×

Tout le monde fait des sacrifices.

pour la beauté physique,

pour la santé de son corps,

pour une victoire sportive,

pour l’avancement de sa carrière,

pour l’unité dans les relations,

pour un investissement judicieux,

pour un logement,

pour une quête de gloire,

pour l’amour de ses parents,

pour la croissance spirituelle,

pour l’écologie,

pour le pouvoir politique,

pour une noble cause,

pour une sombre addiction,

pour la paix,

pour la libération de l’esclavage,

pour affirmer son opinion,

pour dénoncer un problème,

pour répondre à un besoin,

pour faire preuve de compassion,

pour régler un problème,

pour tendre la main.

Chaque jour, des sacrifices sont faits.

Tout le monde en fait.

Personne ne peut l’éviter.

La vie l’exige.

Le bien vous appelle à le faire.

Le mal l’exige.

Parfois nous sommes volontaires.

Parfois nous résistons.

Parfois nous le regrettons.

Parfois nous nous sacrifions avec une grande joie,

parfois avec une profonde tristesse,

parfois dans la clarté du jour,

parfois dans l’obscurité de la nuit,

parfois en privé,

parfois public,

les jeunes et les vieux,

les hommes et les femmes,

les filles et les garçons,

de toutes les langues,

de toutes origines ethniques,

de tous les endroits du globe,

de toutes les périodes de l’histoire.

Mais dans tous ces endroits,

avec toutes ces personnes,

à toutes ces époques,

au milieux d’innombrables sacrifices,

il n’y a qu’un seul homme

qui avait le sacrifice comme but solitaire.

Il n’y avait qu’un seul homme

dont le sacrifice répondrait aux besoins de tous.

Il n’y avait qu’un seul homme

qui a payé pour ce qu’il n’a pas fait

pour que les autres obtiennent ce qu’ils n’ont pas gagné.

Il n’y avait qu’un seul homme

qui était qualifié.

Il n’y avait qu’un seul homme

qui était l’homme-Dieu,

le Fils de Dieu,

le Fils de l’Homme.

Il n’y avait qu’un seul homme.

qui vivrait une vie juste.

Il n’y avait qu’un seul homme

qui mourrait d’une mort acceptable

Il n’y avait qu’un seul homme

qui satisferait aux exigences de Dieu.

Il n’y avait qu’un seul homme

qui non seulement ferait ce sacrifice

mais qui serait ce sacrifice.

Il n’y avait qu’un seul homme

qui serait l’agneau de Dieu.

Il n’y avait qu’un seul homme

dont le sacrifice allait tout changer.

Le péché vaincu.

La vie donnée.

L’espoir restauré.

La destiné assurée.

Dieu et l’homme réconciliés,

une fois pour toutes.

« C’est accompli . »

Des milliards de sacrifices ont été faits ;

un seul sacrifice

pour la vie aujourd’hui

et pour l’éternité.

 

Adapté de “Journey to the Cross : A 40-Day Lenten Devotional” par Paul David Tripp, © 2020, Day 23. Utilisé avec la permission de Crossway, un ministère de Good News Publishers, Wheaton, IL 60187, www.crossway.org.

EN VOIR PLUS
Chargement