-même en prenant une condition de serviteur, en devenant semblable aux êtres humains. Reconnu comme un simple homme, il s’est humilié lui-même en faisant preuve d’obéissance jusqu’à la mort, même la mort sur la croix. » (Philippiens 2.7-8)

Non seulement les résolutions sont-elles bibliques, mais ce sont souvent elles qui résument le mieux l’exemple de foi des héros bibliques.

Que Dieu nous accompagne en cette nouvelle année pour porter du fruit pour sa gloire !

EN VOIR PLUS
Chargement