×

Dans ce moment
où les adversaires crient,
où les tribus se battent,
où les disputes s’intensifient,
où les masses débattent,
et où personne n’écoute,
il y a de la puissance dans
une réponse douce,
il y a de la force dans
un cœur sensible,
il y a de la grâce dans
une réponse mesurée,
il y a de la pitié dans
une réponse aimante.
Il n’y a qu’un seul ennemi,
pas celui qui est différent de vous,
pas celui qui est en désaccord avec vous,
pas celui qui vous manque de respect,
pas celui qui est de l’autre côté de la barrière.
Le seul véritable ennemi a été vaincu par celui qui
a été méprisé et rejeté,
mal jugé et abandonné,
condamné et maltraité.
Il a gagné non pas
en parlant plus fort,
en agissant avec plus de force,
en proférant de plus grandes menaces,
en prononçant des mots astucieux,
en ripostant de façon cinglante,
mais par un sacrifice.
La bataille ultime a été remportée par quelqu’un de
doux,
humble,
aimant,
serviable.
Il a fait taire l’ennemi,
non pas en étant plus grand et plus fort,
mais en donnant sa vie,
parce qu’il
a aimé ses ennemis.

Que la voix dans ma
tête
ne soit pas
plus forte que ta voix.
Que ma conversation privée
soit interrompue par
tes paroles.
Quand je pense
que je puisse penser
à toi
Quand mon âme rêve
que je puisse rêver
de toi
Quand je regrette,
que la conviction me vienne
de toi
Quand je fais la fête
que je me réjouisse de ce qui vent
de toi
Quand je suis en détresse
que je puisse me souvenir
de toi
Quand les tentations me séduisent
que je puisse courir
vers toi
Quand la peur me pèse,
que je puisse trouver courage
en toi
Quand je te célèbre
que la louange
te revienne
Quand je sers,
que mon amour
te révèle
Quand je parle,
que mes mots
te représentent
Et à la fin,
que le chant de ma vie
soit un hymne
à toi.

Que Dieu vous bénisse,

Paul David Tripp


Questions de réflexion

  1. Quand avez-vous été impliqué dans une dispute pour la dernière fois ? Pourquoi avez-vous eu le désir de vous engager dans la lutte et la querelle ? Quelles passions et quels désirs étaient en guerre dans votre cœur ? (Voir Jacques 4.1)
  2. Comparez les progrès réalisés dans une discussion ou un débat lorsque des mots durs sont utilisés au lieu de réponses douces. Comment avez-vous tendance à réagir lorsque des mots durs sont employés contre vous ? Comment les autres réagissent-ils lorsque vous les traitez avec respect et amour, même lors d’une conversation difficile ?
  3. Y a-t-il actuellement quelqu’un à qui vous devez faire appel pour confesser des propos durs que vous avez eu récemment ? Pourquoi est-ce difficile ?
  4. Comment pouvez-vous utiliser des mots affectueux et intentionnels cette semaine pour incarner l’amour du Christ à quelqu’un qui ne connaît pas encore le Seigneur ?


Traduction :
Joshua Sims

EN VOIR PLUS
Chargement